La femme parfaite est une connasse : On est toute imparfaite, par Girard

« Comme chaque lundi, on se dit : « Bon, cette semaine, je fais attention ! » «  Anne-Sophie Girard & Marie-Aldine Girard, première phrase de La femme parfaite est une connasse

Bannière

Enrobage : La femme parfaite est une connasse, de Anne-Sophie & marie-Aldine Girard
Fève : France / La femme parfaite est une connasse
Ecadossage : Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaites*. Vous y découvrirez notamment les théories comme « la jurisprudence de la frange », « la théorie du pot de cacahuètes » ou encore le concept universel du « foutu pour foutu », mais vous apprendrez aussi « comment garder sa dignité quand on est complètement bourrée », « comment réagir devant un bébé laid », ou « les questions qu’il ne faut pas poser à un homme si on ne veut pas entendre les réponses ».
*Il peut aussi être lu par les hommes qui auraient envie de combler certaines lacunes…
Ganache : Guide / Comique
Tempérage : 157 pages / 0,7 cm / J’ai lu / 5€

Phrases de connasses :

« Je pense que si tu ne dors pas chez l’habitant, tu n’as pas vraiment vu le pays. « 

« C’est marrant, t’as pas bronzé ! »

« Tu es allée en Thaïlande un mois et tu ne parles pas couramment thaïlandais ?! « 

Un livre drôle… Non, il faut dire la vérité. J’ai peut être esquissée quelques sourires mais rien de plus. Ce livre n’est pas vraiment drôle, et encore moins à mourir de rire. Je l’ai trouvé plat. Et je suis bien heureuse qu’on me l’ai offert, j’aurai été triste de dépenser de l’argent pour cette cent-cinquantaine de pages qui n’ont, pour moi, rien de mémorable.
Je me suis forcée à la finir, et je pense qu’il va finir sa vie sur la petite étagère des toilettes, là où on met les livres qu’il ne faut pas lire d’un coup. Car une page par ci, une page par là, c’est plaisant, mais tout le livre, ça devient lourd. On finit par s’ennuyer.

Ce livre, c’est un peu la bible de celles qui croient avoir raté leur vie. Ce n’est par pour celles qui ont l’intention d’agir, qui veulent penser qu’elles ont réussi.
Même s’il nous fait déculpabiliser avec nos chères connasses, on finit par ce retrouver DANS ces connasses. Alors, oui on n’est pas parfaite, mais faut-il vraiment nous dire qu’on est une connasse ?

On est sensé se retrouver dans les différentes situations mais personnellement, je ne m’y suis pas du tout trouver, peut être n’ai-je pas l’âge ?

Au final, un peu déçu, on m’avait dit qu’il était tellement drôle…

Couverture de mon édition de La femme parfaite est une connasse!

Couverture : 2/3 => J’aime bien la couverture, elle représente bien le livre et donne envie de l’ouvrir, pour moi.
Utilité : 1/7 => Il est sensé être drôle, oui mais utile… peut être un peu moins… Voir pas du tout…
Simplicité : 4/6 =>Très simple à utiliser et léger, on peut l’avoir partout (même si c’est pas si utile que ça…)
Originalité : 2,5/4 => Avec ces vrais conseils et ces faux conseils, les phrases de connasses et ces règles, l’originalité est plutôt là.

Bilan : 9,5/20 => Chocolat blanc !

Epic Fail !

Publicités

À propos de liresansfrontiere

Aïe Aïe Aïe ! Allez voir la page "Si je ne suis pas moi" du blog LireSansFrontière

Publié le 22 février 2014, dans Choco, Chocolat blanc, Critique Littéraire, Guide, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Devenez un auteur de talent !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :