Archives Mensuelles: avril 2014

Défi : Un week-end de 1000 pages

Hi !

Vu que j’ai plutôt bien lu ce mois d’avril, et que depuis que je suis rentrée du Maroc, j’ai l’impression de moins lire, j’ai décidé de me lancer un défi. Ou plutôt, de réaliser le défi lancer par Saefil : il consiste à lire 1000 pages ce week-end du 1er au 4 mai. Elle a choisi ce week-end car le pont (que je n’ai malheureusement pas…) permet plus de temps libre pour lire.

Voici donc ma P.A.L. de ce week-end !

La trilogie des fourmis : La Révolution des fourmis, de Bernard Werber.
(Les deux premiers tomes sont déjà lus…)

628 pages (dont 208 lues soit 420 pages)

Les anges déchus : Hush hush, de Becca Fitzpatrick.

378 pages

CHERUB : Mad Dogs, de Robert Muchamore.
cherub
380 pages

Soit un total de trois livres et 1178 pages !

Voilà, mon petit défi pour ce week-end. Je pense que je peux y arriver mais il faut que je lise bien, pas que je m’arrête toutes les trente secondes pour voir ce qu’il se passe sur la blogosphère…
N’hésitez pas à nous rejoindre, plus on est de fous, plus on rit !

Kisses !

Avril, Qu’as-tu fait ?

Hi !

Bah oui, on est déjà le 30, donc voici le petit résumé du mois… Qui est plutôt faible…

¿ Tout d’abord, mes achats ?

Et bien, le moindre que l’on puisse dire, c’est que ce mois-ci, je ne me suis pas ruinée… J’ai juste acheté Phèdre à même pas 3€…

¿ Ce que j’ai lu, ce que j’ai vu ?

Qu’est-ce que j’ai vu… Euh… Alors, y’en a plusieurs ce mois-ci, euh… Finalement, aller dix jours dans le désert n’est peut être pas la meilleure idée pour voir des films…

  • The Hungover Games (même si j’ai vu que le début…)
  • La vraie vie des profs (oui, encore…)
  • The Starving Games (oui, encore une parodie d’Hunger Games…)
  • Et un petit animé, Junjou Romantica (par contre, c’est un yaoi)

Ensuite, j’ai lu…

  • CHERUB, Tome 7, de Muchamore
  • L’île des trois sœurs, Tome 1, de Roberts
  • La Trilogie des Fourmis, de Werber
  • Solanin, Tome 1 et 2, de Asano
  • Phèdre, de Racine
  • Et deux nouvelles de 10 façons de bouleverser le monde

Vous allez dire pas grand chose, mais La trilogie des fourmis fait presque 1500 pages et le reste doit bien faire 1000 pages (tout mis ensemble) donc j’ai tout de même lu presque 2500 pages ce mois-ci, soit près d’un quart de mon but pour l’année…

¿ Mes buts ?

Le mois dernier, je me suis fixée quelques objectifs :

  • Nos étoiles contraires, de John Green => Je l’ai lu le 30 mars et le 1er avril.
  • Les fourmis de Bernard Weber => Je l’ai lu
  • CHERUB Tome 7 de Robert Muchamore => Lu, aussi
  • Phèdre de Racine => Lu
  • L’île des trois sœurs Tome 1 de Nora Roberts => Lu (Une belle pourriture…)
  • Harry Potter et la coupe de feu (VO) de J. K. Rowlings => Pas lu, déjà, j’ai pas vraiment eu le temps et en plus, c’est quand même assez dur donc je pense le lire cet été quand j’aurais plus de temps.

Et donc, pour mai, qu’est-ce que je vais lire ?
Et bien, je penche pour :

  • Jappeloup, de Durand : On me la prêtait, faudrait peut-être que je pense à le rendre…
  • Et après, je sais pas trop, ça va dépendre de mes envies, je pense. Après, je voudrais m’acheter quelques mangas (oui, quelqu’un à réussi à me donner envie d’en lire) comme Strobe Edge ou Karneval pour ceux qui connaissent…

Et donc, voilà, le mois est déjà fini… Le temps passe vite…
Kisses !

Pause Movie du 30/04/2014

Hi !

Une fois n’est pas coutume, j’ai une idée pour le Pause Movie. Mais ce n’est pas un film… Plutôt un animé ! En douze épisodes pour la première saison. En trois saisons à ce que je sais pour l’instant ! Cet animé c’est… Junjou Romantica !
Perso, j’ai bien aimé l’histoire de Misaki et Usagi ! Les deux autres sont un peu plus brouillons…

Euh, tout petit détail, les homophobes, va falloir passer votre chemin parce que c’est un yaoi… Autrement dit une relation amoureuse entre deux hommes…
Pour ceux que ça ne dérange pas, jetez-vous dedans, l’histoire est simple mais super sympas à regarder ! (Et pour les âmes sensibles, il n’y a pas de scènes de sexe, au mieux quelques baisers et caresses.)

Perso, les voix françaises me font horreur… Je l’ai vu en version originale sous-titré en français et je l’ai trouvé bien mieux…. Par contre, mes liens sont sur rutube

 

L’Île des trois soeurs Nell (Tome 1) : Un îlot de magie, par Roberts

« Il était sept heure trente. » Robert Muchamore, première phrase de Les Survivants

Bannière

Enrobage : Nell (L’Île des trois sœurs Tome 1), de Nora Roberts
Fève : Etats-Unis / Dance upon the air
Ecadossage : En 1692, trois sorcières précipitent dans la mer une parcelle de terre arrachée au continent… Ainsi naquit, selon la légende, l’île des Trois Sœurs. C’est là que se réfugie Nell, trois siècles plus tard. Elle a changé d’identité, coupé et teint ses cheveux. Dans ce coin perdu du Massachusetts, jamais son horrible mari ne la retrouvera. Elle va pouvoir enfin vivre en paix. Mais Nell ignore que son destin est tracé. Arrivera-t-elle un jour à chasser les ombres du passé et briser la malédiction qui pèse sur l’île des Trois Sœurs ?
Ganache : Roman / Fantastique, Romantique
Tempérage :  349 pages /2,9 cm / France Loisirs / 16€

Zack n’en pouvait plus. La voir ainsi, tremblante et livide, était insoutenable. 
-Ça suffit ! intervint-il en faisant un pas en avant. 
-Non ! 
Elle recula en trébuchant, lâcha le sac et leva les bras comme pour parer un coup. Aussitôt, la honte remplaça la panique. 
-Oh, Nell, souffla Zack d’une voix emplie de compassion qui la fit se détourner.

Euh… Euh…
C’est un livre, ça ? Vraiment ? Vous ne vous foutez pas de ma gueule ?
Non, non, je peux pas le croire, un livre aurait au moins la décence d’être rédigé dans une langue…

Bah oui, parce que ce livre, n’est écrit dans aucune langue connu. Ou alors peut être avec le français d’un gosse de quatre ans : il y a des fautes à tous les mots ! Des phrases mal traduites partout ! Et je ne parle même pas des mots à la place des autres… C’est une catastrophe…
Et puis, n’arrangeons rien, prenons des personnages basiques, sans recherche et une histoire on ne peut plus normale. Allez, juste ce qu’il faut pour que le lecteur s’ennuie, je suis sûre qu’il va adoré !

Franchement, soyez honnête, qu’est-ce qu’il y a de bon dans ce bouquin ? Franchement ?
Les personnages sont exécrable :

  • Nell : Oh, la magie existe ! Au faite, je fui mon passé mais je peux pas en parler…
  •  Ripley : Non, la magie n’existe pas, c’est n’importe quoi (même si je l’ai pratiqué, il y a quelques temps…) !
  • Mia : Mais si, elle existe ! Il ne faut pas le nié !
  • Zack : Je protégerais, et ne veux même pas savoir ton passé Nell, mais raconte-moi tout, sinon, je te quitte. Et puis, oh, je suis amoureux d’une sorcière !

Non, mais, s’il vous plaît, vraiment, pourquoi, pourquoi !!!
L’histoire, n’en parlons pas, c’est mieux comme ça.
Et l’écriture, oui l’écriture, si on peut parler d’écriture… Une faute par-là, une par-ci, oui, c’est acceptable mais une à tous les mots… Franchement, vous l’avez fait traduire où ce bouquin ? Sur Mars ?

Vous l’aurez compris, ce bouquin, je ne veux plus jamais en entendre parler. Tout le monde dit « Oh, Nora Roberts ! Oui ! Sa trilogie est encore géniale ! ». Euh… Oui… C’est un point de vue… Moi, j’ai vu mieux… Après, je veux pas critiquer l’auteur mais je pense qu’il n’y aura pas d’autres bouquins d’elle dans ma bibliothèque. Je vais pas dépenser vingt euros pour elle. Voilà, j’ai testé, c’est exécrable, on en parle plus.

Couverture de mon édition

Couverture : 0,5/3 => On a bien rigolé, maintenant, pourquoi ne pas me passer la vraie couverture ? Ah mais c’est la vraie !? Ah… D’accord…
Ecriture : 1/6 => Je vous en supplie, changez de traducteur !!! Je veux bien croire de Nora est une bonne auteur, mais là, là, il y a trop de fautes et des phrases traduites, on ne peut moins bien !
Personnages : 3/6 => Des personnages types, auxquels on s’attend…
Histoire : 3/5 => Oui, il y a de l’idée… Mais l’histoire est trop… Basique : l’une refuse la magie, l’autre l’accepte, c’est trop habituel…

Bilan : 7,5/20=> Chocolat blanc !

Je crois que ce livre a battu des records…

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Top Ten Tuesday #6

Coucou le monde !

Me revoilà pour un nouveau Top Five Tuesday ! (Oui, je me suis enfin décidé à ne pas écrire Top Ten Tuesday…)

Les 105 série TV que vous aimeriez voir exister en format livre

Le petit rappel de ce que c’est

Le Top Five Tuesday est une version abrégée du Top Ten Tuesday qui est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur cet extraordinaire blog ;-).

Et voilà les cinq série TV que je voudrez voir exister en format livre :

  1. Rien
  2. Rien
  3. Rien
  4. Rien
  5. Rien

Et oui ! Rien ! Aucune série TV ! La déche de la déche !
Mais pourquoi, allez-vous me demandez ! Pourquoi tant de haine ? Et bien, c’est bien simple, parce que je ne regarde pas la télé et donc pas de série TV…

Voilà la triste histoire de ma vie…

Et puisque mon TFT est vide, je vous invite à le remplir vous ! Mardi prochain, je le mettrais à jour avec votre top ! Vous pouvez me filer des liens, m’écrire un commentaire, m’envoyer un pigeon voyageur, le publier dans une série TV… Comme vous voulez ! (Pour le série TV, il y a peu de chance que je sois au courant, alors, soyez sympas, retranscrivez-le ici…)

Votre TFT :

  1. The Big Bang Theory
  2. Gilmore Girl
  3. Person of Interest
  4. Arrow
  5. Fringe

Participants : Cranberries

Merci à tous les participants !

Tag : Mangeons des livres…

Coucou !

Je vous retrouve aujourd’hui pour deux tags, qui m’ont inspiré, ou plutôt que j’avais vraiment envie de faire : Le dîner littéraire et Le gâteau littéraire ! Pourquoi ? Parce que c’est parfaitement en accord avec mes deux blogs !

Le dîner littéraire.

 

 

Le but ? Inviter, parmi nos livres préférés, des personnages, ou plutôt onze personnes, à venir manger avec nous ! Faire un petit dîner avec ces personnages favoris, n’est-ce pas une chouette idée ?
Au départ, ce tag est anglophone et il a été traduit par FairyNeverland !
Passons tout de suite aux questions !

  1. Une personne qui sait ou aime cuisiner : 
    Ici, pas d’hésitation, j’invite tout de suite Prunille de Les Orphelins Baudelaire, par Lemony Snicket. J’ai adoré la série, et Prunille à beau être toute petite, elle cuisine divinement bien (dixit son frère et sa sœur et d’autres personnages de la série). Avec elle, le repas ne pourras qu’être excellent !
  2. Un personnage qui pourras financer la soirée :
    Tant qu’à choisir quelqu’un qui as un peu d’argent et que j’apprécie; j’invite donc Klaus, frère de Prunille, car la petite famille est riche (ce qui leur cause bien des soucis) ce qui rendras le financement pas trop complexe et que Klaus est, comme moi et sûrement vous, fan de livre ! Il lit beaucoup et auras sûrement d’excellent lire à me proposer.
  3. Un personnage qui pourrait causer une scène :
    Et bien là, c’est peut être un peu plus dur… Je dirais Kerry, de la série CHERUB, de Robert Muchamore, car déjà qu’un rien l’énerve, je pense /!\ Spoiler Tome 7 /!\ que d’avoir rompu avec James n’aura, surtout comme ça, rien améliorer. Il faudra pas lui parler de James… /!\
  4. Un personnage drôle, amusant :
    A qui d’autre puis-je penser que Julie ? (De Demain j’arrête, par Gilles Legardinier) Cette fille, qui enchaîne gourde sur gourde pourrait sûrement nous conter, une fois de plus, sa plus grande honte. Je suis sûre que même pour le xième fois, elle nous ferait encore rire !
  5. Un personnage sociable, populaire :
    Même si je ne suis pas sûre que l’on s’entende, j’inviterais bien Kat, aussi surnommé Mad Dog (Chien fou), de Alice au pays des zombis, par Gena Showalter. Cette fille est, au début du moins, très populaire et dans le livre, je l’aime bien !
  6. Un vilain :
    Pour le vilain, je vais inviter Caine, de la série GONE, de Michael Grant. C’est un méchant que j’aime bien parce que, même si il est méchant, il est sympas. C’est pas comme Penny ou Fouet, de la même série. Et puis vilain, c’est quelqu’un de pas trop méchant…
  7. Un couple pas forcément romantique :
    Will et Lou, de Avant toi de Jojo Moyes. Parce que je les adore, tout simplement !
  8. Un héros / Une héroïne :
    Hum… Je dirais Hazel Grace Lancaster, de Nos étoiles contraires, par John Green. Parce que, malgré sa maladie, elle a fini par réussir à être positive ! Peut être grâce à Augustus, mais c’est quand même une héroïne par sa force de caractère.
  9. Un personnage qui n’est pas apprécié à sa juste valeur :
    Je dirais… euh… Peut être Isaac, du même livre que ci-dessus, parce que, finalement, avec l’histoire entre Augustus et Hazel, il passe peut être un peu à la trappe, mais moi, je l’adore quand même !
  10. Un personnage de mon choix :
    Liesel, de La voleuse de livres, de Markus Zusak. Parce que je l’aime bien, qu’elle n’a vraiment pas eu de chance et que elle aussi, elle adore les livres ! Et que trois livre-addict dans un dîner, c’est génial !!!

Et voilà, mon petit dîner littéraire !

Mais que va-t-on manger ? Un gâteau littéraire bien sûr ! Et comme chaque recette est différente, voici la mienne :

Le gâteau littéraire.

Le gâteau littéraire est un tag anglais (encore !) traduit par Cottage Myrtille. Voici donc mon gâteau :

  1. Prenez la farine en choisissant un livre dont l’histoire a été lente à démarrer mais la suite prenante :
    Thérèse Raquin
    , de Emile Zola. Le début a été horriblement lent mais une fois passer le deux tiers du livre, la suite à été génial : impossible de le lâcher, pour cette (trop) courte fin !
  2. Ajoutez le beurre, c’est un livre avec une intrigue riche et bien ficelée :
    Pour celui-ci, c’est plus difficile. Je dirais Les Fourmis de Bernard Werber (critique à venir). J’ai adoré ce livre (je suis actuellement en train de lire le troisième tome) avec une double intrigue dont celle de la cave, ce premier tome est inlâchable !
  3. Mélangez avec les œufs ; cela consiste à choisir un livre que vous pensiez détester mais qui s’est révélé être un véritable coup de cœur :
    Un véritable coup de cœur, je n’ai pas mais un livre que je ne pensais pas aimé et que finalement, j’ai apprécié, j’ai. En faite si, j’ai trouvé mon véritable coup de cœur. Mais il date un peu, c’est pour ça que ce ne m’a pas traversé l’esprit tout de suite. C’est Le sixième jour, d’André Chedid. Ce livre, je ne pensais pas l’aimer au début, ce n’était vraiment pas mon style à l’époque. Finalement, je l’ai adoré et relu à plusieurs reprises. C’est un chef-d’oeuvre !
  4. Ensuite, ajoutez le sucre, choisissez un bouquin « doudou » qui vous a fait passer un moment de douceur dans ce monde de brute :
    Hum… Toute la série Les filles en chocolat, et plus précisément Coeur Coco, de Cathy Cassady. Parce que c’est un livre léger, et vraiment sympa. Ce n’est peut être pas mon favori de la série, mais c’est le plus « doudou ».
  5. Choisissez comme glaçage un livre qui regroupe tous les éléments qu’il faut à un récit pour que vous l’aimiez :
    Je ne vais pas mettre La voleuse de livres, parce que je ne suis pas sûre que Liesel est envie de manger sa propre histoire et donc, je vous propose soit La déclaration, de Genna Malley, soit Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre, de Ruta Sepetys. Car ce sont deux livres qui regroupent ce qu’il faut pour en faire un coup de cœur.
  6. Puis parsemez de pépites colorées le glaçage, il vous faut un livre qui vous donne la pêche quand vous avez le moral dans les chaussettes :
    Là, je vais choisir des BD’s; et c’est les Tintin (sauf Les bijoux de la Castafiore) de Hergé. Ma mère est fane. Je suis fane. C’est une histoire de famille chez nous ! (Quoi que mon père n’est pas touché…)
  7. Pour finir, le dernier ingrédient, l’indispensable cerise sur le gâteau, ajoutez le livre que vous avez le plus aimé en ce début d’année 2014 :
    Indéniablement, Avant toi, de Jojo Moyes. Je suis désolé Lou et Will, mais je ne peux pas choisir un autre livre, c’est vraiment mon plus gros coup de cœur depuis plusieurs années. Et même si j’ai plein d’autres coups de cœur, celui-là a vraiment quelque chose en plus.

Et voilà ! Mon dîner va sûrement être génial, il faut que j’aille mettre la table… Si vous voulez manger avec nous ou préparer votre propre dîner/gâteau littéraire, n’hésitez pas ! Et donnez-moi vos liens, je me ferais un plaisir de venir manger avec vous !

Kisses !

Pause Music du 26/04/2014

Coucou !

Comme je suis toute heureuse (je viens de rentrer de mes vacances), je vous présente une chanson pour déprimer ! Je suis la personne la plus normal de la Terre !

(Oui, je suis folle…)

Et voici, ma chanson déprime !

Suicide social, d’Orelsan !

Et la chanson dans laquelle, j’ai découvert Orelsan (elle date, oui)

Mon pote, de Flynt (Feat. Orelsan) !

Flynt que j’ai découvert avec la chanson…

Les clichés ont la peau dure, de Flynt !


Et voilà, votre petit Pause Music !

Kisses !

Ouverture d’un blog culinaire

Je déteste la grande gastronomie.

Voilà, c’est dit.

J’ouvre donc un petit blog culinaire, une annexe de ma bibliothèque, car malgré ma haine (aussi grande qu’envers Lauren, c’est une chose !) pour la grande gastronomie et les pompeux restaurants cinq étoiles qui nous font payer trois cents euros les dix grammes de nourritures commandés chez eux, j’adore utilisé une cuisine. Plus tard, mon appart’ contiendra à coup sûr trois pièce : une bibliothèque, une cuisine et une chambre ! Tant pis pour la salle de bain, j’installerais une douche dans la chambre. (Je n’aime ni la mode, ni la maquillage)
Et donc, j’aime bien la petite cuisine, celle où on bidouille et rate plus de plats qu’on en réussi. Celle où faire des pâtes n’est pas une aberration. Celle où on peut en mettre trois tonnes dans l’assiette. Celle de tous les jours finalement !

Mes recettes n’ont pas la prétention d’arriver, ne serait-ce qu’à la cheville de celle d’un livre de recette mais plutôt pour but de partager le gâteau au chocolat et au thé sans thé mais avec du lait caillé grâce à du citron que j’ai fait cette après-midi.

Je n’ai pour l’instant pas de but de publication régulière mais je pense pencher sur quelque chose comme une ou deux recettes par mois. Des trucs tout simple pour un repas minute ou des desserts surtout.
Je déteste passer cinq heures dans ma cuisine, donc c’est plutôt « comment faire rapide et bon pour les trois gosses qui crient qu’ils ont faim » et « il n’y a plus rien dans le frigo, je fais quoi ce soir ! » que « le président vient manger, comment je fais cuire le homard ? »

Voilà ! Vous savez tout sur ma nouvelle annexe. J’ai préféré ouvrir un nouveau blog car je trouvais plus pratiquer de ne pas mélanger cuisine et lecture, mais si vous préférez, je peux les regrouper.

Kisses !

PS : Le gâteau au chocolat et au lait caillé au citron est très bon, si vous voulez savoir.

De la part de Staline : Trotski a sa chance, de Wagner

« Il baissa la tête en entendant les coups de feu. » Roalnd C. Wagner, première phrase de De la part de Staline

Bannière

Enrobage : De la part de Staline, de Roland C. Wagner
Fève : France / De la part de Staline
Ecadossage : La nouvelle se situe dans une Europe où Staline est décédé durant la Révolution d’Octobre, où sa tyrannie n’a jamais existé, où Trotski est devenu le chef suprême de l’URSS et où le Pacte germano-soviétique de 1939 n’a jamais été signé. Les Soviétiques ont attaqué par surprise les Allemands en 1940 alors que toutes les forces de ces derniers étaient tournées vers la Grande-Bretagne. La Wehrmacht a été battue en six mois. L’Armée rouge a envahi l’Allemagne, mais aussi les Pays-Bas, la Belgique, la moitié Nord de la France.
Ganache : Nouvelle / Uchronie
Tempérage :  26 pages /Extrait de 10 façons de bouleverser le monde

Un seul coup de feu. Comme pour une exécution.
Il se rendit soudain compte qu’il avait très, très froid.

Cette nouvelle, courte comme toutes les nouvelles, est sympathique et rapide à lire. Pour une deuxième lecture du genre uchronie, je la trouve très bonne.
Comme dit juste au-dessus, ce n’est que la deuxième fois que je lisais une uchronie, la première étant une autre nouvelle de la même anthologie qui m’avait déplu.

Cet nouvelle prend comme point de divergence la succession de Lénine : Staline, tué pendant les révolutions russes, ne lui succède pas et laisse sa place à Trotski. Les conséquences pour notre pays sont dramatiques !

Si la lecture est très plaisante, je pointe tout de même un gros point noir : l’histoire n’est, de mon point de vue, pas du tout original ! C’est une sorte de copier-coller de Berlin Ouest/Est de la Guerre Froide appliquée à la France. La fin est trop simpliste, trop prévisible.
Ainsi, même si j’ai passé un bon moment, c’est plus le style de l’auteur que l’histoire que j’ai apprécié.

J’oubliais ! Il peut être difficile de comprendre le déroulement de l’histoire car on fait sans cesse des flash-backs mais moi, j’ai adoré. On comprend tout de même suffisamment et ça laisse un voile de doute jusqu’à la fin !

Roland C. Wagner, écrivain français de science-fiction.

Ecriture : 3,5/4 => Le style de l’auteur est excellent, on est pris dans le livre. J’ai vraiment adoré ce style et je pense lire d’autres œuvres de Wagner.
Personnages : 1,5/2 => Pour une nouvelle, les personnages sont bons, ils ne sont pas oubliés, un travail est tout de même fait sur eux.
Histoire : 1/4 => Déçu par cette histoire, trop simple, pas assez originale pour moi, dommage…

Bilan :  12/20=> Chocolat au lait !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Top Ten Tuesday #5

Hi !

Me revoilà pour un nouveau Top Ten Tuesday ! Je sais, j’ai loupé celui de la semaine dernière mais je n’étais pas là (vacances….) et il ne m’inspirait pas trop. Je me rattrape cette semaine avec celui-là :

Les 10 5 personnages qui…

Le petit rappel de ce que c’est (pour ceux qui ne sauraient pas…)

Le Top Five Tuesday est une version abrégée du Top Ten Tuesday qui est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur cet extraordinaire blog ;-).

Et maintenant, voici les 5 personnages qui …

  • Le personnage qui m’énerve : Lauren Adams, dans CHERUB, de Robert Muchamore. Seconde héroïne (avec son frère, James Adams) de la série et espionne de talent, elle parle couramment russe et à le don de m’énerver à un point : c’est un cas. Profiteuse (de mon point de vue), et ses amies n’étant pas mieux qu’elle, je n’ai rien trouvé pour la rattraper, sauf peut-être, qu’elle ne soit pas trop vantarde.
  • Le personnage qui me fait rire : Julie, dans Demain j’arrête, de Gilles Legardinier. Héroïne du roman, un brin folle, elle me fait mourir de rire, comme le livre, au passage.
  • Le personnage que j’admire : Lou, dans Avant toi, de Jojo Moyes. Parce qu’elle a un courage, une force de vivre qu’elle sais transmettre. Parce qu’elle fait des choses que je n’aurais pas fait.
  • Le personnage qui m’a fait voir la civilisation humaine autrement : Edmond Wells, dans La Trilogie des fourmis, de Bernard Weber. Avec son Encyclopédie du savoir relatif et absolu, Edmond nous apprend énormément de choses qui ne peuvent que changer (au moins un peu) notre vision du monde. Mais je devrais plutôt donné Bernard Weber (auteur), parce que, finalement, c’est toute son oeuvre qui change notre vision des choses.
  • Le personnage qui ne pourras jamais être mon ami mais que j’aime tout de même : Kathryn, dans Alice au pays des Zombis, de Gena Showalter. Dans l’histoire, j’adore ce personnage, je l’adore pourtant, je sais pertinemment que si je la connaissais dans la vraie vie, il y aurait de grande chance que je la déteste. Elle, et son égocentrisme.

Et voilà, mon petit Top Five Tuesday est terminé !!!