CHERUB A la dérive (Tome 7) : Plus de mission, par Muchamore

/!\ Attention, cette chronique peut comporter des spoilers sur les tomes précédents ! Vous êtes prévenus ! /!\
Les spoilers des tomes précédents ne sont pas indiqués.

« La Ford Focus s’immobilisa sur le parking désert, face à la mer déchaînée. » Robert Muchamore, première phrase de A la dérive

Bannière

Enrobage : A la dérive (CHERUB Tome 7), de Robert Muchamore
Fève : Angleterre / The fall
Ecadossage : Lors de la chute de l’empire soviétique, Denis Obidin a fait main basse sur l’industrie aéronautique russe. Aujourd’hui confronté à des difficultés financières, il s’apprête à vendre son arsenal à des groupes terroristes. La veille de son quinzième anniversaire, l’agent James Adams est envoyé en Russie pour infiltrer le clan Obidin. Il ignore encore que cette mission va le conduire au bord de l’abîme…
Ganache : Roman / Jeunesse, Aventure
Tempérage :  358 pages /1,5 cm / Casterman / 6€

– Qu’est-ce qui te fait marrer ?
– Je viens de tomber sur ton carnet de santé. Cette note date d’il y a sept ans:  » Enfant vif et intelligent. Eprouve des difficultés à contrôler son tempérament. Problème d’énurésie nocturne persistant provoquant les moqueries de sa petite soeur, qui l’appelle Mr Pampers. Sans déconner, tu as pissé au lit jusqu’à l’âge de huit ans ?
– Bordel, je suis sur le point d’être viré de CHERUB et toi, tu tu te fous de ma gueule.

J’ai adoré ce tome !

Pas de mission pour James cette fois-ci. Enfin, si mais il est rapatrié d’urgence et du coup il passe la quasi-totalité du roman au campus. Et j’ai adoré, parce qu’on découvre un autre James /!\ Spoiler /!\ Même si je me serais bien passé de sa tromperie envers Kerry, qui n’a pas l’air d’avoir apprécié… /!\
Eh puis Lauren est envoyé dans une mission, pas trop importante et sans le piston de son frère cette fois, je la supporte peut être un tout petit peu plus… Ça rattrape un peu son odieux chantage du tome précédant…

J’ai pas vraiment envie de m’éterniser sur cette chronique, je risque juste de vous spoiler, parce que, finalement, on retrouve plus ou moins les même choses dans tous les CHERUB.
L’écriture est encore bonne, fluide… C’est simple et rapide à lire. Efficace.

Dana est beaucoup plus présente dans ce tome, et on découvre en elle bien plus que les « on dit que » des autres tomes. On découvre aussi une autre Kerry, violente d’une autre façon, sans le karaté. Je me rends compte maintenant que, par contre, Kyle est absent ou presque. Comme souvent.

Plusieurs passages donnent aussi au campus une « normalité » qu’on s’empresse de retirer et puis, on découvre un nouveau directeur, et donc un nouveau souffle pour CHERUB.

Couverture de mon édition de A la dérive

Couverture : 1,75/3 => J’ai moins aimé cette couverture…
Ecriture : 4,5/6 => Toujours aussi bien écrit.
Personnages : 4/6 => Il faut avouer qu’Anna est émouvante et Lauren moins ch***** qu’à l’habituel… (Et puis on ne se rend pas compte de son T-shirt noir, et ça, c’est bien !)
Histoire : 4,25/5 => Encore une bonne histoire ! J’adore l’idée de « rester au campus ».

Bilan :  14,5/20=> Chocolat au lait !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Publicités

À propos de liresansfrontiere

Aïe Aïe Aïe ! Allez voir la page "Si je ne suis pas moi" du blog LireSansFrontière

Publié le 5 mai 2014, dans Chocolat au lait, Chocovore, Critique Littéraire, Roman, et tagué , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Devenez un auteur de talent !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :