La grève des fées : Trois fées en grève, par Oster

« Depuis une semaine, rien n’allait plus au royaume de Boroman XII » Christian Oster, première phrase de La grève des fées

Bannière

Enrobage : La grève des fées, de Christian Oster
Fève : France / La grève des fées
Ecadossage : Le royaume de Boroman XII est paralysé par un événement rarissime, exceptionnel, historique et social: une grève. La grève des fées. Plus un seul petit coup de baguette magique n’illumine le ciel du pays. Les fées sont très en colère. Pourquoi? Elles refusent de le dire. Elles veulent qu’on devine. Qu’on se creuse un peu la cervelle. qu’on cherche à les connaître vraiment. Bref, elles font leurs intéressantes. Pendant ce temps, évidemment, rien ne va plus dans le royaume. Le géant transformé en nain par une sorcière reste nain, le ministre des Relations extérieures transformé en crapaud par une autre reste crapaud, et le fier cavalier de la garde royale transformé en cheval a beaucoup de mal à chevaucher… son propre cheval. Quant au prince, il végète dans un pot, métamorphosé en (beau) brin d’herbe. Et la grève s’éternise. Jusqu’au jour où le conseiller personnel du roi (pas encore transformé, lui) a une idée.
Ganache : Nouvelle / Féerie, Comique
Tempérage :  60 pages /0,5 cm / L’école des loisirs / 9€

Le roi, lui, s’arrachait les cheveux, qu’il avait rares. A force, il devenait chauve. Il était urgent de trouver une solution.

Une petite nouvelle très rapide à lire.

L’histoire raconte l' »aventure » d’un conseiller du roi (parce que les autres…) qui chercher à sauver le royaume d’une grève des fées. Je ne peut en raconter plus, ce serais spoiler.

En soit, le livre n’est pas trop mauvais…… pour des enfants de 5 ans. Mais sinon, l’histoire est trop simple, les personnages absolument pas rechercher (leur donner un nom et une couleur de cheveux ne suffit pas) et l’écriture… Il n’y a vraiment pas grand chose à dire.

Je ne vais tout de même pas trop me plaindre, cette nouvelle m’a occupé une toute petite heure (40/45 min tout au plus) en attendant de m’acheter d’autres livres (même si ma P.A.L est encore pleine…).
Je ne pense pas lire les autres nouvelles de ce recueil, c’est trop pour les tous petits pour moi. Mais si vous avez un frère, un enfant, une cousine, un gosse à garder… de 5/6 ans, je pense que ça peu plaire (surtout que ce n’est pas difficile à lire à haute voix).

Voilà !

Couverture de mon édition de La grève des fées

Couverture : 0,5/3 => Franchement, vous auriez pu faire plus moche aussi !?
Ecriture : 3/6 => Une écriture simpliste qui a pour avantage de se lire vite…
Personnages : 2/6 => Oui… Un nom c’est bien, mais ça ne suffit pas…
Histoire : 4/5 => L’histoire est tout de même sympas, ça change légèrement (très légèrement)…

Bilan :  9,5/20=> Chocolat blanc !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Publicités

À propos de liresansfrontiere

Aïe Aïe Aïe ! Allez voir la page "Si je ne suis pas moi" du blog LireSansFrontière

Publié le 7 juin 2014, dans Choco, Chocolat blanc, Critique Littéraire, Nouvelle, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Devenez un auteur de talent !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :