Critiques rapides #2

Je n’aurais jamais cru que la deuxième critique rapide arriverais aussi vite mais je manque cruellement de temps pour faire de vraies critiques et je lis énormément (j’ai décidé de rendre visite à la bibliothèque)… Donc la voici !

Comme la dernière fois :
Bleu => C’est génial
Vert => C’est bien
Orange => C’est correct
Rouge => C’est pas terrible

Jappeloup, de Pierre Durand

Info : 348 pages; 2,6 cm; Michel Lafon ; 18€50
Extrait : Mon bel ami, tu as eu une destinée fulgurante. De ta naissance à ta mort, tu as été exceptionnel. Nos yeux t’ont vu petit alors que tu étais un géant. Mon succès, je l’ai construit autour d’un rêve, il ne m’a pas été donné.
Résumé : Autobiographie de Pierre Durand, et biographie de son cheval, Jappeloup.
Avis : Pour une (auto)biographie, ce livre est vraiment bien : Pierre Durand a vraiment eu une vie exceptionnelle. L’écriture est bonne, malgré quelques longueurs.
Note : Chocolat au lait

CHERUB Tome 10 & 11 : Le grand jeu & Vandales, de Robert Muchamore :

Info : 351 & 466 pages; 1,6 & 2 cm; Casterman; 6€50 & 6€50
Extrait : Alors, il réalisa qu’une large tache de sang s’était formée dans le dos de la fillette. Elle resta silencieuse lorsqu’il la déposa sur le sol de béton. Il replaça son petit doigt dans sa bouche.
Elle demeura immobile, les yeux clos, le front perlé de sueur. Elle respirait, mais elle restait aussi raide qu’une poupée de cire.
– Je suis désolé de t’avoir fait mal, murmura Dante.
Résumé : Le camp d’entraînement militaire de Fort Reagan recrée dans les moindres détails une ville plongée dans la guerre civile. Dans ce décor ultraréaliste, quarante soldats britanniques sont chargés de neutraliser tout un régiment de l’armée américaine.
De retour d’un long séjour en Irlande du Nord, l’agent Dante Scott se voit confier une mission à haut risque : accompagné de James et Lauren, il devra infiltrer le Vandales Motorcycle Club, l’un des gangs de bikers les plus puissants et les plus redoutés d’Angleterre.
Avis : Ces deux tomes remontent significativement le niveau de la série : je l’ai beaucoup aimé ! Le voyage à Los Angeles est très sympa et permet de découvrir une nouvelle facette de James ! Et l’idée d’écrire le tome 11 en deux partis : juste géniale !  On découvre un nouvel agent auquel on s’attache par son passé difficile et son courage en mission !
Note : Chocolat au lait

Chouette, une ride !, de Agnès Abécassis :

Info : 284 pages; 1,1 cm; Le Livre de Poche ; 6€50
Extrait : Sans plus attendre, je la tire près de lui et la pousse brusquement vers le bonhomme, sur lequel elle évite de justesse de s’effondrer.
Technique de drague niveau sixième, mais c’est l’intention qui compte.
Résumé : Anoushka, une fameuse auteure de thriller, découvre qu’elle n’est pas aussi jeune qu’elle le crois, qu’elle est invité à un mariage et qu’une jeune auteure essaye de lui voler sa « célébrité ».
Avis : En soit, ce roman n’est pas trop mauvais, seulement, il ne rempli pas ses fonctions : nous faire rire !
Je l’ai trouvé long et ennuyeux : j’ai été obligée de sauter des passages. Et ce n’est pas le style de l’auteur, que je n’ai pas vraiment apprécié, qui va rattraper le coup.
Note : Chocolat blanc

 

J’ai décidé, de Isabelle Rossignol :

Info : 406 pages; 1,7 cm; Pocket; 7€70
Extrait : Il s’approcha, et Valérie lui administra une gifle magistrale.
– Tu m’as fait traverser la ville pour me gifler ? dit-il en se frottant la joue. Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter tant d’attentions ?
– Ma vie était presque parfaite jusqu’à ce que je te croise à la sortie de ce fichu bar et, maintenant, je ne sais plus du tout où j’en suis.
Résumé : Cythia est enceite. Elle doit faire une choix difficile. Surtout qu’elle n’a que 17 ans.
Avis : L’histoire est simple mais accrochante, parce qu’elle pourrait arrivé. Il y a des arguments dans les deux sens (pour et contre l’avortement) même si on comprends bien le point de vue de l’auteure. C’est un beau livre, simple et complexe, avec une écriture qui se veut, peut-être, un peu trop « jeune’s » et c’est sûrement sont plus gros bémol. En même temps, cela nous rapproche de l’ambiance que le roman veut donner.
Note : Chocolat au lait

Donc, beaucoup de bons livres, malgré une grosse déception. Je vous aurez bien fait des critiques plus complètes de Chouette, une ride ! et J’ai décidé mais le manque de temps en a décidé autrement…

A plus !

Kisses!

 

Publicités

À propos de liresansfrontiere

Aïe Aïe Aïe ! Allez voir la page "Si je ne suis pas moi" du blog LireSansFrontière

Publié le 27 juin 2014, dans Critique Littéraire, Critiques rapides, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Manque de temps…je comprends bien. Mine de rien, un blog ça en prend beaucoup. On fait comme on peut. Mais ton article est tout de même intéressant.

  2. Manque de temps, je comprends et je trouve que tu t’en tires plutôt pas mal !!! ;)

Devenez un auteur de talent !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :