Tony Hogan m’a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman : Une vie pas simple, de Hudson

« Sors de là, putain de foutue petite morveuse ! » Kerry Hudson, première phrase de Tony Hogan m’a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman

Bannière

Enrobage : Tony Hogan m’a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman, de Kerry Hudson
Fève : Ecosse / Tony Hogan buy me an ice-cream float before he stole my ma
Ecadossage : Accueillie dans ce monde par une flopée d’injures, la petite Janie Ryan est vite projetée au milieu de cris, de fumées de cigarettes, de vapeurs d’alcool, mais aussi de beaucoup d’amour.
Dans une langue saisissante et originale, elle remonte à ses premiers jours pour nous raconter sa jeunesse écossaise, de centres d’accueil en HLM minables et autres bed and breakfasts douteux… Alcool, drogue, fins de mois difficiles et beaux-pères de passage : rien ne lui est épargné. Mais, toujours prête à en découdre, Janie se débat, portée par un humour féroce et la rage de se construire une vie correspondant à ses attentes.
Kerry Hudson réussit ici l’exploit d’être à la fois drôle et triste, tendre mais jamais larmoyante. Un premier roman ébouriffant, comme son héroïne.
Ganache : Roman / Vie
Tempérage :  299 pages /1,9 cm / Philippe Rey / 19€

3 étoiles

Je tapai du pied. « Et pourquoi mémé l’aide pas à aller mieux ? »
Maman prit un air pincé. « Comme d’habitude, trop occupée par le bingo et les ragots, mais on va pas le laisser tomber nous aussi. Surtout quand il a le plus besoin de nous. »

Déjà, la première chose à dire est que vous n’aurez jamais vu un roman comme ça : un roman avec ce joli vocabulaire fleuri (oui, c’est de l’ironie), avec cette façon de ne rien raconter d’extraordinaire mais d’être extraordinairement passionnant et avec ce côté triste et joyeux, un peu drôle mais surtout ni larmoyant, ni banal.

La plume de l’auteur est belle : on obtient un texte simple et beau malgré un vocabulaire cru. L’auteur ne mâche pas ses mots, elle nous lance la vérité, sa vérité à la figure et tout cela au dépit de Janie qui en voit des vertes et des pas mûres.
Janie Ryan. Une héroïne banal mais pas banal. C’est un peu mademoiselle tout le monde malgré ses erreurs et sa vie difficile. Et pourtant, l’auteur donne l’impression qu’elle est extraordinaire.

En parlant des personnages, on rencontre ici des personnages pleins de défauts mais qui font réels; parce que l’auteur s’est donné la peine de les trouver ces défauts : personne n’est parfait, et ce livre le montre bien.

Finalement, je dirais que ce roman est comme ça couverture : coloré !

Couverture de mon édition de Tony Hogan m’a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman.

Couverture : 2,5/3 => J’adore cette couverture : belle, simple et colorée !
Ecriture : 5/6 => Malgré un florilège de gros mots, la plume de l’auteur est très appréciable.
Personnages : 5/6 => Des personnages qui ont réellement des défauts ! Oui !!
Histoire : 3,5/5 => Une histoire simple mais vrai et jamais ennuyeuse.

Bilan :  16/20=> Chocolat noir !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Publicités

À propos de liresansfrontiere

Aïe Aïe Aïe ! Allez voir la page "Si je ne suis pas moi" du blog LireSansFrontière

Publié le 9 août 2014, dans Choco, Chocolat noir, Critique Littéraire, Roman, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. J’en pense que vu ta critique, je vais de suite le noter et mettre ça dans la boite à idée !!!!

  1. Pingback: Août, Qu’as-tu fait ? | LireSansFrontière

  2. Pingback: Critiques rapides #3 | LireSansFrontière

  3. Pingback: Tag : Questionnaire livresque de A à Z #2 | LireSansFrontière

  4. Pingback: Top 14 de 2014 #2 | LireSansFrontière

Devenez un auteur de talent !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :