Archives Mensuelles: octobre 2014

Octobre, Qu’as-tu fait ?

Hi !

Octobre est un mois plein de nouveautés !
Comme vous avez sûrement dû le remarquer, Octobre a été moins riche en articles que Septembre. Cela m’a permis de gagner vachement de temps et de mettre en place mon grand projet ! Même si pour le moment il est tout petit…

Mais quel est ce projet ?
Je me suis lancée dans la vidéo !!! Et donc voici les deux premières vidéos du blog ! Bon, j’ai conscience qu’elles ont pleins de défauts mais il faut un début à tout …
Pour l’instant, les vidéos seront cantonnées à quelques rendez-vous ou bilans et seront parfaitement irrégulières mais avec le temps, on peut espérer qu’elles deviennent un peu plus récurrentes !

Bon, maintenant assez blablater, on commence le bilan !

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Pour mes achats on compte 19 livres malgré mon challenge censé refréner mes achats… Mais j’ai une excuse : onze m’ont été offert (dont les Harry Potter) et parmi les 8 restant un était pour les cours et donc je n’avais pas trop le choix. Au final, je me suis donc achetée sept livres pour le plaisir… Mais avec une saga entière (Percy Jackson), ça monte vite…

Ensuite, j’ai tout de même lu un petit peu. Et on peut même dire qu’Octobre a été un très bon mois de lecture puisque j’ai eu trois coup de cœurs ! Dont un énorme pour The Perks of being a Wallflower (la critique est quasiment prête mais ne devrait pas arriver avant le 12 novembre…) même si ce n’est pas indiquer dans la vidéo…

J’ai aussi lu pas mal d’album, de bd’s et de mangas :

  • Le Horla, adaptation sous forme d’album de la nouvelle de Guy de Maupassant (texte intégral) par Anna et Eleana Balbusso
  • Death Note Tome 6 & 7, Tsugumi Ohba et Takeshi Obata, manga
  • Saveur, Reneud Dillies, BD
  • Matin brun, Franck Pavloff, nouvelle
  • Les fondus, le best-of, d’un nombre de personnes incalculable et comme j’y comprends rien… (BD)
  • Lord of Burger, Tome 1 : Le clos des épices, de (je crois) Christophe Aleston, Audrey Alwett, Balak et Rachel Zimra, BD
  • La Quête d’Ewilan, Tome 1 : D’un monde à l’autre, adaptation BD du roman de Pierre Botero par Lylian et Baldetti
  • Le Petit Prince, adaptation BD du roman de Saint-Exupéry par Joann Sfar
  • Sam, album de Jérôme Noirez et Aurélien Police

Pour les films, je me suis contentée d’aller voir The Giver au cinéma (vous devriez avoir mon avis très bientôt) et de regarder La liste de Schindler quand il est passé à la télé. C’est un film que j’avais déjà vu il y a quelques temps mais que j’adore. Il est magnifique.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Et voilà ! C’est donc déjà la fin de ce bilan…

Je vous souhaite un horrible Halloween et vous fait des Kisses crochus de sorcière !

Les Ombres de la ville (Hantée, Tome 1) : Sur les traces de Jack, de Johnson

Happy Halloween !

« Londres avait Claire Jenkins à l’œil. » Maureen Johnson, première phrase de Les Ombres de la ville

Bannière

Enrobage : Hantée, Tome 1 : Les Ombres de la ville, de Maureen Johnson
Fève : Etats-Unis / Shades of London, Book 1 : The Name of the Star
Ecadossage : A Londres, un assassin hante les rues, réveillant la légende de Jack l’Éventreur. Malgré l’omniprésence des caméras, le tueur est indétectable.
Aurora, arrivée depuis peu sur son campus, se rend compte qu’elle est la seule capable d’apercevoir son ombre.
Accompagnée d’un mystérieux jeune homme, elle plonge au plus profond des brumes de la cité pour arrêter le meurtrier avant qu’il ne récidive. A moins que son don ne fasse d’elle la prochaine victime…
Ganache : Roman / Fantasy, Young-adult
Tempérage :  428 pages / 3,2 cm / Michel Lafont / 15€95

Il était planté devant moi, son visage à deux centimètres du mien. Je ne sentais aucun souffle émaner de lui, puisque bien entendu, il ne respirait pas. Il n’était qu’une masse glaciale. Je suis restée parfaitement immobile jusqu’à ce qu’il recule et s’éloigne…

3 étoiles

Dernier coup de cœur en date, ce roman a été un réel plaisir à lire : j’ai passé un excellent moment et j’ai tellement aimé que je l’ai laissé me voler mon sommeil pour me coucher vers trois heures du matin, une fois fini…

Ce roman traînait dans ma P.A.L. Depuis trois mois, voir plus, maintenant et même s’il me faisait envie, je n’arrivais pas à le retirer. Puis je me suis dit Jack l’Éventreur, Halloween, les deux vont bien ensemble, on va se le programmer en octobre comme lecture qui fait peur.
Bon, pour le peur, j’y croyais pas trop : faut dire, du young-adult qui fait peur… mais oui ! Mais bien sûr ! En réalité je me suis magnifiquement bien trompée : le livre est angoissant et à l’heure de me coucher, j’ai un petit peu flippé… Bon, c’est pas de l’horreur, mais l’auteur a vraiment créé une ambiance inquiétante, oppressante. Oh ! J’ai trop adoré !

Je situerais l’histoire à mi-lieu entre le thriller, le fantasy et le young-adult. On est vraiment embarquer dans l’enquête tout en gardant un style d’écriture très simple et en alliant, dans un très bon dosage, monde réel et paranormal.
Jack l’Éventreur est plus ou moins une excuse pour mettre en place l’histoire, les crimes auraient puis se passer sans lui mais c’est tout de même une bonne réécriture de la légende. Même si je ne sais pas si on peut vraiment parler de réécriture puisque la légende est garder telle quelle et que tout se déroule plusieurs années après.
On en découvre tout de même pas mal sur cette légende, surtout si, comme moi, vous ne la connaissiez que de nom.

Je n’ai pas vraiment de point noir à pointer dans ce roman : j’ai adoré l’histoire qui comporte des idées excellentes, le style est simple mais efficace et surtout (point extrêmement important quand je sort d’une romance assez niaise) il n’y a pas d’histoire d’amour à l’eau de rose ! On doit bien avoir deux lignes de romances mais c’est plutôt lointain et le triangle amoureux que j’ai cru voir apparaître à vingt milles kilomètres s’est révélé inexistant !

Pour les personnages, je les ai trouvé plutôt attachants et j’ai bien aimé que l’on en sache pas trop sur eux. Maintenant que j’y repense, on sait ce que l’héroïne sait, ou à quelques détails près. On arrive quand même rapidement à les cerner et l’histoire révèle vite que le trop pleins de personnages que l’on peut croire voir arriver ne sont en fait que des figurants. De plus, lorsqu’un personnage n’a plus d’importance l’auteure arrive à l’éloigner sans problème et sans étrangeté.

Alors voilà, je pense que vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman sous tous les angles ! Je ne sais pas encore si je lirais la suite, par contre, car j’ai trouvé ce tome très bien dans le rôle d’un one-shot. Je vous avoue tout de même que si le tome deux venait à me tomber dans les mains, je ne lui cracherais pas dessus. C’est tout de même pas une priorité mais qui sait, à Noël, il se peut que je me l’offre ou me le fasse offrir…

Couverture de mon édition de Hantée, Tome 1 : Les Ombres de la ville.

Couverture : 2,75/3 => Je suis juste fane de la couverture, elle est trop belle ! De plus, le dos et la quatrième de couverture sont dans le continuité de la première…
Ecriture : 4/6 => Assez simple mais facile à lire.
Personnages : 5/6 => Des personnages que j’ai bien aimé.
Histoire : 4,5/5 => Une histoire de fantôme plutôt angoissante qui revisite bien la légende de Jack l’Éventreur.

Bilan :  16,25/20=> Chocolat noir Supplément orange !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

C’est Vendredi, donnez votre avis ! #4 Semaine B

Hi !

La semaine dernière, je vous ai proposé de voter pour des livres sans en connaitre ni le titre, ni l’auteur, ni la couverture. Alors, verdict ?!

c'est vendredi

Chaque vendredi, plusieurs livres vous sont proposés. Vous pouvez alors voter pour celui que vous voulez que je lise et dont je fasse une critique. D’après une idée originale de Iris.


  • Semaine A : Je vous propose deux à cinq lectures (livres, bd, manga, album) et, parfois, là dedans, viendras ce greffer un film. Parce que la vie est faite de film aussi.
  • Semaine B : Bilan des votes, remerciements (parce que je remercierais tous ceux qui auront voter !) et petit blabla sur la lecture à faire, parce que j’aime bien blablater.
  • Semaine C : Bilan de lecture et critique. En gros, la semaine C vous aurez deux articles pour le prix d’un : une critique, tous ce qu’il y a de plus vrai, de ma lecture (ou du film) et un « résumé de critique » avec un peu de blabla qui serviras de « vrai » C’est vendredi, donnez votre avis !, si on peut parler de vrai et de faux dans ce cas là…

Avant de dire quel livre je vais devoir livre pour vendredi 7 octobre, voici les titres qui avaient été choisis. Pour un rappel des mots utilisés pour vous présenter chaque livre, je vous renvoie à la semaine dernière.

  1. Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, de J.K. Rowling
  2. Les Désastrueuses aventures des Orphelins Baudelaire, Tome 5 : Piège au collège, de Lemony Snicket
  3. Le Petit Prince, d’Antoine de Saint-Exupéry

Voilà ! Et donc maintenant, le livre que vous avez choisi :

Avec deux voix, c’est Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban de J.K. Rowling que je vais devoir relire !

Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban de J.K. Rowling, édition Folio Junior, illustration de Jean-Claude Götting.

Synopsis :

Sirius Black, le dangereux criminel, qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ? Le troisième tome des aventures de Harry Potter vous emportera dans un tourbillon de surprises et d’émotions. Frissons et humour garantis !

Oui, je sais qu’il a fini a égalité avec Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire mais du coup, je me laisse la choix et comme celui-là rentre dans un de mes challenges… Oui, et puis aussi parce que j’ai juste envie d’aller à Poudlard, j’avoue. Mais il est noté nulle part qu’en cas d’égalité, je n’ai pas le droit de choisir celui que je veux lire…

Kisses !

Le Jeudi c’est Jeu Livresque #13

Coucou !

Demain, c’est Halloween. Je vous ai préparé une critique spéciale.

Le jeudi c’est jeu livresque !!!

Qu’est ce que c’est ?
Le jeudi c’est Jeu Livresque, c’est un rendez-vous pour jouer avec nos livres,
nos bibliothèques et nos romans préférés.
C’est un rendez-vous organisé par ce magnifique blog !

Et cette semaine, c’est :

Semaine 74 : Un livre à la couverture bleue… ou 5, ou 15, ou toute votre biblio.

2014-10-25 21.51.10

Livres ayant une couverture bleue et faisant partis de ma P.A.L. ou de mes livres lus en 2014

De gauche à droite :

  • Un avion sans elle, Michel Bussi (P.A.L.)
  • Samantha, bonne à rien faire, Sophie Kinsella (P.A.L.)
  • Addict, Jeanne Ryan (2014)
  • Le combat d’hiver, J.-C. Mourlevat (P.A.L.)
  • The Perks of being a Wallflower, Stephen Chbosky (En cours / VO)
  • Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Jonas Jonasson (P.A.L.)
  • Ne la quitte pas des yeux, Linwood Barclay (P.A.L.)
  • Nos étoiles contraires, John Green (2014)
  • Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban (Tome 3), J.K. Rowling (P.A.L.)
  • Wonder, R.J. Palacio (2014)
  • Percy Jackson et le voleur de foudre (Tome 1), Rick Riordan (P.A.L.)
  • 7 ans après…, Guillaume Musso (P.A.L.)

Autres livres ayant une couverture bleue dans ma bibliothèque (liste non-exhaustive) :

Kisses !

Top Ten Tuesday #27

Hello !

Euh…

Les 10 5 livres à lire pour Halloween.

Encore et toujours un petit rappel sur ce qu’est ce rendez-vous, complètement intégrer à mon blog :

Le Top Three Tuesday est une version abrégée du Top Five Tuesday qui est une version abrégée du Top Ten Tuesday qui est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur cet extraordinaire blog ;-).

Ah… euh… il faut vraiment lire des livres spéciaux pour Halloween ??? Des livres qui font peur, c’est ça ?! Vous voulez me faire peur !? Et bah, vous m’aurez pas. Na.

Et oui, je ne lis pas de livre précis pour Halloween. Et même si je vous ai prévu une critique spéciale Halloween ça ne veut pas dire que je suis capable de vous conseiller des livres à lire pour Halloween. Voyez-vous, pour Halloween, c’est un jour comme les autres. Vous me diriez Noël, pourquoi pas, quoi que trouver des livres à lire pour Noël risque d’être dur aussi… Du coup, voilà une liste absolument exhaustive :

  • Celui que je n’ai pas lu : Bird Box, de Josh Malerman
    Mais tout le monde en parle et le synopsis est vraiment sympa. Presque de quoi me donner envie de lire de l’horreur.
  • Celui que je vous déconseille : Dreamcatcher, de Stephen King
    Parce que je me suis ennuyée à mort et que je me suis vraiment demandé où est l’horreur.
  • Celui qui gore : Le Chuchoteur, de Donato Carrisi
    Expliquer comment on a découpé le bras de six petites filles, c’est pas pour les âmes sensibles…
  • Celui qui m’a presque fait peur : Hantée, Tome 1 : Les Ombres de la ville, de Maureen Johnson
    Et qui m’a aussi volé une bonne partie de ma nuit au passage.
  • Celui qui est post-apocalyptique : World War Z, de Max Brooks
    Et qu’est vraiment sympa. Si vous voulez lire des zombis qui sont une excuse pour parler psychologie et réaction humaine, je vous recommande.
  • Celui qui est mystérieux : Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Ransom Riggs
    Et même s’il fait absolument pas peur, il est quand même super sympa à lire : l’histoire est top !
  • Celui pour les geeks : No pasaràn, le jeu, de Christian Lehman
    Bon, ça fait pas vraiment peur et il faut prendre le mot « geek » au sens très large. C’est juste que ça parle de jeu vidéo et que le scénario tourne un peu à la catastrophe. Après, perso j’avais vraiment bien aimé.
  • Celui qui est dans ma P.A.L. : Le maître des illusions, de Donna Tartt
    D’après Livraddict c’est un drame. D’après mon avis (et celui de ma mère) sur le synopsis c’est un truc qui fait peur et qui va donc rester longtemps dans ma P.A.L. …
  • Celui pour rire : Les désastrueuses aventures des Orphelins Baudelaire, Tome 8 : La fête féroce, de Lemony Snicket
    Parce que c’est Halloween donc il ne faut de l’humour noir. Pourquoi ce tome plutôt qu’un autre ? Euh… Parce que ?
  • Celui pour Noël : Les filles au chocolat, Tome 1 : Coeur Cerise, de Cathy Cassady   xD
    On peut aussi prendre le tome 5.

Et voilà ! Finalement, je me suis bien amusée à faire ce top, à tel point que j’en ai mis dix. Je vous avoue que les livres cités ne font pas franchement peur mais c’est des bouquins qui m’ont plu (sauf pour les deux que je n’ai pas lu) et qui peuvent être relié à Halloween en cherchant bien (voir très bien).
Sinon, si vous avez des livres à ajouter, je suis preneuse !

Et sur ce, Kisses !

The Giver : Un monde noir et blanc, de Lowry

Lire en… Anglais #4
Lecture VO Anglais !

« It was almost December, and Jonas was beginning to be frightened. » Lois Lowry, première phrase de The Giver

Bannière

Enrobage : Le passeur, Tome 1, de Lois Lowry
Fève : Etats-Unis / The Giver
Ecadossage : It is the future. There is no war, no hunger, no pain. No one in the community wants for anything. Everything needed is provided. And at twelve years old, each member of the community has their profession carefully chosen for them by the Committee of Elders. Twelve-year old Jonas has never thought there was anything wrong with his world. But from the moment he is selected as the Receiver of Memory, Jonas discovers that their community is not as perfect as it seems. It is only with the help of the Giver, that Jonas can find what has been lost. And it is only through his personal courage that Jonas finds the strength to do what is right…
Ganache : Roman / Dystopie, Jeunesse
Tempérage : 224 pages /1,6 cm / Harper Collins / 6£99 (prix conseillé)
Le P’tit + : Le film sort en France le 29 octobre 2014 !

Attention, de mon point de vue, les bandes-annonces spoilent le livre. A vous de voir si vous souhaitez les regarder ou non !

Juste, avant de commencer la critique, je voudrais dire qu’au vu du trailer, je m’attend plus ou moins a être légèrement déçue par le film. On va dire que ce trailer ne m’inspire pas confiance, mais j’irais quand même voir le film au cinéma, c’est sûr à onze mille pour cent !
La bande annonce française est pire : elle ne se prive pas pour spoiler le livre et j’ai l’impression qu’il vont plus loin que seulement le tome 1…

« Do you love me ? »
There was an awkward silence for a moment. Then Father gave a little chuckle. « Jonas. You, of all people. Precision of language, please! […] you used a very generalised word, so meaningless that it’s become almost obsolete, »

3 étoiles

The Giver n’était pas le livre que j’avais prévu de lire en premier sur les trois VO que je m’était acheté. Pourtant, c’est avec celui là que j’ai commencé. Et j’ai vraiment bien aimé ma lecture.

Je n’avais absolument pas l’intention de lire ce livre, je n’en connaissais même pas l’existence avant de tomber sur un message qui conseiller ce livre pour débuter la VO sur BookNode. Je ne serais pas citer l’auteur, je n’ai absolument pas garder le message. Du coup, je l’ai commander d’abord parce qu’on le disait simple à lire, et deuxièmement parce que le résumé m’attirait. Et franchement, je n’ai pas été déçue.

Même si je ne dit pas que je ne le relirais pas en français pour être sûre de bien comprendre, je pense avoir compris le gros de l’histoire, ou du moins suffisamment pour ne pas me sentir perdue et pour passer un très bon moment. L’histoire fait réfléchir tout en apportant un certaine dose d’action et de suspens plutôt sympa.
Si l’on ne sait rien sur le communauté au départ, on apprend, au même rythme que Jonas ce qui est plutôt un bon point, énormément de chose dont des découvertes qui m’ont laissé sur le cul quand je les ai lues… Par contre, si vous voulez vraiment l’effet de surprise ne regardez pas les bandes annonces : elles spoilent un max ! Surtout la française.
Cette communauté justement nous pose une question plutôt intéressante : que sommes-nous prêts à perdre pour vivre dans un monde sans malheur, sans douleur ?

Si l’on devait parler des personnages, j’ai bien apprécié Jonas ainsi que le Passeur. J’ai par contre moins aimé ses parents (à Jonas) et sa sœur ainsi que tous les autres personnages secondaires que j’ai trouvé trop « pareil ». Je sais que c’est la faute à la communauté, mais j’ai trouvé qu’ils acceptaient trop et qu’aucun n’était indispensable. Enfin, pas pour l’histoire ! Je veux dire, l’auteur a créé des personnages qui collent à l’image des gens que l’on pourrait trouver dans une telle communauté mais ce sont aussi exactement le type de gens qui m’énervent…

Pour la langue, je ne le recommande peut-être pas si vous avez un faible niveau d’anglais, même si ce n’est pas très dur à lire. Il y a un petit peu de vocabulaire mais tout est plus ou moins compréhensible grâce au contexte. Si vous voulez savoir, sur les deux cents pages que compte ce livre, il n’y a qu’un seul mot que malgré le contexte je n’arrivais pas à comprendre et que j’ai donc cherché pendant ma lecture : « fist« , qui signifie « poing« .
Je l’ai lu en une semaine, sans forcément avoir énormément de temps pour lire et je n’ai absolument pas eu l’impression d’être perdue ou de ne rien comprendre. Pour mon niveau, je le placerais dans les environ du niveau B1.

Couverture de l’édition Harper Collins.

Couverture : 2,5/3 => Je croyais que c’était l’affiche du film mais finalement non, d’après ce qu j’ai compris. Mais n’empêche qu’elle est super belle.
Ecriture : 4,5/6 => C’est tout a fait compréhensible et accessible sans forcément être bilingue !
Personnages : 4/6 => Jonas et le Giver sont plutôt sympa mais les autres se ressemblent un peu…
Histoire : 4,5/5 => De ce que j’en ai compris, l’histoire est vraiment super sympa ! Je recommande !

Bilan :  15,5/20=> Chocolat noir !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Attention, de mon point de vue, les bandes-annonces spoilent le livre. A vous de voir si vous souhaitez les regarder ou non !

Harry Potter à l’école des sorciers : Retour à Poudlard, de Rowling

« Mr et Mrs Dursley, qui habitaient au 4, Privet Drive, avait toujours affirmé avec la plus grande fierté qu’ils étaient parfaitement normaux, merci pour eux. » J.K. Rowling, première phrase de Harry Potter à l’école des sorciers

Bannière

Enrobage : Harry Potter à l’école des sorciers, de J.K. Rowling
Fève : Angleterre / Harry Potter and the philosopher’s stone
Ecadossage : x
Ganache : Roman / Fantasy, Jeunesse
Tempérage :  302 pages / 1,2 cm / Folio Junior / 7€60

(Chanson du Choixpeau magique)

Je n’suis pas d’une beauté suprême
Mais faut pas s’fier à ce qu’on voit
Je veux bien me manger moi-même
Si vous trouvez plus malin qu’moi.
Les hauts-d’forme, les chapeaux splendides
Font pâl’figure auprès de moi
Car à Pouddlard, quand je décide,
Chacun se soumet à mon choix.
Rien ne m’échapp’ rien ne m’arrête
Le Choixpeau a toujours raison
Mettez moi donc sur votre tête
Pour connaître votre maison.
Si vous allez à Gryffondor
Vous rejoindrez les courageux,
Les plus hardis, les plus forts
Sont rassemblés en ce haut-lieu.
Si à Pousouffle vous allez,
Comme eux vous s’rez juste et loyal
Ceux de Pousouffle aiment travailler
Et leur patience est proverbiale.
Si vous êtes sages et réfléchi
Serdaigle vous accueillera peut-être
Là-bas, ce sont des érudits
Qui ont envie de tout connaître.
Vous finirez à Serpentard
Si vous êtes plutôt malin,
Car ceux-là sont de vrai roublards
Qui parviennent toujours à leurs fins.
Sur ta tête pose-moi un instant
Et n’aie pas peur, reste serein
Tu seras en de bonnes mains
Car je suis un chapeau pensant !

3 étoiles

Au départ je n’avais pas l’intention de vous faire cette critique. En même temps, je me voyais mal critiquer Harry Potter, LE Harry Potter, LE livre d’enfance d’un nombre incalculable de gens. Mais, la réalité, c’est qu’Harry Potter n’a jamais été LE livre de mon enfance. Ça a été un livre, LE livre qui m’a rendu myope, oui, mais voilà, j’ai jamais été fane dès le début, je me considère pas à cent pour cent comme une Potterhead même si depuis quelques temps je deviens de plus en plus fane.
Voilà, tout ça pour dire que j’ai changé d’avis : j’ai décidé de donner mon avis sur Harry Potter. Non, je ne vais pas réellement le critiquer, j’aurais du mal à lui trouver des points faibles, j’avoue, et une critique uniquement positive sans avoir forcément des raisons (car il faut l’avouer, j’ai beaucoup aimé ce tome sans qu’il y est de vraies raisons) j’appelle pas ça une critique. Du coup, on va faire ce que j’appelle un avis.

Alors oui, j’ai adoré. Ce n’est pas un coup de coeur, je ne peux même pas dire qu’il s’en approche, mais tout de même Poudlard a ce charme qui n’a pas pris une rides. Et Harry, Hermione, Ron et Neville (qui a une importance juste dix milles fois plus grandes que dans le film !) sont toujours aussi sympas…

L’écriture de J.K. Rowling est fluide et simple à lire. Même à 23h00 du soir avec des gosses qui hurle partout. En fait, le seul point négatif que je donnerais à ce tome, c’est d’être trop petit. On rentre bien trop vite chez les moldus…

Alors au final, j’ai passé un excellent moment dans le lieu plaisant que peut être Poudlard. J’avais le film très en tête et j’ai été agréablement surprise par tous les petits (et gros) détails en plus dans le livre (car j’avais le souvenir d’un film numéro 1 très fidèle) par contre, je me demande si la scène des potins n’existerais pas dans des bonus ou comme ça car je l’avais vraiment en tête : je l’ai vraiment imaginé, presque plus que certaines autres, avec les acteurs de film mais que j’ai absolument pas le souvenir qu’elle soit dans le film…

Au passage, je pense refaire le tag Choixpeau magique une fois que j’aurais terminé ma relecture de tous les tomes.

1/7.

Couverture d’une de mes éditions de Harry Potter à l’école des sorciers.

Couverture : 1/3 => On ne me fera pas changer d’idée, les couvertures sont moches. Par contre, ils sont en train de faire des rééditions anglaises juste magnifiques ! Je pense vraiment me les procurer…
Ecriture : 5,5/6 => La petite plume de J.K. Rowling…
Personnages : 5,5/6 => Que dire de Harry, Hermione, Drago, Ron, Neville…
Histoire : 4/5 => Ce n’est pas mon tome favori mais j’ai quand adoré ma lecture.

Bilan :  16/20=> Chocolat noir !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Le samedi, ça me dit ! #6

Hi !

Cette semaine je ne fais pas dans l’original, je prends un livre dont tout le monde parle…

samedi

Le principe du « Le samedi, ça me dit ! » est de parler d’un ou deux livres faisant partis de sa wish-list et de dire pourquoi.

Et aujourd’hui, c’est…

Half Bad, Tome 1, de Sally Green.

Synopsis :

Tu ne sais ni lire ni écrire, mais tu guéris vite, pour un sorcier.
Tu ne supportes pas de rester enfermé une fois la nuit tombée.
Tu détestes les sorciers blancs, mais tu aimes Annalise.
Tu es enfermé dans un cage depuis tes quatorze ans.
Maintenant tu n’as pas le choix: tu dois fuir et retrouver Mercury, la sorcière noire qui dévore les petits garçons.
Et tout ça avant ton dix-septième anniversaire.
Facile…

Et maintenant, il faut que je dise pourquoi, c’est ça ?  Bon, déjà, c’est pas pour la couverture, les ongles abîmes, ça me stress… C’est vraiment un truc que j’aime pas…
Si je veux le lire, c’est surtout à cause de Audrey, de la chaîne Le souffle des mots.

Ce qui m’a vraiment séduit et qui fait que j’ai vraiment vraiment envie de le lire c’est le  fait que le début soit rédiger au « tu ».

Du coup voilà, j’ai pas grand chose de plus à dire sur ce livre… Et donc, je vous laisse ! Surtout que cette nuit, on change d’heure !

Kisses !

C’est Vendredi, donnez votre avis ! #4 Semaine A

Coucou tout le monde !

Bon, je sais, je publie un peu tard comparer à d’habitude mais voilà, j’ai pas eu le temps plus tôt…

c'est vendredi

Chaque vendredi, plusieurs livres vous sont proposés. Vous pouvez alors voter pour celui que vous voulez que je lise et dont je fasse une critique. Pour les échéances, c’est ici.
D’après une idée originale de Iris.

Pour cette semaine, le choix est… Un petit peu spécial. Plutôt que de vous proposer la couverture, je vous propose des mots pour que vous choisissiez qu’est-ce que je vais relire ! Oui, parce que, cette fois-ci, c’est une relecture !livre 1 à devinerlivre 2 à devinerlivre 3 à deviner

 

Faîtes donc votre choix en commentaire en indiquant seulement le numéro du livre (il n’y a absolument pas besoin du titre ni de l’auteur), vous avez jusqu’à jeudi prochain ! Ensuite, je le lirais et le critiquerais !

Kisses !

Lire en… Anglais #3 : to dico or not to dico

Hi !

Je ne sais pas si vous avez compris ou non le jeu de mot pourri du titre mais en gros, aujourd’hui, on va parler du dictionnaire lorsqu’on lit en anglais.

Bon, donc maintenant que vous avez dû comprendre m’a blague nulle, on démarre !

Donc, dictionnaire ou pas dictionnaire ?

J’ai donc lu The Giver de Louis Lowry en anglais. Pour le niveau, on me l’avais dit simple mais je le mettrais dans le catégorie intermédiaire : il y a un peu de vocabulaires complexes mais dans l’ensemble, ça va.

Avant de commencer ma lecture, j’étais contre. Vous allez vous dire, « dit comme ça, maintenant elle dois être pour ». Et bien non. En réalité, j’ai trouver une « technique » qui pour l’instant serais celle que je conseille quoi qu’il manque la confirmation de plus de lectures. Cette technique est la suivante.

  1. Lire sans s’arrêter un chapitre, une page… Un petit morceau de livre.
  2. Revenir sur les mots que l’on n’a pas compris, ou qui sont nouveau (mot compris grâce au contexte mais que l’on ne connaissait pas avant).
  3. Ecrire ces mots sur un feuille.
  4. Continuer sa lecture
  5. Refaire les trois premières étapes sur d’autres morceaux du livre.
  6. Chercher, une fois la lecture terminée, les mots dans un dictionnaire.

Cette technique est, je pense, utile si l’on souhaite apprendre du vocabulaire et que l’on arrive à lire sans forcément comprendre tous les mots. Il y a des passages que je n’ai pas compris mais je n’ai pas fais un fixation dessus, et je pense que c’est pour ça que la technique me convient.

En gros, pour l’instant c’est ma technique : une utilisation du dictionnaire après coup, une fois la lecture terminée. Je pense bien sûr, qu’elle va évoluer allant sûrement vers la disparition du dictionnaire pour la plupart des lectures même s’il y a de grandes chances qu’il reste à porter de main le jour où je me lancerais dans des lectures plus complexes.

Avec mes deux lectures VO au compteur (Harry Potter and the Goblet of fire / The Giver), je dirais donc que le dictionnaire est un plus négligeable. J’attend tout de même votre avis sur la question et vos techniques d’utilisation. N’hésitez pas à me dire si vous pensez que j’ai tort : j’ai conscience qu’en deux lectures mon avis ne peut pas être excellent.

Juste, avant de terminer cet article, on pourrais penser que je m’y mets un peu tôt pour donner des conseils, mais mon but n’est pas de donner les meilleurs conseils du monde, juste de partager mes lectures et mes « tests », mes techniques qui ont fonctionné ou non chez moi et de voir l’évolution qui pourrait arriver. Peut-être que dans quelques temps j’aurais complètement changé d’avis sur le dictionnaire, mais c’est aujourdh’ui ce que j’en pense.

Voilà, Kisses !