D’un monde à l’autre (La Quête d’Ewilan, Tome 1) : Monde fantastique, de Lylian & Baldetti

« Camille avait séché les cours ce jour-là. » Lylian & Baldetti, première phrase de D’un monde à l’autre

Bannière

Enrobage : La Quête d’Ewilan, Tome 1 : D’un monde à l’autre, de Lylian & Baldetti
Fève : France / La Quête d’Ewilan, Tome 1 : D’un monde à l’autre
Ecadossage : La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre par accident dans l’univers de Gwendalavir avec son ami Salim. Là, des créatures menaçantes, les Ts’liches, la reconnaissent sous le nom d’Ewilan et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l’héritière d’un don prodigieux, le Dessin, qui peut s’avérer une arme décisive dans la lutte de son peuple pour reconquérir pouvoir, liberté et dignité.
Ganache : BD / Fantasy, Jeunesse
Tempérage :  68 pages /1,1 cm / Glénat / 14€95

2 étoiles

Avant que des fans hystériques ne me hurle dessus en me découpant en morceau pour me faire comprendre que je me suis trompée d’auteur, rendons à César ce qui appartient à César : je parle d’une BD qui a bien été faite par Lylian et Baldetti mais j’avoue qu’elle a été adapté du premier tome de la saga La Quête d’Ewilan écrite par Pierre Botero. J’en profite au passage pour dire que je n’ai jamais accroché à cette série malgré le fait que j’ai débuté le tome 1 une dizaine de fois. Vous comprendrez donc que je l’ai aussi abandonné une dizaine de fois…
Et là, je sens venir de loin: mais pourquoi t’as lu la BD si t’aimes pas le bouquin ? C’est simple: vu le nombre de fans, je voulais quand même lui laisser une chance à cet univers, cette histoire et ses personnages. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçue.

D’abord, je voudrais dire, avant même de parler réellement de la BD, que je comprends parfaitement qu’il y ai des fans : l’univers est superbe et l’histoire hyper entraînante. Je pense vraiment lire la suite. En BD, sûrement, mais tout de même on ne peut pas nier qu’il y a d’excellentes idées et franchement de quoi passer un super moment.

Maintenant, passons à la BD.
Tout d’abord, les dessins : ils sont superbes. Peut-être un peu simple dirons certains mais ils nous emmènent vraiment dans un monde imaginaire et sont pleins de couleurs. De plus les traits sont plaisants à regarder et même quand on veut nous faire ressentir de la vitesse, je n’ai pas trouver l’effet brouillon que je reprochais à Les Gouttes de Dieu (ils n’ont aucun lien, j’en suis consciente).
Ensuite, je n’ai pas lu le roman oui, mais j’ai trouvé qu’on avait ce qu’il fallait pour comprendre même si la BD aurait peut-être gagner à nous expliquer un petit peu plus certains événements et à avoir une dizaine de planches en plus.

Pour les personnages, je les ai trouvé plutôt sympas, suffisamment expressifs même si ce n’est peut être pas le must du must et surtout j’ai beaucoup aimé l’ami de Camille (aussi dit Ewilan), dont je n’ai pas retenue le nom. Vous savez, celui qui vient du monde « normal »… Je les trouvé assez drôle et c’est exactement le type de personnages qui vous donne la pêche pour toute la journée !

Les dialogues sont eux aussi, bien sympa : juste ce qu’il faut, bien écrit et avec la dose d’humour qu’on peut attendre d’une BD qui ne se dit pas humoristique.
Oui, car cette BD, n’est absolument pas humoristique, elle nous donne l’impression d’une saga bourrée d’action tout en restant ouvertement un premier tome de mise en place : il ne se passe pas grand chose à part la découverte du monde « imaginaire » et de la qualité de dessinatrice de Camille.

C’était donc plutôt une bonne découverte, quoique je n’irais pas lire le tome 1 maintenant. Peut-être le deux, qui sait ?

Couverture de mon édition de La Quête d’Ewilan, tome 1 : D’un monde à l’autre

Couverture : 2/3 => Une couverture plutôt jolie, comme les dessins !
Dessin : 5/7 => Les dessins sont vraiment sympas, même s’ils n’ont rien de particulièrement artistiques ou poétiques. Mais ils sont tout de même colorés et bien plaisants à regarder !
Texte : 1,75/2 => Un texte simple sans mot de trop.
Histoire : 5/8 => L’histoire promet quelques choses de sympa dans la suite mais il ne se passe vraiment pas grand chose dans ce tome…

Bilan :  13,75/20=> Chocolat au lait !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Publicités

À propos de liresansfrontiere

Aïe Aïe Aïe ! Allez voir la page "Si je ne suis pas moi" du blog LireSansFrontière

Publié le 24 novembre 2014, dans BD, Choco, Chocolat au lait, Critique Littéraire, Non classé, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Contente de lire une seconde critique !
    L’ai glissé sur la liste de noel et commandé pour Cadette… des chances que j’y goute aussi ;-)

  2. J’en n’ai rien pensé pour le moment. Mon frère me l’a prèté depuis un siècle au moins et je ne l’ai toujours pas lu! J’ai honte!!

Devenez un auteur de talent !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :