Aux auteurs. Ceux que j’ai lu, et ceux que je n’ai pas lu. Ceux que j’ai aimé, et ceux que je n’ai pas aimé.

Merci.

Je n’y connais rien quand on parle de série télé, parce que je ne l’allume jamais. Pourtant, j’ai plus de film dans la tête que n’importe quel autre moldu.

Merci.

Je n’ai jamais mis les pieds dans plus d’un quart des pays de la Terre et sûrement que je ne le ferrais jamais. Pourtant, j’ai plus de paysage en tête que n’importe quel autre moldu.

Merci.

Je n’ai aucune cicatrice de guerre, n’ai jamais eu aucun œil au beurre noir et ne me casserais sûrement jamais aucune côtes. Pourtant, j’ai livré plus de bataille que n’importe quel autre moldu.

Merci.

Peut-être que je n’habite pas le district 13. Peut-être que je ne combat pas de leucémie. Peut-être que je n’écris pas de comédie musicale. Peut-être que je ne suis pas une arktanthrope. Peut-être que je n’ai pas survécu à un tsunami. Peut-être que je suis pas à moitié noire et à moitié blanche. Peut-être que je n’aurais jamais besoin de voler de livres d’un brasier. Peut-être que je ne rencontrerais jamais de zombis. Peut-être que ma voisine n’a pas l’air d’une chauve-souris. Peut-être que je ne suis pas une princesse égyptienne. Peut-être que je ne suis pas non plus un chat sauvage. Peut-être que je ne rencontrerais jamais aucun jeune avec une tentacule au lieu d’un bras. Peut-être que je ne me nourrirais jamais de sentiments humains. Peut-être que je ne suis pas victime d’une déformation faciale. Peut-être que je ne rencontrerais jamais de fantôme. Peut-être que je n’aurais pas de chien bleu. Peut-être que je ne serais jamais un agent secret qui n’existe pas mais parle trois langues. Peut-être. Et peut-être que j’ai déjà été tout ça.

Merci.

Merci à tous les auteurs.

Merci d’écrire.

On dira peut-être que je suis une rêveuse, mais je ne suis pas la seule. Et puis, je préfère vivre mes milles vies dans des livres plutôt que je rester pendu à ma télé.

Merci à tous les auteurs.

Merci de nous faire rêver.

Merci de rendre ces histoires réelles.

Parce que, peut-être que quand je te dis que je connais une licorne, que je suis une sorcière et que j’étudie dans une école de vampire tu as envie de rire. Mais ce n’est que la pure vérité. Peut-être pas dans ton monde, mais dans le mien si.

Peut-être que je ferais mieux d’allumer ma télé et perdre mon argent en achetant bonbons et fringues que je ne porterais jamais. Ou alors, je peux utiliser mon temps et mon argent pour apprendre à survivre après une apocalypse. C’est vrai, ça me servira jamais. Mais après tout, le théorème de Pythagore non plus, il ne me servira plus jamais après mon bac. Et pourtant, je suis heureuse de l’avoir appris. Et je remercie le professeur. Et puis, que savoir que Machin a trompé Truc. Ça ne va pas te servir beaucoup dans ta vie… Je préfère les mathématiques et la lecture. Quel mal à ça ? Quel mal à savoir qu’une liste peut finir en fusillade ? Même si la tienne ne finira jamais ainsi ?

Merci, merci à tous les auteurs.

Peut-être que certains trouvent cela « débile » que de lire. Moi, j’aime ça. Et je ne trouve pas cela débile. Je suis celle que je suis parce que je lis. Et je ne sais même plus pourquoi je lis. Alors, je me contente de prendre un nouveau livre et de me plonger dans l’histoire. De rencontrer Alice, Nathan, Harry, Sam, August, Laurel, Ophélie, Will, Kyle, Violette, Zoey, Summer, Thérèse…

Je suis une lectrice. Une lectureuse. J’apporte de l’intêret aux langues étrangères car elles me permettent de lire plus. Ma chambre ne connaît pas les posters. Mais elle apprécie les livres. Je parle des heures durant de romans. Parfois pour ne rien dire d’autre que c’est trop bien. Parfois juste parce que je suis déçue. Mais toujours avec le sourire. Parce qu’un roman, c’est une porte ouverte vers un autre monde.

J’ai appris à relativiser en lisant. J’ai appris à croire en lisant. J’ai appris à comprendre en lisant. J’ai appris à accepter en lisant. Je ne serais pas celle que je suis aujourd’hui sans les livres.

Alors, merci aux auteurs. Merci d’écrire.

Je ne pourrais jamais rédiger une liste complète des livres que j’aime. J’en aime trop.

J’aime l’espoir qu’il y a dans les romans. J’aime le bonheur qu’il y a dans les romans. J’ai l’humour qu’il y a dans les romans. J’aime les émotions qu’il y a dans les romans.

Merci.

Juste merci.

Juste mille merci.

Merci de m’avoir fait rire.
Merci de m’avoir fait pleurer.
Merci de m’avoir fait espérer.
Merci de m’avoir fait trembler.
Merci de m’avoir fait sourire.
Merci de m’avoir fait hurler.
Merci de m’avoir fait prier.
Merci de m’avoir fait lutter.

Merci de m’avoir fait exister.

Même si certains diront que lire, c’est vivre par prescription.

Merci de m’avoir fait vivre.

Je ne sais pas où je serais sans les livres,
alors MERCI.

Publicités

À propos de liresansfrontiere

Aïe Aïe Aïe ! Allez voir la page "Si je ne suis pas moi" du blog LireSansFrontière

Publié le 6 avril 2015, dans Autre, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Woa! Magnifique ! J’ai tout lu jusqu’à la fin c’est très beau !

Devenez un auteur de talent !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :