Archives du blog

Janvier, Qu’as-tu fait ?

Coucou !

Voici le dernier article d’une longue série : j’ai publié un article par jour en janvier, et j’arrête ce challenge chronophage dès demain ! A partir de février, on reprend un rythme normal (et pour tout vous avouez, ça me fait peur car je n’ai aucun articles de prêt et énormément de retard dans mes critiques…)
Mais bon, pour l’instant, on est en janvier et on va faire le bilan de ce magnifique mois !

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Pour ce qui est des achats, on en compte neuf d’occasion. Un autre livre a rejoins ma P.A.L. en janvier, Eleanor & Park de Rainbow Rowell mais je vous en ai déjà parlé dans mon book-haul de Noël.

Mes achats de Janvier 2015

Mes achats de Janvier 2015

Et bim ! +9 dans ta P.A.L. !

Pour les lectures, on en compte neuf, dont deux qui ne faisaient pas parties de ma P.A.L. (relecture, emprunt) :

Les deux messieurs de Bruxelles, d’Eric-Emmanuel Schmitt

Emprunt
257 pages

Une plutôt bonne lecture : les différentes nouvelles sont très sympas et la plume de l’auteur aussi.

3/5

 

 

 

 

La voleuse de livres, de Markus Zusak

Relecture
558 pages

J’adore toujours autant le style de Markus Zusak dans ce roman…

 

 

 

 

 

 

Ensuite, j’ai donc lu sept livres de ma P.A.L. :

Lectures de janvier 2015.

Lectures de janvier 2015.

Toutes ces lectures ont été de très bonnes lectures. J’ai particulièrement adoré Half Bad et Boys don’t cry : un gentil coup de coeur pour le premier (j’attends la suite avec impatience) et un énorme coup de coeur pour le deuxième. Ça faisait longtemps que je n’avais pas pleuré ainsi pour un livre…

Et bim ! -7 dans ta P.A.L.

Bilan ? Ma P.A.L. a augmenté de 2 livres en janvier, on arrive donc à 60 livres…

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Et voilà ! En bonus exclusif, voici ma prévisionnelle P.A.L. de février :

  • Jamais deux sans toi, de Jojo Moyes
  • Harry Potter et la coupe de feu, de J.K. Rowling (Relecture)
  • Ne lâche pas ma main, de Michel Bussi
  • Le jeu de l’ange, de Carlos Ruiz Zafon
  • Percy Jackson, Tome 2 : La mer des monstres, de Rick Riordan
  • Love letters to the dead, d’Ava Dellaira (VO anglais)

Et en bonus, si j’ai le temps (et surtout, si je me fais une semaine de cinq livres comme j’aimerais bien…) :

  • Attentat, d’Amélie Nothomb
  • 100 pages blanches, de Cyril Massarotto
  • La fée carabine, de Daniel Pennac
  • Une vie ailleurs, de Gabrielle Zevin

Je me prévois un très gros mois en février, mais je devrais avoir un petit peu de temps pour lire (encore plus que ce mois-ci) et les quatre derniers sont de tous petits livres…

Kisses !

Publicités

Décembre, Qu’as-tu fait ?

Hi !

Je sais qu’on en est à la moitié du mois de janvier 2015, mais je n’ai toujours pas fais le bilan de décembre… Il me reste aussi le top 2014 à faire ainsi que trois/quatre challenges à vous présenter. Il y aura aussi le Book Haul de Noël (qui pour des raisons évidentes est séparé de ce bilan) ainsi que bilan musical (qui risque d’être pauvre) et deux ou trois autres trucs. Je veux notamment vous faire un vlog sur un test culinaire…

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Côté achat, c’est assez catastrophique, sachant que décembre est quand même le mois de Noël. Mais très franchement, c’est surtout parce que je suis tombée sur une « promo » qui faisait que j’ai payé dix de ces livres (d’occasion) trois euros. Ça compense ???
En fait, le seul livre neuf que j’ai acheté, c’est 13 à table, et je trouvais que c’était assez important…

Livres achetés en décembre 2014

Côté lecture, si ça n’a pas vraiment été une destruction de P.A.L. (entre autre à cause de mes achats), décembre a tout de même été un plutôt bon mois :

  • A découvert, de Harlan Coben
    305 pages
    5/5 : Un excellent thriller.
  • Au bonheur des ogres, de Daniel Pennac
    287 pages
    3,5/5 : Une lecture plutôt drôle !
  • La fin de l’innocence, de Megan Abbott
    330 pages
    3/5 : Un bon thriller avec de très bons personnages.
  • L’appel de l’ange, de Guillaume Musso
    382 pages
    3/5 : Encore un bon thriller (sinon, non, décembre n’a absolument pas été un mois de thriller…)
  • Aux délices des anges, de Cathy Cassidy
    220 pages
    4/5 : Une lecture doudou, comme je m’y attendais.
  • Chi, une vie de chat, Tome 1, de Konami Kanata
    162 pages
    4/5 : Une petite relecture pour ce manga tout mimi !
  • Contes, d’Anne Franck
    50 pages
    3/5 : Une découverte sympa mais sans plus…
  • Loin de tout, de J.A. Redmerski
    465 pages
    4,5/5 : Une romance new-adult plutôt très sympa !
  • L’oiseau bleu, conte de Madame d’Aulnoy, adapté par Danika et dessin de Monique Gorde
    28 pages
    Ce conte est le conte de mon enfance, et je le relis tous les ans : une fois l’été et une fois à Noël, minimum. C’est mon édition favorite, mais elle tombe en lambeau et j’en suis super triste parce que j’adore vraiment les dessins. En tout cas, si vous avez l’occasion de tomber sur cette édition, foncé ! Je n’ai pas accroché à d’autres éditions que j’ai emprunté à ma bibliothèque municipale, notamment à cause des dessins, mais je vous laisse trouvé l’édition qui pour vous parfait ce conte (qui est pour moi, le meilleur de tous !)
  • Le Cirque des Rêves, d’Erin Morgenstern
    496 pages
    5/5 : Une histoire poétique et magique  !

Voilà, vous m’excuserez, mais je ne mets pas les couvertures (surtout à cause de l’image énorme !!! pour les achats…)

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Et voilà ! Ce qui fait dix lectures pour seize achats… En sachant que je ne vous ai pas présenté le Book Haul de Noël… Oui, c’est pas super bien… Mais bon…

Kisses !

Novembre, Qu’as-tu fait ?

Hi !

Le mois de Novembre est déjà terminé… Le temps passe beaucoup beaucoup trop vite ! Imaginez dans un mois l’année, elle est finie ! Au secours ! Pourquoi, pourquoi au secours ??? Parce que je suis en train de devenir folle devant mon écran. Alors, avant de devenir complètement folle, partons pour le bilan du mois !

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Et commençons par  ma fierté du mois ! Par ce qui prouve au monde entier que non, je ne suis pas une droguée des livres ! Que oui, je peux retenir mes envies démentielles de livres !

Sinon, au niveau de mes lectures, j’avais l’impression de n’avoir vraiment rien lu mais finalement, ce n’est pas si catastrophique que ça !

Livres et BD's lus en Novembre 2014

Livres et BD’s lus en Novembre 2014

  • Mangez-le si vous voulez, de Jean Teulé n’est pas une lecture dont on sort indemme. Mais je vous laisse aller voir ma critique.
  • Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, Tome 3, de J.K. Rowling a été une excellente lecture dont la critique est, elle aussi, déjà disponible.
  • Les Enfants d’Evernight, Tome 1 : De l’autre côté de la nuit, de Andoryss et Yang est une très belle Bd : les dessins sont magnifiques ! Malgré tout, l’histoire n’est pas extraordinaire.
  • Si c’est un homme, de Primo Levi est un témoignage dur sur les camps de concentrations. C’est tout de même à lire surtout que l’auteur écrit très bien.
  • Si je reste, de Gayle Forman a été une déception. Je ne vous en dit pas plus, la critique ne devrait plus tarder.
  • Le serpent qui changea la face du monde, de Fabrice Colin est une nouvelle plutôt sympa. Mon avis un peu plus détaillé est ici !
  • A L’Ouest rien de nouveau, de Erich Maria Remarque est un roman dont j’ai bien aimé le début mais dans lequel j’ai fini par m’ennuyer…
  • Un cadavre dans la bibliothèque, de Agatha Christie a été une bonne lecture. Critique disponible !
  • Hamburger Games, de The Harvard Lampoon est une parodie complètement stupide mais qui reste sympa à lire. Ici aussi, la critique ne devrait pas trop tarder.

En ce qui concerne les films, je me suis contentée d’aller voir Hunger Games 3 : La Révolte Partie 1. J’en suis ressortie avec un avis mitigé : j’ai à la fois bien aimé et en même temps je l’ai trouvé beaucoup trop long…

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Et voilà ! C’est ainsi que ce termine le mois de Novembre ! A partir de demain, nous serons en Décembre… En plus, ce sera lundi…
Bon, allez !

Sur ce, Kisses !

Complètement cramé : Tout peut changer, de Legardinier

« Il faisait nuit, un peu froid. » Gilles Legardinier, première phrase de Complètement cramé !

Bannière

Enrobage : Complètement cramé !, de Gilles Legardinier
Fève : France / Complètement cramé !
Ecadossage : Lassé d’un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu’il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme.
En débarquant au domaine de Beauvillier, où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement… Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui cherchait un moyen d’en finir va être obligé de tout recommencer…
Ganache : Roman / Comique
Tempérage :  419 pages /1,9 cm / Pocket / 7€70

3 étoiles

-Moi, si un jour tu te retrouves dans le coma, je ne te laisserai pas tomber, infâme crapule. Je serai là dès le lendemain. Je te mettrai une perruque, je te maquillerai et je te ferai poser des implants mammaires. Quand tu te réveilleras, comme moi tu ne te souviendras de rien et là, je te raconterai que tu es Angelina Jolie. Je pourrai même te montrer tes films.

-En France, vous faites moins cuire la viande qu’en Angleterre. Chez vous, tout est servi rouge, saignant à l’intérieur.
– Et chez vous, c’est de la semelle. C’est vous qui avez un problème avec la viande. Vous la faites toujours trop cuire. C’est un défaut historique. Regardez ce que vous avez fait à notre Jeanne d’Arc. Vous l’avez tellement cuite que vous l’avez brûlée!

Un petit peu déçue.
Cela reste une excellente lecture, mais je suis un petit peu déçue.
Pas par le livre en lui même, seulement, je m’attendais à rire plus…

Je ne vais pas m’étaler sur les personnages, qui sont doucement attachant, surtout Andrew Blacke et Manon, ainsi que Odile, Magnier, Yanis et Nathalie. Oui, quasiment tous, en fait… parce que je n’en ai pas envie.
La plume de l’auteur est, comme dans le précédant livre, sympa et simple à lire mais teintée de jeu de mots mélangeant anglais et français cette fois-ci ! Un vrai moment de plaisir !

Pour l’humour, il est toujours présent mais plus subtil et moins pliant.
On sourit joyeusement aux jeux de mots et aux quiproquos mais les situations sont moins cocasses… Malgré certaines qui sont vraiment très drôles !

Finalement, c’est un bon bouquin, un très bon livre mais un peu en dessous, niveau humour, de ce à quoi on pourrait s’attendre en finissant le premier. Mais il est tout de même à lire !

Couverture de mon édition de Complètement cramé !

Couverture : 2,5/3 => Un chat !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Ecriture : 4,5/6 => Cette plume simple et appréciable teinté d’une légère touche d’humour…
Personnages : 5/6 => Des personnages attachants et un chat adorable ! (Oui, je suis de plus en plus accro aux chats…)
Histoire : 4/5 => Une histoire plus « profonde » mais moins drôle que dans son précédant livre.

Bilan : 16/20=> Chocolat noir !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Juin, Qu’as-tu fait ?

Hi !

Encore un mois de terminer (ce magnifique mois de juin) et donc, encore un « Qu’as-tu fait ? » !

¿ Tout d’abord, mes achats ?

Quelques achats en début de mois puis beaucoup d’emprunts (16, vous comprendrez que je ne vous mets pas les titres !?). J’ai donc acheté :

  • CHERUB, Tome 11 : Vandales, de R. Muchamore
  • Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas, de T. Mafi
  • Geek Girl, Tome 1, de H. Smale
  • Harry Potter, Tome 6 en VO, de J.K. Rowling
  • Ensemble c’est tout, de A. Galvada

Ce qui fait un total de cinq livres achetés et 16 empruntés, ce qui est plutôt pas mal !

¿ Ce que j’ai lu, ce que j’ai vu ?

Je crois n’avoir regardé aucun film en ce mois de juin… Ah ! Si, le début de Edward aux mains d’argent. J’ai surtout regardé les deux premières saisons de Code Lyoko et le début de la troisième ! Personnage préféré ? J’aime bien Odd et son éternel bonne humeur ! Mais Aelita m’énerve, je trouve qu’elle fait un peu nunuche…

Pour les livres, j’ai pas mal carburé :

  • No et moi, de D. de Vigan
  • CHERUB, Tome 10 : Le grand jeu, de R. Muchamore
  • La grève des fées, de C. Oster
  • Geek Girl, Tome 1, de H. Smale
  • Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas, de T. Mafi
  • Chouette, une ride !, de A. Abécassis
  • CHERUB, Tome 11 : Vandales, de R. Muchamore
  • Toutes ses choses qu’on ne s’est pas dites, de M. Levy
  • J’ai décidé, de I. Rossignol
  • Sept jours à l’envers, de T. Gornet
  • Ne t’inquiète pas pour moi, de A. Kuipers
  • L’Homme-qui-dessine, de B. Séverac
  • Le chuchoteur, de D. Carrisi

Et, à mon grand malheur, pas de véritable coup de cœur ce mois-ci, même si j’ai beaucoup aimé No et Moi, les deux CHERUB et Geek Girl. Quoique, Le chuchoteur peut être considéré comme un coup de cœur même s’il m’a fait cauchemarder…

¿ Mes buts ?

Mon but était de commencer les Harry Potter en VO. Je ne l’ai pas fait. Pour ma défense, je n’ai pas réussi à me procurer les trois premiers. Je vais donc les lire en français (les trois premiers) dès que je pourrais pour enchaîner sur la suite. Si tout se passe bien, le mois prochain devrais contenir les sept Harry Potter et peut-être même quelques uns des films !

Allez, bon mois de juillet plein de soleil (sauf si vous êtes en Australie, là, je vous souhaite de la neige !)

Et kisses !

Wonder : Ne t’arrête pas, de Palacio

« Je ne suis pas un garçon de dix ans ordinaire, c’est certain. » R.J. Palacio, première phrase de Wonder

Il ne suffit pas d’être amical, gentil. Il faut être un ami.

Bannière

Enrobage : Wonder, de R.J. Palacio
Fève : Etats-Unis / Wonder
Ecadossage : Ne jugez pas un livre garçon sur sa couverture son apparence.
« 
Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. »
Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, pour la première fois, ses parents l’envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ?
Ganache : Roman / Réaliste
Tempérage :  408 pages /3,3 cm / Pocket Junior / 17€90

Alors, l’univers est-il un loto géant ? Vous achetez un ticket à la naissance . Et que vous ayez un bon ticket ou pas, c’est juste une question de hasard. 
À force, la tête me tourne, puis d’autres pensées surgissent et m’apaisent , comme pour arranger les choses. Non, non , tout n’est pas la faute du hasard. Si c’était le cas, l’univers nous abandonnerait complètement. Alors il prend soin de ses créations les plus précieuses par des moyens invisibles à nos yeux. Comme des parents qui vous aiment aveuglément. Une grande soeur qui se sent coupable de chercher à vivre en dehors de vous. Un gamin à la voix rauque qui a renoncé à ses amis pour être votre ami. Même une fille aux cheveux roses qui garde une photo de vous dans son portefeuille . 
Peut être que c’est une grande loterie, mais l’univers, en fin de compte, se charge de rétablir l’équilibre. L’univers prend soin de tous ses oisillons.

Il y a de ces romans qui vous touchent profondément. Wonder fait parti de ceux-là.

Courage. Gentillesse. Amitié. Caractère. Ce sont les qualités qui nous définissent comme humain, et nous propulsent, parfois, vers la grandeur (de l’âme).

Wonder est de ces romans qui vous rend honteux : tout le long du roman, j’ai ris, j’ai souris mais j’avais honte, j’étais gênée de rire d’un tel sujet. Et pourtant, j’ai adoré. Complètement. Premièrement parce qu’August est très attachant et que lui même riant de lui, il nous fait déculpabiliser.
August est de ces personnages qu’on n’oublie pas simplement, déjà parce qu’il est attachant mais aussi parce qu’il est courageux, déterminé, drôle, gentil… C’est vraiment quelqu’un de bien, on le sent, le ressent.
Summer est, elle aussi, quelqu’un de bien. Première amie d’August : elle s’est jeté à l’eau pour découvrir cette magnifique (intérieurement, on est d’accord…) personne.
Mais mon personnage favori, celui qui a fait que ce roman est un réel coup de cœur, c’est Jack. Pourquoi diriez-vous ? Vous avez raison, il n’est pas extraordinaire mais je me suis retrouvée parfaitement, exactement en lui. J’ai eu l’impression d’être lui. Vraiment. Je me suis déjà mis à la place de personnages, j’ai déjà eu l’impression de les comprendre, qu’ils me comprennent… mais jamais autant qu’avec Jack. Parce que Jack, c’est exactement moi.

Si je devais pointer un bémol, (et c’est le seul et unique que j’ai trouvé) c’est Justin qui écrit sans majuscule. C’est vraiment très stressant…
Justin, en plus d’être le petit ami de Via, la sieur d’Auggie (surnom d’August), est aussi le personnage que j’ai le moins aimé… à cause de sa façon d’écrire. Ça m’a gênée…

Ce roman est magnifique. Superbement écrit (si on fait l’impasse sur Justin), il nous livre de magnifiques émotions et ne sonne pas tragique par son humour léger et appréciable qui rythme toute l’histoire.

Je fais une petite dédicace toute particulière à M. Browne, professeur d’anglais, et à ses préceptes dont je citerais le premier « Lorsqu’on a le choix entre être juste et être bon, il faut choisir la bonté » (Dr. Wayne W. Dyer) sur lequel je vous laisse méditer.

Wonder, de R.J. Palacio. J'ai trouvé ce livre réellement magnifique. C'est un véritable coup de cœur.

Couverture de mon édition de Wonder

Couverture : 2,5/3 => Je trouve cette couverture simple mais très belle.
Ecriture : 4,75/6 => Très bien écrit, malgré Justin…
Personnages : 5,5/6 => Les personnages sont beaux, puissants, attachants. Et Jack… jamais vu un personnage qui me ressemble autant (oui, j’assume même ses mauvais choix).
Histoire : 4/5 => L’histoire est belle, magnifique même. Puissante et touchante, elle fait réfléchir (du moins qu’en on se sent aussi touché que moi…)

Bilan :  16,75/20=> Chocolat noir Supplément orange !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

PS : Keep calm and don’t be a Julian*

*Reste calme et ne sois pas un Juian

L’école des mauvais méchants : Être gentil par méchanceté, de Sanders

« N’oubliez pas : même les meilleurs rayons de la mort ne sont pas toujours synonyme de succès… » Stephanie S. Sanders, première phrase de L’école des mauvais méchants, Complot 1

Bannière

Enrobage : L’école des mauvais méchants, Complot 1, de Stephanie S. Sanders
Fève : Villain School: Good Curses Evil / Etats-Unis
Ecadossage : Etre méchants ça s’apprend !
Complot
Élève : Rune Drexler
Niveau : Fourbe

Vous devrez exécuter les tâches ci-dessous en une semaine, soit sept jours, à partir de la nuit de la pleine lune:
1. Kidnapper une princesse.
2. Voler un bébé.
3. Trouver un homme de main et en faire votre esclave.
4. Renverser un royaume et placer sur le trône le souverain de votre choix.

Si vous étiez amené à échouer, ne serait-ce que dans une de ces missions, vous vous verriez aussitôt exclu du Centre de Redressement pour Méchants Récalcitrants. Si vous réussissez, vous accéderez au grade de Félon.

Vous avez le droit de choisir deux conspirateurs pour comploter avec vous.
Ganache : Roman / Aventure, Comique
Tempérage :  253 pages /1,7 cm / Nathan / 12€90

Seulement voilà, je ne suis pas dans une école ordinaire, mais au centre de Redressement pour Méchants Récalcitrants de Drexler. Un peu comme une école militaire pour les enfants de Méchants. D’Horribles. D’Affreux. Vous vous demandez comment on atterrit dans ce genre d’endroit ? Rien de plus simple : il suffit d’une bonne action.

Je prends aussi un chausse-pieds – si vous ne le savez pas, il s’agit d’un morceau de corne (ou de bois, ou de métal) incurvé qui sert à faire entrer un gros pied dans un petit soulier. Les Méchants doivent se montrer parés à toute éventualité, leçon que l’on tire de la biographie des terribles belles-sœurs de Cendrillon, intitulée Grands pieds (à ne pas confondre avec la biographie de Berthe au Grand pied).
Je suis sûr qu’on vous a servi la version édulcorée du conte : les belles-sœurs ne rentrent pas leurs grands pieds dans la pantoufle de verre, Cendrillon repart avec le prince, fin de l’histoire. Dans la version d’origine, les horribles belles-sœurs se coupent les orteils pour enfiler la chaussure. Morale de l’histoire : toujours avoir un chausse-pied sous la main.

Rappelez-vous de tous les méchants de vos contes de fées. Maintenant, imaginez leurs enfants. Ajoutez une école, une once de magie, quelques grammes d’amitié et vous obtenez L’école des mauvais méchants.
Dit comme cela, l’histoire peut paraître simpliste. Mais elle est vraiment sympathique à lire et les personnages amicaux.

Ce livre est relativement court et se lit assez vite : l’histoire est plutôt prenante malgré quelques passages lents. Ces passages viennent sûrement de l’écriture assez enfantine qui ne permet pas d’être vraiment à fond dans l’histoire.
C’est tout de même une histoire fort sympathique, ce style permet une lecture très rapide et s’accommode parfaitement à l’histoire, qui est un peu une parodie des contes.

Pour les personnages, même s’ils sont tout à fait correct, j’ai trouvé qu’il leur manqué un petit quelque chose. Ils sont tout de même plaisants même si ce ne sont pas les principaux qui m’ont le plus plu mais plutôt les « principaux secondaires » comme Nono et Ileana ou encore le général.
J’ai pas contre trouvé que les anti-héros n’étaient pas assez travaillé. Si les « héros » (si on peut parler d’héros, vu qu’ils sont sensés être méchants…) passent et on tout de même une sorte de caractère (comme le côté naïf de Rune), les anti-héros ne sont absolument pas décrit, on ne sais pas qui ils sont… C’est un peu dommage.

En bilan, je dirais que mon avis est très court car il y a peu à dire sur ce livre. Si mon avis est plutôt positif (l’idée est bonne, l’histoire sympas, les personnages amicaux et l’humour suffisamment présent), il est tout de même mitigé car quelques points négatifs (une écriture un peu enfantine, des personnages peu attachants) ternissent le tableau. C’est tout de même un bon livre, qui m’a fait passé un bon moment, même si je ne pense pas lire le tome 2. Qui me tente beaucoup moins.
Au passage, je voudrais juste signaler que je n’ai lu aucun avis sur ce livre avant de le mettre dans ma wish-list. La quatrième de couverture m’avait vraiment donné envie de lire ce livre qui ne m’a pas déçu.

Couverture de mon édition de L’école des mauvais méchants, Complot 1.

Couverture : 2/3 => J’aime bien la couverture : vous ne trouvez pas que le vieux à un petit air de ressemblance avec Albus Dumbledor et son voisin avec Severus Rogue  ? Non ?
Ecriture : 4/6 => L’écriture est assez enfantine (mais ce n’est pas trop dérangeant), n’espérez pas apprendre du vocabulaire avec !
Personnages : 3/6 => Si ils sont plaisants, ils ne sont tout de même pas vraiment vivants, on a un peu de mal à s’attacher à eux…
Histoire : 3/5 => C’est une histoire simple et quelques peu originale !

Bilan :  12/20=> Chocolat au lait !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Mai, Qu’as-tu fait ?

Nous voici donc arrivé au 31, et dernier jour de mai.

¿ Tout d’abord, mes achats ?

Les économies du mois dernier ont servi, j’ai acheté une douzaine de bouquins…

  • L’école des mauvais méchants, de S.S. Sanders
  • Wonder, de R.J. Palacio
  • CHERUB, Tome 9 et 10, de R. Muchamore
  • Harry Potter, Tome 7, de J.K. Rowling, en VO
  • No et moi, de D. Vigan
  • Phaenomen, de Erik l’Homme
  • La trilogie de Bartiméus, Tome 1, de J. Stroud
  • Et si c’était vrai, de M. Levy
  • Si c’était à refaire, de M. Levy
  • Cathy’s book
  • La déclaration, de G. Malley

Les trois premiers points (4 premiers livres) sont neufs et le reste est d’occasion…

¿ Ce que j’ai lu, ce que j’ai vu ?

Pour les films, j’ai pas dû voir grand chose, ou alors ça ne m’a vraiment pas marqué… J’ai revu Qu’est ce qu’on a fait au bon dieu ? mais ça doit être tout…

Pour mes lectures, c’est un peu plus nombreux…

  • CHERUB, Tome 8 et 9, de R. Muchamore
  • Le Petit Prince, de ‘Antoine de Saint-Exupéry
  • Comment (bien) rater ses vacances, de S. Percin
  • L’école des mauvais méchants, de S.S. Sanders
  • Wonder, de R.J. Palacio
  • Le Club des Cinq et les Saltimbanques
  • Cathy’s Book
  • Et si c’était vrai, de M. Levy
  • Si c’était à refaire, de M. Levy

Ainsi que deux livres en cours :

  • Jappeloup, de P. Durand
  • No et Moi, de Delphine de Vigan

Ce qui fait tout de même presque onze bouquins (j’ai quasi terminé Jappeloup)…

¿ Mes buts ?

Pour mai, mon seul objectif était de finir Jappeloup… Ce qui n’est pas fait…

Pour juin, je pense commencer les Harry Potter en VO, mais il faut d’abord que je me procure les premiers tomes…

Sur ce, je vous fait des kisses et vous remercie infiniment pour tous vos messages qui me donne le courage de continuer à avancer malgré sa mort…

Et si c’était vrai… : Coma profond, de Levy

« Le petit réveil posé sur la table de nuit en bois clair venait de sonner. » Marc Levy, première phrase de Et si c’était vrai…

Bannière

Enrobage : Et si c’était vrai…, de Marc Levy
Fève : France / Et si c’était vrai…
Ecadossage : Que penser d’une femme qui choisit le placard de votre salle de bain pour y passer ses journées ? Qui s’étonne que vous puissiez la voir ? Qui disparaît et reparaît à sa guise et qui prétend être plongée dans un profond coma à l’autre bout de la ville ? Faut-il lui faire consulter un psychiatre ? En consulter un soi-même ? Ou, tout au contraire, se laisser emporter par cette extravagante aventure ? 
Et si c’était vrai ?…
Ganache : Roman / Comédie, Fantastique
Tempérage :  253 pages /1 cm / Pocket / 6€80

Rien n’est impossible, seules les limites de nos esprits définissent certaines choses comme inconcevables. Il faut souvent résoudre plusieurs équations pour admettre un nouveau raisonnement. C’est une question de temps et des limites de nos cerveaux. Greffer un coeur, faire voler un avion de trois cent cinquante tonnes, marcher sur la Lune a dû demander beaucoup de travail, mais surtout de l’imagination. Alors quand nos savants si savants déclarent impossible de greffer un cerveau, de voyager à la vitesse de la lumière, de cloner un être humain, je me dis que finalement ils n’ont rien appris de leurs propres limites, celles d’envisager que tout est possible et que c’est une question de temps, le temps de comprendre comment c’est possible.

On m’avait beaucoup parlé de Marc Levy. J’ai décidé de me lancer, de lire son premier roman quand j’ai pu l’obtenir pour une modique somme. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçue : il est drôle, beau et émouvant !

Ce roman est très rapide à lire et au moins tout aussi sympas ! Dès le début, on rit des quiproquos, des incompréhensions…
D’une écriture fluide et simple à lire, Marc Levy nous dresse une magnifique intrigue aux Etats-Unis dans laquelle on s’attache (trop ?) rapidement aux deux personnages principaux : Lauren et Arthur.
Lauren est une jeune interne en médecine. Victime d’un accident de voiture, elle tombe dans un coma profond qui l’amène à se retrouver sous une forme plus ou moins fantomatique dans le placard d’un jeune homme.
Ce jeune homme, c’est Arthur. Architecte (et complètement sain d’esprit), il loue l’appartement de Lauren et est la seul personne à pouvoir la voir et l’entendre.
Ces deux personnages sont terriblement attachants. Déjà parce que l’on a l’impression d’être les seuls à pouvoir les comprendre, les autres personnages ne voulant (et pouvant) pas croire à cette aventure très cocasse.

L’histoire est drôle et pleine de rebondissements. Elle ne se termine pas vraiment comme on pourrais si attendre, et c’est un peu triste : c’est une excellente fin, mais on risque d’être triste pour un personnage… (Je n’en dirais pas plus, j’ai déjà assez commencer à spoiler…)

Si je devais trouver un petit bémol, je pointerais le passage du trajet en voiture : long et difficile à lire, je l’ai sauté… Je l’ai trouvé ennuyeux et lent, peu instructif. Mais peut-être, un jour, le lirais-je en entier…

J’ai donc découvert un premier roman tout en douceur et très appréciable que je recommande ouvertement : lisons tous Marc Levy ! (D’ailleurs, je m’en vais lire un autre livre de cet auteur…)

Couverture de mon édition de Et si c’était vrai…

Couverture : 1,75/3 => Une couverture qui représente plutôt bien la base du roman même si je ne l’aime pas plus que ça.
Ecriture : 4/6 => Une belle écriture, fluide et simple. Toute en douceur malgré le petit bémol de la scène du trajet en voiture…
Personnages : 4,5/6 => Des personnages attachants, déterminés et émouvants.
Histoire : 4/5 => Une histoire drôle et original, très belle et émouvante.

Bilan :  14,25/20=> Chocolat au lait !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

CHERUB A la dérive (Tome 7) : Plus de mission, par Muchamore

/!\ Attention, cette chronique peut comporter des spoilers sur les tomes précédents ! Vous êtes prévenus ! /!\
Les spoilers des tomes précédents ne sont pas indiqués.

« La Ford Focus s’immobilisa sur le parking désert, face à la mer déchaînée. » Robert Muchamore, première phrase de A la dérive

Bannière

Enrobage : A la dérive (CHERUB Tome 7), de Robert Muchamore
Fève : Angleterre / The fall
Ecadossage : Lors de la chute de l’empire soviétique, Denis Obidin a fait main basse sur l’industrie aéronautique russe. Aujourd’hui confronté à des difficultés financières, il s’apprête à vendre son arsenal à des groupes terroristes. La veille de son quinzième anniversaire, l’agent James Adams est envoyé en Russie pour infiltrer le clan Obidin. Il ignore encore que cette mission va le conduire au bord de l’abîme…
Ganache : Roman / Jeunesse, Aventure
Tempérage :  358 pages /1,5 cm / Casterman / 6€

– Qu’est-ce qui te fait marrer ?
– Je viens de tomber sur ton carnet de santé. Cette note date d’il y a sept ans:  » Enfant vif et intelligent. Eprouve des difficultés à contrôler son tempérament. Problème d’énurésie nocturne persistant provoquant les moqueries de sa petite soeur, qui l’appelle Mr Pampers. Sans déconner, tu as pissé au lit jusqu’à l’âge de huit ans ?
– Bordel, je suis sur le point d’être viré de CHERUB et toi, tu tu te fous de ma gueule.

J’ai adoré ce tome !

Pas de mission pour James cette fois-ci. Enfin, si mais il est rapatrié d’urgence et du coup il passe la quasi-totalité du roman au campus. Et j’ai adoré, parce qu’on découvre un autre James /!\ Spoiler /!\ Même si je me serais bien passé de sa tromperie envers Kerry, qui n’a pas l’air d’avoir apprécié… /!\
Eh puis Lauren est envoyé dans une mission, pas trop importante et sans le piston de son frère cette fois, je la supporte peut être un tout petit peu plus… Ça rattrape un peu son odieux chantage du tome précédant…

J’ai pas vraiment envie de m’éterniser sur cette chronique, je risque juste de vous spoiler, parce que, finalement, on retrouve plus ou moins les même choses dans tous les CHERUB.
L’écriture est encore bonne, fluide… C’est simple et rapide à lire. Efficace.

Dana est beaucoup plus présente dans ce tome, et on découvre en elle bien plus que les « on dit que » des autres tomes. On découvre aussi une autre Kerry, violente d’une autre façon, sans le karaté. Je me rends compte maintenant que, par contre, Kyle est absent ou presque. Comme souvent.

Plusieurs passages donnent aussi au campus une « normalité » qu’on s’empresse de retirer et puis, on découvre un nouveau directeur, et donc un nouveau souffle pour CHERUB.

Couverture de mon édition de A la dérive

Couverture : 1,75/3 => J’ai moins aimé cette couverture…
Ecriture : 4,5/6 => Toujours aussi bien écrit.
Personnages : 4/6 => Il faut avouer qu’Anna est émouvante et Lauren moins ch***** qu’à l’habituel… (Et puis on ne se rend pas compte de son T-shirt noir, et ça, c’est bien !)
Histoire : 4,25/5 => Encore une bonne histoire ! J’adore l’idée de « rester au campus ».

Bilan :  14,5/20=> Chocolat au lait !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?