Archives du blog

Le samedi, ça me dit ! #10

Coucou !

Noël approche dangeureusement et malgré le fait que j’ai dit ne pas vouloir donner de liste de livres, on m’en a réclamé une… C’est donc un petit Le Samedi, ça me dit ! légèrement spécial cette fois (et la prochaine) : plutôt que de vous présenter un livre, je vous laisse jeter un œil à cette liste que j’ai distribué. Elle contient vingt livres, soit dix aujourd’hui et dix samedi dans deux semaines !

samedi

Le principe du « Le samedi, ça me dit ! » est de parler d’un ou deux livres faisant partis de sa wish-list et de dire pourquoi.

  • Le Cirque des Rêves, de Erin Morgenstern.
    Comment imaginer laisser ma jolie liste sans le numéro 1 de ma wish depuis… depuis…. depuis un bail !? Ce ivre me fait terriblement envie et les magnifiques éloges dont il est victime n’y sont pas pour rien…
  • Quelqu’un comme toi, de Sarah Dessen.
    Une amie me l’a très chaudement recommandé et c’est vrai qu’il a l’air pas mal…
  • Jamais deux sans toi, de Jojo Moyes.
    Pourquoi laisser ma liste fade sans l’un de mes auteurs favoris de l’année ?
  • Les 100, de Kass Morgan.
  • Half Bad, de Sally Green.
  • La 5e vague, de Rick Yancey.
    Qui me fait lui aussi envie depuis un bail…
  • Boys don’t cry, de Malorie Blackman.
  • Revanche, de Cat Clarke.
    Qui m’a fait envie, a arrêté de me faire envie, m’a refait envie, à réarrêté de me faire envie… Finalement, maintenant, je le veux plutôt beaucoup !
  • Le théorème des Katherine, de John Green.
  • Les fiancés de l’hiver, de Christelle Dabos.
    Un énorme pavé mais puisqu’il me fait envie…

Équation bilan : j’en suis qu’à la moitié de ma liste doc je n’aurais jamais tout mais bon… On peut toujours espérer…

Je vous donne donc rendez-vous dans deux semaines pour la suite de cette liste (qui n’est absolument pas dans l’ordre…)

Kisses !

Publicités

Le samedi, ça me dit ! #9

Hi !

Le livre d’il y a deux semaines ne sera finalement pas un achat arrivant en courant : il n’est plus édité…

samedi

Le principe du « Le samedi, ça me dit ! » est de parler d’un ou deux livres faisant partis de sa wish-list et de dire pourquoi.

Attention ! Le synopsis de ce tome peut contenir des spoilers concernant les tomes précédents !

Et aujourd’hui, c’est…

Les filles au chocolat, Tome 5.5, de Cathy Cassidy.

Les filles au chocolat, Tome 5.5 : Coeur sucré, de Cathy Cassidy

Synopsis :

– L’étoile de la Saint-Valentin. L’anniversaire de Summer et la Saint-Valentin (qui tombent le même jour) approchent à grands pas. Tommy est bien décidé à offrir quelque chose de spécial à Summer, quelque chose qui lui montre combien il tient à elle et surtout… qui lui redonne goût à la danse et à la vie.
– Pas de deux. C’est la rentrée et Jodie, la meilleure amie de Summer, va intégrer la Rochelle Academy, l’une des meilleures écoles de danse d’Europe ! Elle devrait être aux anges. Mais la peur et la culpabilité la submergent : si Summer n’avait pas été malade, c’est elle qui serait rentrée à la Rochelle Academy. Jodie n’est que sa remplaçante, un second choix. Comment pourrait-elle être à la hauteur ?

Pourquoi ce livre me fait-il de l’œil ?

Mais quelle question idiote ! Et pourtant, je me dois d’y répondre…

  1. Ce livre est la suite (et sûrement la fin) d’une saga que j’adore et qui me fait toujours passer de très bons moments. Oui, la saga Les filles au chocolat est ma saga doudou. J’aime cette saga sans prétention mais proche de son lecteur avec des héroïnes aux problèmes plus ou moins de tous les jours.
  2. Ce livre est écrit par Cathy Cassidy. J’adore sa plume toute simple, et c’est sûrement (ou à coup sûr, si on veut faire moins répétitif) l’une des très rares (la seule ?) auteure dont je me sens prête à acheter les ouvrages les yeux fermés. J’adore la saga Les filles au chocolat, et j’attend avec impatience de pouvoir m’acheter son nouveau roman : Au délice des anges.
  3. La couverture est magnifique quoiqu’un peu lus « petite fille » que les autres tomes… mais je m’en fiche : elles donnent trop faim !
  4. C’est un recueil de nouvelles
  5. Et je peux à coup sûr (ou certainement, inéluctablement ou encore indéniablement pour ceux qui n’aiment pas les répétitions [et oui, j’avoue, j’ai utilisé un dictionnaire des synonymes parce que le mot inéluctablement ne me serais peut-être pas venu à l’esprit tout seul…]) vous trouver encore tout un tas de raisons bancales et superficielles mais on va s’arrêter à.

Sur ce, Kisses !