Archives du blog

Le samedi, ça me dit ! #10

Coucou !

Noël approche dangeureusement et malgré le fait que j’ai dit ne pas vouloir donner de liste de livres, on m’en a réclamé une… C’est donc un petit Le Samedi, ça me dit ! légèrement spécial cette fois (et la prochaine) : plutôt que de vous présenter un livre, je vous laisse jeter un œil à cette liste que j’ai distribué. Elle contient vingt livres, soit dix aujourd’hui et dix samedi dans deux semaines !

samedi

Le principe du « Le samedi, ça me dit ! » est de parler d’un ou deux livres faisant partis de sa wish-list et de dire pourquoi.

  • Le Cirque des Rêves, de Erin Morgenstern.
    Comment imaginer laisser ma jolie liste sans le numéro 1 de ma wish depuis… depuis…. depuis un bail !? Ce ivre me fait terriblement envie et les magnifiques éloges dont il est victime n’y sont pas pour rien…
  • Quelqu’un comme toi, de Sarah Dessen.
    Une amie me l’a très chaudement recommandé et c’est vrai qu’il a l’air pas mal…
  • Jamais deux sans toi, de Jojo Moyes.
    Pourquoi laisser ma liste fade sans l’un de mes auteurs favoris de l’année ?
  • Les 100, de Kass Morgan.
  • Half Bad, de Sally Green.
  • La 5e vague, de Rick Yancey.
    Qui me fait lui aussi envie depuis un bail…
  • Boys don’t cry, de Malorie Blackman.
  • Revanche, de Cat Clarke.
    Qui m’a fait envie, a arrêté de me faire envie, m’a refait envie, à réarrêté de me faire envie… Finalement, maintenant, je le veux plutôt beaucoup !
  • Le théorème des Katherine, de John Green.
  • Les fiancés de l’hiver, de Christelle Dabos.
    Un énorme pavé mais puisqu’il me fait envie…

Équation bilan : j’en suis qu’à la moitié de ma liste doc je n’aurais jamais tout mais bon… On peut toujours espérer…

Je vous donne donc rendez-vous dans deux semaines pour la suite de cette liste (qui n’est absolument pas dans l’ordre…)

Kisses !

Publicités

Le samedi, ça me dit ! #9

Hi !

Le livre d’il y a deux semaines ne sera finalement pas un achat arrivant en courant : il n’est plus édité…

samedi

Le principe du « Le samedi, ça me dit ! » est de parler d’un ou deux livres faisant partis de sa wish-list et de dire pourquoi.

Attention ! Le synopsis de ce tome peut contenir des spoilers concernant les tomes précédents !

Et aujourd’hui, c’est…

Les filles au chocolat, Tome 5.5, de Cathy Cassidy.

Les filles au chocolat, Tome 5.5 : Coeur sucré, de Cathy Cassidy

Synopsis :

– L’étoile de la Saint-Valentin. L’anniversaire de Summer et la Saint-Valentin (qui tombent le même jour) approchent à grands pas. Tommy est bien décidé à offrir quelque chose de spécial à Summer, quelque chose qui lui montre combien il tient à elle et surtout… qui lui redonne goût à la danse et à la vie.
– Pas de deux. C’est la rentrée et Jodie, la meilleure amie de Summer, va intégrer la Rochelle Academy, l’une des meilleures écoles de danse d’Europe ! Elle devrait être aux anges. Mais la peur et la culpabilité la submergent : si Summer n’avait pas été malade, c’est elle qui serait rentrée à la Rochelle Academy. Jodie n’est que sa remplaçante, un second choix. Comment pourrait-elle être à la hauteur ?

Pourquoi ce livre me fait-il de l’œil ?

Mais quelle question idiote ! Et pourtant, je me dois d’y répondre…

  1. Ce livre est la suite (et sûrement la fin) d’une saga que j’adore et qui me fait toujours passer de très bons moments. Oui, la saga Les filles au chocolat est ma saga doudou. J’aime cette saga sans prétention mais proche de son lecteur avec des héroïnes aux problèmes plus ou moins de tous les jours.
  2. Ce livre est écrit par Cathy Cassidy. J’adore sa plume toute simple, et c’est sûrement (ou à coup sûr, si on veut faire moins répétitif) l’une des très rares (la seule ?) auteure dont je me sens prête à acheter les ouvrages les yeux fermés. J’adore la saga Les filles au chocolat, et j’attend avec impatience de pouvoir m’acheter son nouveau roman : Au délice des anges.
  3. La couverture est magnifique quoiqu’un peu lus « petite fille » que les autres tomes… mais je m’en fiche : elles donnent trop faim !
  4. C’est un recueil de nouvelles
  5. Et je peux à coup sûr (ou certainement, inéluctablement ou encore indéniablement pour ceux qui n’aiment pas les répétitions [et oui, j’avoue, j’ai utilisé un dictionnaire des synonymes parce que le mot inéluctablement ne me serais peut-être pas venu à l’esprit tout seul…]) vous trouver encore tout un tas de raisons bancales et superficielles mais on va s’arrêter à.

Sur ce, Kisses !

Le samedi, ça me dit ! #6

Coucou !

Il y a deux semaines, je parlais d’un livre qu’on voit partout sur la blogo; cette semaine c’est l’inverse : on le voit nul part… Alors, c’est parti pour découvrir ce livre allemand qui me fait tant envie !

samedi

Le principe du « Le samedi, ça me dit ! » est de parler d’un ou deux livres faisant partis de sa wish-list et de dire pourquoi.

Et aujourd’hui, c’est…

Krabat, de Otfried Preussler.

Synopsis :

Krabat, quatorze ans, mendie sur les routes de Saxe avec deux compagnons d’infortune. Une nuit, il rêve de onze mystérieux corbeaux, et une voix lui ordonne de se rendre au moulin de Koselbruch. Irrésistiblement attiré, il s’y présente. Malgré l’accueil étrange que lui réserve le maître, il commence son apprentissage avec onze autres garçons-meuniers, parmi lesquels Tonda, l’aîné, qui le prend sous son aile, Juro, le benêt, et le perfide Lyschko. Krabat comprend bientôt qu’il a mis les pieds dans un terrible engrenage. Pour échapper à ce piège, le garçon aidé de ses plus proches amis et d’une jeune fille dont il est tombé amoureux, va défier ce maître cruel et tyrannique. Un récit envoûtant, à la mécanique implacable, destiné aussi bien aux jeunes lecteurs qu’aux adultes. Un hymne à la valeur inestimable de la liberté et de l’amitié, reconnu en Allemagne comme un chef-d’oeuvre.

Alors, pourquoi ce livre ? Pour une fois que je peux vous faire un vrai paragraphe sur le pourquoi du comment ce livre est dans ma wish, je vais pas me priver !

Pour le café littéraire auquel je participe, je dois lire du fantastique / fantasy (au choix), sauf que dans ma P.A.L., bah, il n’y en a pas. Alors, j’ai lancé un appel à l’aide et je n’ai reçu que des titres de saga. Sauf que les sagas de douze tomes, j’en ai par dessus le bulbe ! Du coup, j’ai demandé à une amie fane de thriller (oui, c’est extrêmement logique) si elle ne connaissais pas un bon roman one-shot de fantasy. Et là, le miracle est arrivé : Krabat !
Sauf que, pourquoi je n’ai pas choisi autre chose alors que d’après le monde (pas la magazine) c’est de la jeunesse qui a pour public les garçons de dix ans ? Et bien, 1) j’aime lire les livres dont on ne parle jamais 2) la couverture est franchement magnifique 3) le livre coûte peu cher (une douzaine d’euro en grand format) 4) j’ai beaucoup aimé CHERUB destiné, au départ, à un public masculin de douze ans 5) j’ai encore une âme d’enfant, j’aime bien lire de la jeunesse de temps à autre 6) l’histoire parle d’un meunier (ce qui est un argument absolument parfaitement bancal) et de MAGIE ! Faite par des moldus en plus, d’après ce que j’ai compris !!! (Et non, je ne suis absolument pas dans ma période Harry Potter…)

Et donc voilà, ce livre ne devrait plus tarder à arriver dans ma P.A.L. et devrait être lu et chroniqué courant décembre !

Kisses !

PS : Je sais que la saga Harry Potter aurait pu rentrer mais quelqu’un présente déjà cette saga.

Les Ombres de la ville (Hantée, Tome 1) : Sur les traces de Jack, de Johnson

Happy Halloween !

« Londres avait Claire Jenkins à l’œil. » Maureen Johnson, première phrase de Les Ombres de la ville

Bannière

Enrobage : Hantée, Tome 1 : Les Ombres de la ville, de Maureen Johnson
Fève : Etats-Unis / Shades of London, Book 1 : The Name of the Star
Ecadossage : A Londres, un assassin hante les rues, réveillant la légende de Jack l’Éventreur. Malgré l’omniprésence des caméras, le tueur est indétectable.
Aurora, arrivée depuis peu sur son campus, se rend compte qu’elle est la seule capable d’apercevoir son ombre.
Accompagnée d’un mystérieux jeune homme, elle plonge au plus profond des brumes de la cité pour arrêter le meurtrier avant qu’il ne récidive. A moins que son don ne fasse d’elle la prochaine victime…
Ganache : Roman / Fantasy, Young-adult
Tempérage :  428 pages / 3,2 cm / Michel Lafont / 15€95

Il était planté devant moi, son visage à deux centimètres du mien. Je ne sentais aucun souffle émaner de lui, puisque bien entendu, il ne respirait pas. Il n’était qu’une masse glaciale. Je suis restée parfaitement immobile jusqu’à ce qu’il recule et s’éloigne…

3 étoiles

Dernier coup de cœur en date, ce roman a été un réel plaisir à lire : j’ai passé un excellent moment et j’ai tellement aimé que je l’ai laissé me voler mon sommeil pour me coucher vers trois heures du matin, une fois fini…

Ce roman traînait dans ma P.A.L. Depuis trois mois, voir plus, maintenant et même s’il me faisait envie, je n’arrivais pas à le retirer. Puis je me suis dit Jack l’Éventreur, Halloween, les deux vont bien ensemble, on va se le programmer en octobre comme lecture qui fait peur.
Bon, pour le peur, j’y croyais pas trop : faut dire, du young-adult qui fait peur… mais oui ! Mais bien sûr ! En réalité je me suis magnifiquement bien trompée : le livre est angoissant et à l’heure de me coucher, j’ai un petit peu flippé… Bon, c’est pas de l’horreur, mais l’auteur a vraiment créé une ambiance inquiétante, oppressante. Oh ! J’ai trop adoré !

Je situerais l’histoire à mi-lieu entre le thriller, le fantasy et le young-adult. On est vraiment embarquer dans l’enquête tout en gardant un style d’écriture très simple et en alliant, dans un très bon dosage, monde réel et paranormal.
Jack l’Éventreur est plus ou moins une excuse pour mettre en place l’histoire, les crimes auraient puis se passer sans lui mais c’est tout de même une bonne réécriture de la légende. Même si je ne sais pas si on peut vraiment parler de réécriture puisque la légende est garder telle quelle et que tout se déroule plusieurs années après.
On en découvre tout de même pas mal sur cette légende, surtout si, comme moi, vous ne la connaissiez que de nom.

Je n’ai pas vraiment de point noir à pointer dans ce roman : j’ai adoré l’histoire qui comporte des idées excellentes, le style est simple mais efficace et surtout (point extrêmement important quand je sort d’une romance assez niaise) il n’y a pas d’histoire d’amour à l’eau de rose ! On doit bien avoir deux lignes de romances mais c’est plutôt lointain et le triangle amoureux que j’ai cru voir apparaître à vingt milles kilomètres s’est révélé inexistant !

Pour les personnages, je les ai trouvé plutôt attachants et j’ai bien aimé que l’on en sache pas trop sur eux. Maintenant que j’y repense, on sait ce que l’héroïne sait, ou à quelques détails près. On arrive quand même rapidement à les cerner et l’histoire révèle vite que le trop pleins de personnages que l’on peut croire voir arriver ne sont en fait que des figurants. De plus, lorsqu’un personnage n’a plus d’importance l’auteure arrive à l’éloigner sans problème et sans étrangeté.

Alors voilà, je pense que vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman sous tous les angles ! Je ne sais pas encore si je lirais la suite, par contre, car j’ai trouvé ce tome très bien dans le rôle d’un one-shot. Je vous avoue tout de même que si le tome deux venait à me tomber dans les mains, je ne lui cracherais pas dessus. C’est tout de même pas une priorité mais qui sait, à Noël, il se peut que je me l’offre ou me le fasse offrir…

Couverture de mon édition de Hantée, Tome 1 : Les Ombres de la ville.

Couverture : 2,75/3 => Je suis juste fane de la couverture, elle est trop belle ! De plus, le dos et la quatrième de couverture sont dans le continuité de la première…
Ecriture : 4/6 => Assez simple mais facile à lire.
Personnages : 5/6 => Des personnages que j’ai bien aimé.
Histoire : 4,5/5 => Une histoire de fantôme plutôt angoissante qui revisite bien la légende de Jack l’Éventreur.

Bilan :  16,25/20=> Chocolat noir Supplément orange !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Le samedi, ça me dit ! #6

Hi !

Cette semaine je ne fais pas dans l’original, je prends un livre dont tout le monde parle…

samedi

Le principe du « Le samedi, ça me dit ! » est de parler d’un ou deux livres faisant partis de sa wish-list et de dire pourquoi.

Et aujourd’hui, c’est…

Half Bad, Tome 1, de Sally Green.

Synopsis :

Tu ne sais ni lire ni écrire, mais tu guéris vite, pour un sorcier.
Tu ne supportes pas de rester enfermé une fois la nuit tombée.
Tu détestes les sorciers blancs, mais tu aimes Annalise.
Tu es enfermé dans un cage depuis tes quatorze ans.
Maintenant tu n’as pas le choix: tu dois fuir et retrouver Mercury, la sorcière noire qui dévore les petits garçons.
Et tout ça avant ton dix-septième anniversaire.
Facile…

Et maintenant, il faut que je dise pourquoi, c’est ça ?  Bon, déjà, c’est pas pour la couverture, les ongles abîmes, ça me stress… C’est vraiment un truc que j’aime pas…
Si je veux le lire, c’est surtout à cause de Audrey, de la chaîne Le souffle des mots.

Ce qui m’a vraiment séduit et qui fait que j’ai vraiment vraiment envie de le lire c’est le  fait que le début soit rédiger au « tu ».

Du coup voilà, j’ai pas grand chose de plus à dire sur ce livre… Et donc, je vous laisse ! Surtout que cette nuit, on change d’heure !

Kisses !

Critique Coup de Cœur #1 : Qui es-tu Alaska ?

Hi !

Je n’avais pas vraiment envie de vous faire une critique classique pour ce roman qui s’est révélé être un véritable coup de coeur. De quel roman parle-je ? Mais de Qui es-tu Alaska ? bien sûr !
Premier roman de John Green, ce roman me faisait de l’œil depuis ça réédition. Regardez donc cette beauté de couverture !

Qui es-tu Alaska ? par John Green.

J’ai donc craqué pour cette sublime couverture recouvrant l’oeuvre d’un auteur que j’avais adoré dans Nos étoiles contraires. Ici, j’ai retrouvé le style de l’auteur que j’aimais tant dès la première phrase :

La semaine qui a précédé mon départ de Floride, où je laissais ma famille et ma petite vie insignifiante pour aller en pension dans l’Alabama, ma mère n’a eu de cesse de m’organiser une fête d’adieu.

Même si on sent que son style à évoluer depuis son premier roman, pour rappelle la première phrase de son dernier roman, Nos étoiles contraires, est :

L’année de mes dix-sept ans, vers la fin de l’hiver, ma mère a déclaré que je faisais une dépression.

On retrouve une réelle similarité et la première chose que j’ai pensé en commençant ce roman fut : « On ne m’aurais pas dit que c’était John Green, j’aurais dit que c’était John Green. Parce que c’est John Green. » Oui, ça fait beaucoup de John Green.

Vous l’aurez donc compris, j’ai était charmé dès le début. Dès le tout début même !

Et sans transition, passons aux personnages ! (Et pour faire une pseudo-transition : ) Que j’ai, eux aussi, adoré !

-Le Colonel ?
-Oui. Le Colonel. Et toi, on va t’appeler… euh… le Gros.
-Hein ?
-Le Gros, a confirmé le Colonel. Parce que tu es maigre comme un clou.

Vous venez de rencontrer deux des trois personnages principaux. Deux personnages que j’ai adoré, j’ai nommé Miles Halter, susdit le Gros, et Chip Martin (qui, au passage, à un nom de famille bien français…), susdit le Colonel.
J’ai adoré le côté perdu du Gros puis le voir commencer à comprendre le nouveau monde dans lequel il débarque. Et l’humour du Colonel ! Ah ! Franchement, c’est une personnage qui m’a fait mourir de rire. Peut-être pas autant que Julie mais tout de même…
Le troisième personnage principal, ou plutôt « la » devrais-je dire, que j’ai tout autant adoré est Alaska Young.

Moi, je les regardais, impressionné par la vigueur de la voix qui émanait de cette fille petite (mais aux courbes ô combien voluptueuses) et par les gigantesques piles de livres adossées aux murs.

Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, Alaska n’ai pas une grande lectrice… Elle amasse seulement les livres dans le but de les lire quand elle sera vieille.

D’autres personnages ont une belle influence dans ce roman, mais je vous laisse les découvrir en lisant l’histoire.

En ce qui concerne l’histoire justement, je n’ai pas vraiment envie de trop vous en parler. Personnellement, je n’ai même pas lu la quatrième de couverture avant de commencer le roman car je ne voulais absolument pas être spoilé. Je l’ai donc lu après… et je dirais que vous pouvez la lire sans risque.

La vie de Miles Halter n’a été jusqu’à maintenant qu’une sorte de non-événement. Décidé à vivre enfin, il quitte le cocon familial pour partir dans un pensionnat loin de chez lui. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les permières fois. C’est là aussi qu’il rencontre Alaska. La troublante, l’insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.

L’histoire est magnifique. Même si les personnages ne restent pas des « enfants-sages » longtemps… En réalité, on observe une magnifique description de l’adolescence, même si c’est une adolescence un peu trop dans l’excès…
Racontée à la première personne par Miles Halter lui-même, on a le droit à seulement ce qu’il sait, ce qu’il ressent, ce qu’il vit, c’est ce qui offre une deuxième partie excellente. Car oui, le roman est divisé en deux parties. Réellement, la séparation est marqué.

En réalité, je n’ai pas envie de m’appesantir sur ce roman, je crois qu’il faut le découvrir. Pour moi, ça a été un véritable coup de coeur. Pas à en détrôner Nos étoiles contraires mais il rentre haut la main dans mon top dix de l’année et je ne pense pas qu’il en sorte…

Et je terminerais pas un extrait qui représente parfaitement Alaska :

Elle a précisé que le fait de laisser la cuisine aux femmes était sexiste, mais qu’il était préférable de manger de la bonne cuisine sexiste plutôt que de la cuisine dégoûtante préparée par des garçons.

Et sur ce, je vous dit lisez ce livre, dites moi s’il vous a plu, et Kisses !

Le samedi, ça me dit ! #6

Hey !

Bon, cette semaine je reviens avec une couverture assez noire… mais tellement belle et plein de joie ! Le livre me fait super envie mais coûte un bras…

samedi

Le principe du « Le samedi, ça me dit ! » est de parler d’un ou deux livres faisant partis de sa wish-list et de dire pourquoi.

Et aujourd’hui, c’est…

Le Cirque des Rêves, de Erin Morgenstern.

Synopsis :

Le cirque arrive sans préavis. Aucune annonce ne le précède. Il est simplement là, alors qu’hier il n’y était pas. Avec de grande tentes de noir et blanc, on ne peut que recevoir une expérience unique dont de nombreux évènements qui nous coupent le souffle. Il est appelé Le cirque de Rêves, et il est ouvert uniquement la nuit.

Je n’ai pas trop envie de dire pourquoi. En fait, je crois que je ne sais même pas pourquoi. Mais on m’a dit que l’hiver était la période pour le lire. Du coup, je cherche à me le procurer…

Sinon, comme il y a deux semaines, je vous propose de continuer à me proposer des titres de livres : littérature asiatique, livre adapté en film, livre ayant reçu un prix littéraire quelconque récemment, roman d’amour, roman atypique (pour quelque raison que ce soit)…. Donnez moi juste le titre du roman, avec son auteur et le « type de romans » que c’est. Au passage si ça peut être des one-shot sortie en poche… Mon budget n’étant pas réellement illimité…

Kisses !

Le samedi, ça me dit ! #6

Coucou coucou coucou!

Le mois de septembre touche à sa fin… L’automne a débuté : que de la joie ! J’adore l’automne et l’hiver… Lire, un chocolat chaud entre les mains, bien emmitouflé sous les couvertures… J’ai presque hâte qu’il pleuve…

samedi

Le principe du « Le samedi, ça me dit ! » est de parler d’un ou deux livres faisant partis de sa wish-list et de dire pourquoi.

Et aujourd’hui, c’est…

Les 100, Tome 1, de Kass Morgan.

Synopsis :

Personne n’a posé le pied sur Terre depuis des siècles… jusqu’à aujourd’hui.
Depuis qu’une guerre nucléaire a ravagé la planète, l’humanité s’est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd’hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro… ou de mourir dès leur arrivée.
Clarke a été arrêtée pour trahison, mais son véritable crime continue de la hanter au quotidien. Wells, le fils du Chancelier, est venu sur Terre pour ne pas être séparé d’elle, cette fille qu’il aime plus que tout. Mais saura-t-elle un jour pardonner son parjure aux conséquences fatales ? Bellamy, au tempérament de feu, a tout risqué pour rejoindre Octavia à bord de la navette : tous deux sont les seuls frères et soeurs que compte encore le genre humain. Glass, elle, a accompli la manoeuvre inverse et est parvenue à rester à bord de la station. Elle va vite comprendre que les dangers qui la guettent sont au moins aussi nombreux que sur Terre.
Face à un monde hostile ou chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n’ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l’humanité.

Je sais que je suis sensée ne plus commencer de série. Mais celle-là me fait très envie, elle a l’air géniale ! De plus, j’ai quasiment terminé tous les sagas que j’ai commencés ou alors, je n’ai pas l’intention de les finir (CHERUB, plus ou moins terminé / Les filles en chocolat, terminé / Insaisissable & Chroniques de Zombieland & Geek Girl & Les effacés & …, pas l’intention de lire la suite / La Maison de la Nuit, un seul tome de retard, quasi-terminé / …)
En gros, question saga, je pense que je peux m’y remettre. Et c’est avec celle-là que j’aimerais le faire. Pourquoi ? Déjà, parce que c’est de la SF (je me demande même si ce n’est pas de la dystopie légèrement sur les bords…) et que j’adore ce genre même si j’en lis que très rarement… Ensuite, parce qu’on m’en a dit du bien. Je sais plus trop qui mais on me la conseiller. Peut-être pas sur la blogo, peut être dans la vraie vie mais comme je sais plus trop…. Bon, en tout cas, on m’a donné envie de le lire.

Et pour finir, je vais pas vous mentir, c’est aussi parce que j’ai envie de tester la collection R et parce que j’adore la couverture ! Trop belle…

Voilà !

En attendant, vous pouvez me proposer des titres de romances, de littératures asiatiques, de récits de vie, de fantaisies ou encore des livres atypiques ! Parce que je dois lire des livres de tous ces genres durant l’année 2015 (sauf fantaisie, c’est pour décembre 2014) et que je n’ai pas vraiment idée de quoi je vais pouvoir lire… Même si pour la romance, je penche un peu pour Jamais deux sans toi, de Jojo Moyes…
En gros, lâchez-vous ! Faites-vous plaisir ! Je suis sûre que vous allez me trouver de bons livres à lire !

Sur ce, Kisses !

Le samedi, ça me dit ! #5

Coucou !

Comme vous le savez sûrement si vous me suivez régulièrement, j’ai passé une commande Book Depository il y a de ça quelques jours. Du coup, plutôt que de vous donnez un livre de ma Wish-List, je vous propose de deviner les livres commander !

samedi

Le principe du « Le samedi, ça me dit ! » est de parler d’un ou deux livres faisant partis de sa wish-list et de dire pourquoi.

Et aujourd’hui, c’est…

  • Livre 1 :
    Livre qui a fait beaucoup de bruit sur la blogo avec des avis très positifs puis plus mitigés, qui a une couverture dans un magnifique dégradé de violet et qui fait parti de ma wish-list depuis un bon bout de temps, publié en mai 2014 en France sous deux titres différents l’un étant le titre anglais et l’autre une « traduction »… Je parle de, de…
  • Livre 2 :
    Livre publié il y a quelques années et dont a été tiré un film lui faisant changer de titre en français et dans lequel une célèbre actrice ayant aussi participé aux tournages des Harry Potter joue, aussi présent dans ma wish-list depuis quelques temps, avec cette fois-ci une couverture verte pour la dernière édition. Je parle de, de…
  • Livre 3 :
    (Je ne pense pas que vous trouviez ce livre car il ne fait absolument pas parti de ma wish-list.)
    Dystopie datant de la fin du XXéme siècle, dont le héros Jonas vit dans une société parfaite mais rêve de voir autre chose et de comprendre; pouvant être lu pour la scolarité car pouvant être considéré comme un « classique de la dystopie » et ayant été écrit par un auteur dont le nom et le prénom commence par la même lettre. Je parle de, de…

Voilà ! Je vous laisse deviner les livres et essayerais de vous faire un unboxing lorsque je recevrais le colis. Les titres des romans ne seront pas révélés avant la date mais faîtes des propositions par rapport aux livres que vous pensez que j’ai commandé !

Kisses !

Le samedi, ça me dit ! #4

Hi !

Cela fait un mois que ce nouveau rendez-vous à commencer. Bonne ou mauvaise nouvelle ?

samedi

Le principe du « Le samedi, ça me dit ! » est de parler d’un ou deux livres faisant partis de sa wish-list et de dire pourquoi.

Et aujourd’hui, c’est…

Le faire ou mourir, de Claire-Lise Marguier.

Synopsis :

Damien est un garçon trop sensible, méprisé par ses copains de classe depuis toujours et incompris de ses parents. Dès l’arrivée dans son nouveau collège, il se retrouve par miracle sous la protection de la bande de gothiques et de son leadeur, Samy, un garçon lumineux, intelligent et doux, en dépit de son look radical. Très vite, Damien devient Dam, adopte piercings et vêtements noirs et, surtout, trouve auprès de Samy un véritable ami, et peut-être plus, au point de déclencher des représailles chez son père, contre ces « mauvaises fréquentations ».

Ce livre est l’un des premiers à être rentrés dans ma wish-list. C’est le début de ma wish-list : avant ce livre, ma wish-list était inexistante, je n’imaginait même pas avoir envie d’acheter un livre avant de tomber devant.
C’est aussi l’un des premiers livres que j’ai eu envie d’acheter et non pas d’emprunter. Et aujourd’hui encore, s’il est dans ma wish-list c’est surtout pour cette raison.
C’est encore l’un des rares livres dont je sais d’où me vient l’envie de le lire. Elle me vient de l’une des seules critiques qui fait parti de mes favoris : c’est aussi cette critique qui a déclenché mon envie de faire un blog.

Vous comprenez donc que c’est un livre qui a une place importante dans ma wish-list. Un de ces livres que je rêve d’avoir dans ma bibliothèque et qui ne survivrais surement pas plus de quelques secondes dans ma P.A.L.

C’est donc un livre qui me fait horriblement envie et j’aimerais vraiment que ce soit un achat qui arrive bientôt. J’ai l’intention d’acheter Love letters to the dead ce mois-ci en neuf si je ne le trouve pas d’occasion rapidement et je pense que celui-là va faire affaire du même traitement.

C’est vraiment l’un des rares livres qui n’a jamais quitter ma “wish-list d’or” (en gros, les livres que je veux vraiment beaucoup) et il fait même parti du Top 3 VF de ma wish-list.

Sur ce, je vous fait plein de kisses et pars prier pour enfin trouver ce bouquin !!!