Archives du blog

Le Cirque des Rêves : Magie de Noël, de Morgenstern

« Le cirque arrive sans crier gare. » Erin Morgenstern, première phrase de Le Cirque des Rêves

Bannière

Enrobage : Le Cirques de Rêves, d’Erin Morgenstern
Fève : Etats-Unis / The Night Circus
Ecadossage : « Le cirque arrive sans crier gare. Aucune annonce ne précède sa venue, aucune affiche sur les révèrbères, aucune publicité dans les journaux. Il est simplement là, alors qu’hier il ne l’était pas. »
Sous les chapiteaux rayés de noir et de blanc, c’est une expérience unique, une fête pour les sens où chaque visiteur peut se perdre avec délice dans un dédale de nuages, flâner dans un luxuriant jardin de glace, s’émerveiller et se laisser enivrer…
BIENVENUE AU CIRQUE DES RÊVES !
Ganache : Roman / Fantastique
Tempérage :  496 pages /3,3 cm / Flammarion / 21€00

Vous pouvez raconter une histoire qui va s’ancrer dans l’âme de quelqu’un, devenir son sang, son être, sa raison de vivre. Cette histoire va l’émouvoir, le galvaniser, qui sait ce dont il sera capable grâce à elle, grâce à vos paroles. C’est votre rôle, votre don. Il se peut que votre sœur sache lire l’avenir, mais vous , vous avez le pouvoir de le façonner mon garçon. Ne l’oubliez jamais.

3 étoiles

Je ne suis pas Her Thiessen, je ne suis sûrement qu’une modeste petite rêveuse arrivée récemment; ma plume ne retranscrira sûrement pas exactement le Cirque des Rêves. Alors, je vais commencer comme je peux, en disant que son nom, il ne l’a pas volé : véritable rêve éveillé qu’est ce cirque, et plus largement ce roman !

Il m’a fallu pas mal de temps pour lire ce livre. Non pas par ennuie ou une quelconque flemme. Non, seulement il était trop… c’est légèrement indicible…
En fait, c’est un voyage tellement magnifique que je ne voulais pas le finir. Je voulais en profiter. Observer les petits recoins du cirque, apprécier l’histoire de sa création, découvrir la magie qui y règne… Je ne voulais pas quitter ce roman.

Très sincèrement, ce livre est magnifique. Tant au niveau du livre-objet que de l’histoire. L’histoire nous apporte avec douceur à la rencontre de personnages très attachants et le tout à partir d’une plume poétique et magnifique.

Pour tout vous dire, j’ai beaucoup de mal à faire cette critique. Parce que ce lire est vraiment spécial, il a vraiment une certaine magie, une certaine poésie, une certaine ambiance… Un tout qui confère à ce roman une aura spéciale.
Très très franchement, je ne sais pas trop quoi en dire… L’histoire n’est pas particulièrement excellente mais elle est prenante et originale. Les personnages sont attachants. L’idée de mener deux « intrigues » en parallèle à eux époques différentes est très bonne. Mais, je n’arrive pas à écrire sur ce roman. La réalité est que cette critique traîne depuis longtemps et que j’ai beau me casser la tête dessus, je trouve rien à dire. Alors plutôt que de me forcer à parler, je crois que je vais me taire et juste vous conseiller de découvrir cette petite pépite. Plutôt au moment de Noël, je dirais, car il y règne vraiment une ambiance de Noël, mais je ne vous en voudrais pas si vous décidez de le découvrir en été.

Couverture : 2/2 => Une très belle couverture, sombre mais magnifique !
Ecriture : 2,5/3 => Une écriture poétique…
Personnages : 4/5 => Des personnages attachants.
Histoire : 3,5/5 => Une très sympathique histoire qui nous emmène dans un univers plein de rêves, de magies et de bonnes odeurs…
Ma note : 5/5 => Coup de coeur

Bilan :  17/20=> Chocolat noir Supplément orange !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Publicités

Défi : Un week-end à mille : Bilan

Bonsoir !

Et voilà que ce week-end à mille s’achève, du moins pour moi…

Harry Potter, Tome 1 : A l’école des sorciers, de J.K. Rowling.

302/302 pages.

J’ai adoré ma lecture, retrouver Harry, ses amis et tout l’univers de J.K. Rowling a été un vrai plaisir. A tel point que le tome 2 devrait être une lecture très prochaine….

Vamp’in Love, Tome 2 : Saison 2, de Kimberly Raye.

0/318 pages.

Éternels, Tome 1 : Evermore, de Alyson Noël.

342/342 pages.

Les deux-cents premières pages se sont révélées d’un ennui mortel et d’une niaiserie hors du commun, mais la fin a largement rattrapée le tout !

Hantée, Tome 1 : Les ombres de la ville, de Maureen Johnson.

358/428 pages.

Pour l’instant ma lecture est géniale. J’adore l’univers avec une véritable angoisse qui se crée autour d’Aurora et le côté thriller young adult me plaid beaucoup ! J’aime.


Lecture :
1002/1390 pages

Total Défi :
1000/1000 pages
100 %

Temps écoulé :
52/53 heures
98,1 %


J’ai donc terminé avec une heure d’avance !!!! Ce qui me plaid bien !!!

En ce concerne mon week-end de lecture, j’ai plutôt bien aimé les lectures que j’ai faites, surtout si on fait abstraction des deux cents premières pages de Éternels. J’avais un peu peur de lire Hantée, je l’avoue, car j’avais vu pas mal de critique pas terrible et que c’est pas vraiment mon genre de prédilection d’habitude. Mais faut dire que pour l’instant j’adore !
Vous l’aurez remarqué, je n’ai pas lu Vamp’in Love pour la bonne et simple raison qu’il ne me faisait absolument plus envie au moment de m’y mettre. J’ai préféré me lancer dans Hantée.

Pour ce qui est du week-end en lui même, j’en suis plutôt contente et je me relancerais sûrement dedans à la prochaine édition même si je ne referais peut être pas  les milles pages.

Sur ce, je vous fait pleins de Kisses et à demain !

 

Défi : Un week-end à mille : Avancement #3

Hi !

Troisième et dernier avancement du défi avant le bilan ! Au final, Éternels s’est révélé prenant mais il a tout de même fallu attendre deux cents pages. Vous comprendrez que ce n’est pas vraiment un coup de coeur…

Harry Potter, Tome 1 : A l’école des sorciers, de J.K. Rowling.

302/302 pages.

Vamp’in Love, Tome 2 : Saison 2, de Kimberly Raye.

0/318 pages.

Éternels, Tome 1 : Evermore, de Alyson Noël.

342/342 pages.

Hantée, Tome 1 : Les ombres de la ville, de Maureen Johnson.

42/428 pages.


Lecture :
686/1390 pages

Total Défi :
686/1000 pages
68,6 %

Temps écoulé :
40,5/53 heures
76,4 %

Défi : Un week-end à mille : Avancement #2

Rebonjour,

Deuxième avancement du challenge. J’ai terminé Harry Potter (que j’ai adoré, ça fait tellement de bien de retourner à Poudlard par le biais de la plume de J.K. Rowling…) et très très bien commencé (70%) Éternels. Si ce livre s’est révélé être niais à mourir et l’ennuie total sur les 200 premières pages, il est un peu mieux !   J’aime bien la tournure qu’il prend.

Harry Potter, Tome 1 : A l’école des sorciers, de J.K. Rowling.

302/302 pages.

Vamp’in Love, Tome 2 : Saison 2, de Kimberly Raye.

0/318 pages.

Éternels, Tome 1 : Evermore, de Alyson Noël.

240/342 pages.

Hantée, Tome 1 : Les ombres de la ville, de Maureen Johnson.

0/428 pages.


Lecture :
542/1390 pages

Total Défi :
542/1000 pages
54,2 %

Temps écoulé :
25/53 heures
47,2 %

Défi : Un week-end à mille : Avancement #1

Coucou !

Je vous avez dit que je vous direz où j’en suis dans la matinée, voilà donc mon avancement :

Harry Potter, Tome 1 : A l’école des sorciers, de J.K. Rowling.

234/302 pages.

Vamp’in Love, Tome 2 : Saison 2, de Kimberly Raye.

0/318 pages.

Éternels, Tome 1 : Evermore, de Alyson Noël.

0/342 pages.

Hantée, Tome 1 : Les ombres de la ville, de Maureen Johnson.

0/428 pages.


Lecture :
234/1390 pages

Total Défi :
234/1000 pages
23,4 %

Temps écoulé :
17,7/53 heures
33,4 %

Défi : Un week-end à mille !

Hi !

Bon, voilà, Booknode propose un week-end à mille et comme j’ai plein de livre qui me font trop envie dans ma P.A.L. et que j’ai besoin de me requinquer en mangeant quelques bouquins, j’ai craqué : je participe !

Donc, le challenge commence maintenant, vendredi 17 octobre 2014 à 19h00 et ce terminera dimanche 19 octobre 2014 à minuit.

Mais que vais-je lire ?

Bon, j’ai décidé de le placer son le signe du mystère, de la magie… Cette ambiance un peu fantastique, fantaisiste, magique, surnaturelle… Et donc, j’ai choisi :

Harry Potter, Tome 1 : A l’école des sorciers, de J.K. Rowling.

302 pages.

Vamp’in Love, Tome 2 : Saison 2, de Kimberly Raye.

318 pages.

Éternels, Tome 1 : Evermore, de Alyson Noël.

342 pages.

Et pour combler les 38 pages manquantes, on rajoute :

Hantée, Tome 1 : Les ombres de la ville, de Maureen Johnson.

428 pages.

Ce qui fait un total de 1390 pages à lire en un week-end ! Je ne pense pas finir Hantée dans le week-end mais si j’y arrive, je ne vais pas cracher dessus !

S’il est sûr que je lise Harry Potter en premier, et donc vendredi soir, pour  Vamp’in Love et Éternels l’ordre n’est pas encore défini, il est possible que les deux swinguent. Par contre, Hantée sera vraiment pour finir les 38 pages.

Je me permets quand même de rajouter un livre dans cette P.A.L., un au-cas-où pour si l’une des lectures ne me faisait vraiment plus envie ou que je n’arrivais pas à le lire…

Le combat d’hiver, de Jean-Claude Mourlevat.

331 pages.

Et voilà ! Du coup, vous aurez un article « avancement » samedi matin, un samedi soir ou dimanche matin et un bilan dimanche soir. Les heures dépendront de mon avancement.

So, Kisses !

Alice au pays des Zombies : Vengez ceux que vous aimez, par Showalter

« Si quelqu’un m’avait dit que toute ma vie basculerait en un battement de coeur, j’aurais ri. » Gena Showalter, première phrase de Alice au pays des Zombies

Bannière

Enrobage : Alice au pays des Zombies (Chronique de Zombieland Tome 1), de Gena Showalter
Fève : Etats-Unis / Alice in Zombieland
Ecadossage : Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde… Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.
Ganache : Roman / Fantastique, Aventure
Tempérage :  521 pages /3,1 cm / Darkiss / 16€41

 Etes-vous entrain de suggérer que je suis de mèche avec les zombies? Que je les ai payés pour feindre de m’attaquer afin de vous obliger à me laisser rejoindre vos rangs?
– Est-ce le cas? à interrogé M. Holland.
– Mais évidemment, ai-je répondu d’une voix aigre-douce. Vous avez raison. J’ai dîné avec John Zombie la semaine dernière. On s’est régalés: steaks saignant et une bouteille de O positif. Il m’a révélé tous ses secrets, mais c’est bien dommage: je lui ai promis que je ne dirais rien. En échange, je lui ai demandé de réunir ses meilleurs potes pour me courir après dans le jardin de ma copine. Oh! Et puis, bien sûr, je leur ai dit que ça ne me posait aucun problème qu’il me prennent comme amuse-gueule. De toute façon, garder ses organes sur soi est totalement ringard, non?

Un bon livre, oui malgré quelques petits problèmes, pas si problématique que ça. Le plus gros problème est, pour moi, la mort des parents. On sait qu’ils vont mourir, la quatrième de couverture le dit, je ne vous spoile rien mais… comme ça… sans plus… et puis Alice fait son deuil si vite…
En fait, ils meurent trop tôt, on a pas le temps de s’attacher à eux, et on ne ressent rien lorsqu’ils meurent. Et le deuil, extrêmement raide d’Alice n’aide pas : presque, on se demande si elle les aimait.

Malgré cela, les personnages sont très attachants. J’adore Alice, elle me ressemble un peu, je trouve, mais surtout, j’adore Kat et Cole. Personnages principaux secondaires, je me suis vraiment attachées à eux.
J’aime l’égocentrisme de Kat : son air petit richousse sans problème qui se fout bien de son copain et sa sensibilité qu’elle cache dessous finalement. Au premier abord, je l’ai trouver trop égocentrique, trop « Moi, je… » mais finalement, le fait qu’elle rapporte tout à elle, qu’elle rappelle sans cesse qu’elle est la meilleure amie qu’on puisse avoir est sympathique : parce que l’auteure a su la faire venir juste ce qu’il faut pour qu’elle ne soit pas chiante.
Cole, lui, est le bad boy par excellence… jusqu’à ce qu’on le rencontre ! Et là, pour moi, c’est un coup de foudre : dictateur au petit soin, c’est un profil rare dans les livres que j’ai lu !
Et il y a Justin, parce que même si c’est le « méchant » (avec de très très gros guillemets), je l’aime bien. Même s’il joue avec les sentiments, qu’il est distant et tout et tout, je sais, il m’a fait un petit truc !
Ensuite, ils y a les zombies. Pas les zombies mangeurs de cerveaux, non, des êtres spirituels du Mal absolu ! Ils sont originaux, et ne respecte pas les critères près-établis de ces monstres apportant originalité à cette histoire.

Et puis, il y a la façon d’écrire, simple, à la première personne, très sympathique même si elle n’est pas extraordinaire. On est bien emporté même si elle ne rend pas accro. Le petit problème c’est qu’elle est classique et originale et que je n’ai pas grand chose à en dire.

Au final, l’histoire n’est pas exceptionnelle et je crois que je m’arrêterais à ce tome si je ne m’étais pas autant attachée au personnages… Sacrée moi…

Couverture de mon édition de Alice au pays des Zombies

Couverture : 2/3 => Simple, noire, compréhensible, juste comme je les aime. Mais il lui manque le petit truc en plus…
Ecriture : 4/6 => L’écriture est bonne mais n’ai rien d’exceptionnelle.
Personnages : 5/6 => Accro aux personnages ! Même si je reproche de ne pas avoir assez travaillé certains…
Histoire : 3,5/5 => Finalement, même si elle est très appréciable, l’histoire n’est pas si travaillé que ça et des doutes subsistent.

Bilan :  14,5/20=> Chocolat au lait !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?