Archives du blog

Mangez-le si vous voulez : Horribles atrocités humaines, de Teulé

« -Une bien belle journée !… » Jean Teulé, première phrase de Mangez-le si vous voulez

Bannière

Enrobage : Mangez-le si vous voulez, de Jean Teulé
Fève : France / Mangez-le si vous voulez
Ecadossage : Nul n’est à l’abri de l’abominable. Nous sommes tous capable du pire!
Le mardi 16 août 1870, Alain de Monéys, jeune Périgourdin intelligent et aimable, sort du domicile de ses parents pour se rendre à la foire de Hautefaye, le village voisin.
Il arrive à destination à quatorze heures. Deux heures plus tard, la foule devenue folle l’aura lynché, torturé, brûlé vif et même mangé.
Pourquoi une telle horreur est-elle possible? Comment une foule paisible peut-elle être saisie en quelques minutes par une frénésie aussi barbare?Jean Teulé a reconstitué avec une précision redoutable chaque étape de cet atroce chemin de croix qui constitue l’une des anecdotes les plus honteuses de l’histoire du XIXe siècle en France.
Ganache : Roman / Historique
Tempérage :  114 pages /0,6 cm / Pocket / 5€30

L’engourdissement à gagné les cigales. Il baisse les paupières. La Belle au bois dormant dort. Cendrillon sommeille. Madame Barbe-Bleue ? Elle attend ses frères. Et le Petit Poucet, loin de l’ogre si laid, se repose sur l’herbe.

Mangez-le si vous voulez, un livre qui ne vous laisseras pas de marbre.

Ce petit livre très court nous propose l’horrible histoire d’Alain de Monéys, d’autant plus horrible qu’elle est inspirée de faits réels.
On rencontre donc Alain de Monéys qui, à cause d’un horrible quiproquo, va se faire mettre à mort par ses voisins. Mais sa mort n’est pas jolie et simple : pleine de détails horribles, c’est à qui ferra le pire : coup, jet de pierre, écartèlement…

Ce qui rend le roman encore plus dur à lire est l’écriture : écrit avec un style assez particulier qui fait franchement penser à l’époque où se déroule le roman (1870, guerre entre la Prusse et la France, empire de Napoléon III) et qui, en plus, nous propose des descriptions assez poétiques des horreurs engendrées.
De plus, les détails font que si vous avez l’habitude de vous imaginer les scènes et de les ressentir vous risquez de vous faire douloureusement mal psychologiquement.

Ce roman rend vraiment compte de l’horreur humaine : il montre jusqu’à quel point les atrocités peuvent monter. Le plus douloureux est de se rendre compte que l’effet de foule peut entraîner n’importe qui dans ces horreurs et peut prendre comme victime même des personnes que l’on connaît depuis toujours…

Vous l’aurez compris, ce livre est assez dur à lire et ne peut pas laisser de marbre : dégoût, pitié, souffrance… Ce ne seras pas forcément des émotions très positives mais je le recommande tout de même très franchement car en une centaine de pages il rend compte d’énormément de choses et de à quel point un mot mal interprété peut avoir des conséquences énormes.

Au final, ce petit roman se lit très vite (deux heures environ pour moi) et on a bien du mal à le lâcher grâce à une certaine plume plutôt bonne et qui malgré un effet « vieillot » se montre très moderne. Par contre, je ne le répéterais jamais assez, l’histoire est vraiment horrible, âme sensible s’abstenir !
Sinon, lisez-le, vous en ressortirez marquer !

Couverture de mon édition de Mangez-le si vous voulez, de Jean Teulé. Illustration de Frédéric Poincelet.

Couverture : 1,5/3 => Ce n’est pas la plus belle couverture du monde mais elle représente plutôt bien le roman.
Ecriture : 5,5/6 => Une écriture à la fois poétique, moderne et avec un effet d’époque ! J’ai adoré le style de l’auteur.
Personnages : 4,5/6 => Il n’y a pas réellement de personnages à part Alain. Il y a bien des noms qui ressortent de temps à autres mais on suit surtout une foule en délire et l’effet de foule est très bien mené.
Histoire : 4,5/5 => Horrible mais excellente

Bilan :  16/20=> Chocolat noir !
Je n’ai franchement rien à lui reprocher…

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Publicités

Top Ten Tuesday #29

Coucou !

Novembre, euh… Je connais pas de proverbe… Bon, du coup, on passe tout de suite à la suite !

Les 10 5 réactions que votre amour de la lecture suscite dans votre entourage.

Encore et toujours un petit rappel sur ce qu’est ce rendez-vous, complètement intégrer à mon blog :

Le Top Three Tuesday est une version abrégée du Top Five Tuesday qui est une version abrégée du Top Ten Tuesday qui est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur cet extraordinaire blog ;-).

Allons-y, c’est parti pour un tour de ma famille !

  • Ma mère (me parlant) :
    • « Ça devient maladif ! »
    • « Non mais t’as vu le prix que ça coûte !!! »
    • « Quatre euro pour un livre ! Non, mais c’est beaucoup trop cher. En plus tu en a encore plein à la maison. »
    • « Lesquels on vend ? »
  • Mon père (me parlant) :
    • « Alors t’en es où de ton livre ?’
    • « Je lis lequel ? »
  • Mon père (parlant à quelqu’un d’autre) :
    • « Celui-là il est génial, tu devrais le lire ! »
    • « C’est à cause de ma fille que je lis »
  • Ma sœur (me parlant) :
    • « Si je brûle tout tes livres tu fais quoi ? »
    • « Je peux le lire celui-là ? Ah non, il est trop gros… Dix pages c’est le maximum ! »
    • « Non mais tu me saoule avec tes livres ! »
  • Mon chat :
    • *Saute sur l’étagère* *Fais tomber tous les livres* « Miaou !!! »
  • Mon parrain :
    • « Bon, je te / lui commande / achète quel livre pour ton / son anniversaire ? »
  • Ma mamie (quand je lui prête des livres):
    • « Je commence par lequel pour ne pas faire de trou dans ta bibliothèque ? »

Voilà le petit tour de ma famille !
Et oui, l’un des plus grand rêve de ma sœur est de brûler tous mes livres (après m’avoir scotché la bouche pour que je ne puisse plus en parler)… Ma mère n’a aucune idée du prix d’un livre (« Un livre c’est un euro maximum ! » Mais oui, maman, et tu sais qu’un grand format en magasin ça coûte minimum quinze euros ???) et me reproche tout le temps de trop lire. Ce qui me fait plutôt rire car d’habitude on reproche plus aux jeunes de ne pas assez lire…

Et vous, ça ressemble à quoi les réactions des gens envers votre envie de lire ?

Kisses !

Top Ten Tuesday #27

Hello !

Euh…

Les 10 5 livres à lire pour Halloween.

Encore et toujours un petit rappel sur ce qu’est ce rendez-vous, complètement intégrer à mon blog :

Le Top Three Tuesday est une version abrégée du Top Five Tuesday qui est une version abrégée du Top Ten Tuesday qui est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur cet extraordinaire blog ;-).

Ah… euh… il faut vraiment lire des livres spéciaux pour Halloween ??? Des livres qui font peur, c’est ça ?! Vous voulez me faire peur !? Et bah, vous m’aurez pas. Na.

Et oui, je ne lis pas de livre précis pour Halloween. Et même si je vous ai prévu une critique spéciale Halloween ça ne veut pas dire que je suis capable de vous conseiller des livres à lire pour Halloween. Voyez-vous, pour Halloween, c’est un jour comme les autres. Vous me diriez Noël, pourquoi pas, quoi que trouver des livres à lire pour Noël risque d’être dur aussi… Du coup, voilà une liste absolument exhaustive :

  • Celui que je n’ai pas lu : Bird Box, de Josh Malerman
    Mais tout le monde en parle et le synopsis est vraiment sympa. Presque de quoi me donner envie de lire de l’horreur.
  • Celui que je vous déconseille : Dreamcatcher, de Stephen King
    Parce que je me suis ennuyée à mort et que je me suis vraiment demandé où est l’horreur.
  • Celui qui gore : Le Chuchoteur, de Donato Carrisi
    Expliquer comment on a découpé le bras de six petites filles, c’est pas pour les âmes sensibles…
  • Celui qui m’a presque fait peur : Hantée, Tome 1 : Les Ombres de la ville, de Maureen Johnson
    Et qui m’a aussi volé une bonne partie de ma nuit au passage.
  • Celui qui est post-apocalyptique : World War Z, de Max Brooks
    Et qu’est vraiment sympa. Si vous voulez lire des zombis qui sont une excuse pour parler psychologie et réaction humaine, je vous recommande.
  • Celui qui est mystérieux : Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Ransom Riggs
    Et même s’il fait absolument pas peur, il est quand même super sympa à lire : l’histoire est top !
  • Celui pour les geeks : No pasaràn, le jeu, de Christian Lehman
    Bon, ça fait pas vraiment peur et il faut prendre le mot « geek » au sens très large. C’est juste que ça parle de jeu vidéo et que le scénario tourne un peu à la catastrophe. Après, perso j’avais vraiment bien aimé.
  • Celui qui est dans ma P.A.L. : Le maître des illusions, de Donna Tartt
    D’après Livraddict c’est un drame. D’après mon avis (et celui de ma mère) sur le synopsis c’est un truc qui fait peur et qui va donc rester longtemps dans ma P.A.L. …
  • Celui pour rire : Les désastrueuses aventures des Orphelins Baudelaire, Tome 8 : La fête féroce, de Lemony Snicket
    Parce que c’est Halloween donc il ne faut de l’humour noir. Pourquoi ce tome plutôt qu’un autre ? Euh… Parce que ?
  • Celui pour Noël : Les filles au chocolat, Tome 1 : Coeur Cerise, de Cathy Cassady   xD
    On peut aussi prendre le tome 5.

Et voilà ! Finalement, je me suis bien amusée à faire ce top, à tel point que j’en ai mis dix. Je vous avoue que les livres cités ne font pas franchement peur mais c’est des bouquins qui m’ont plu (sauf pour les deux que je n’ai pas lu) et qui peuvent être relié à Halloween en cherchant bien (voir très bien).
Sinon, si vous avez des livres à ajouter, je suis preneuse !

Et sur ce, Kisses !

Le Jeudi c’est Jeu Livresque #4

Hallo !

Je suis toujours en Allemagne, je dis toujours bonjour en allemand. Et aujourd’hui c’est :

Le jeudi c’est jeu livresque !!!

Qu’est ce que c’est ?
Le jeudi c’est Jeu Livresque, c’est un rendez-vous pour jouer avec nos livres,
nos bibliothèques et nos romans préférés.
C’est un rendez-vous organisé par ce magnifique blog !

Et cette semaine, c’est :

Semaine 59 : Le ou les genre(s) de livres que vous ne lirez jamais

Encore une semaine sans photo perso…

Comme je vous l’ai dit mardi, je suis une adepte du « ne jamais dire jamais » et je crois que cette semaine a été créée pour me faire craquer : deux rendez-vous, deux jamais !

Donc, on va dire le ou les genre(s) que je ne pense pas lire

L’horreur

Même si j’ai acheté un Stephen King, je ne pense pas le lire avant bien longtemps. L’horreur est un genre que je supporte difficilement, en film comme en livre…

Kisses !