Archives du blog

Top 14 de 2014 #3

Hey !

Voici la dernière partie du top de l’année 2014. Ces trois livres que vous attendez tous…. Même si je pense que vous vous doutez déjà du résultat… Mais bon, c’est parti !!!

Top 3 de l'année 2014

Top 3 de l’année 2014

Très franchement, ce classement a été assez dur à établir… Même si au final je n’ai pas hésiter trop longtemps…
Au passage, le fait que tous ces livres soient bleus ne sont qu’une conséquence fortuite du hasard et ne peux pas être retenu contre moi. Je n’ai pas fait de la discrimination envers les autres couleurs. C’est juste que ces livres sont bleus… Et c’est tout quoi…
Et comme toujours, je n’ai rien relu avant de vous donner mon petit avis ici…

En troisième place…. Nos étoiles contraires, de John Green !
Un livre dont on parle beaucoup, quoiqu’un peu moins maintenant. Moi aussi, mouton que je suis, je l’ai adoré et je suis même allée voir le film (en troisième place de mon top film je crois bien…). Ce livre m’a fait pleurer, m’a fait rire… Je suis passée par un peu toutes les émotions et c’est vrai que j’imaginais pas le mettre hors de ce top…

En deuxième position… Le monde de Charlie, de Stephen Chbosky !
Lecture en VO, troisième de l’année (et de ma vie), ce livre m’a donné une véritable gueule de bois livresque. Je ne pouvais plus rien lire après ça (au plus grand bonheur de ma sœur) et il m’arrive encore régulièrement d’y repenser. C’est un livre qui m’a explosé à l’intérieur alors que j’en attendais rien du tout…

Et en première position… Avant toi, de Jojo Moyes !
Ce livre m’a bouleversé. Ce livre m’a fait sourire comme jamais. Ce livre est, pour moi, une véritable ode à la vie. C’est aussi un livre qui m’a fait beaucoup réfléchir et que je ne cesse de recommander autour de moi. Quand je me dis que je l’avais acheter sur un coup de tête, parce qu’après deux magasins je ne trouvais pas le livre que je voulais, je me dis que j’ai bien fait. Parce que je serais vraiment passer à côté d’une pépite sinon… Ce livre est exceptionnel et je n’ai pas eu beaucoup de mal à lui donner cette première place.

Et comme les deux premières fois, vous pouvez me donner vos coups de coeur en commentaire
Kisses !

Publicités

Le Jeudi c’est Jeu Livresque #13

Coucou !

Demain, c’est Halloween. Je vous ai préparé une critique spéciale.

Le jeudi c’est jeu livresque !!!

Qu’est ce que c’est ?
Le jeudi c’est Jeu Livresque, c’est un rendez-vous pour jouer avec nos livres,
nos bibliothèques et nos romans préférés.
C’est un rendez-vous organisé par ce magnifique blog !

Et cette semaine, c’est :

Semaine 74 : Un livre à la couverture bleue… ou 5, ou 15, ou toute votre biblio.

2014-10-25 21.51.10

Livres ayant une couverture bleue et faisant partis de ma P.A.L. ou de mes livres lus en 2014

De gauche à droite :

  • Un avion sans elle, Michel Bussi (P.A.L.)
  • Samantha, bonne à rien faire, Sophie Kinsella (P.A.L.)
  • Addict, Jeanne Ryan (2014)
  • Le combat d’hiver, J.-C. Mourlevat (P.A.L.)
  • The Perks of being a Wallflower, Stephen Chbosky (En cours / VO)
  • Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Jonas Jonasson (P.A.L.)
  • Ne la quitte pas des yeux, Linwood Barclay (P.A.L.)
  • Nos étoiles contraires, John Green (2014)
  • Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban (Tome 3), J.K. Rowling (P.A.L.)
  • Wonder, R.J. Palacio (2014)
  • Percy Jackson et le voleur de foudre (Tome 1), Rick Riordan (P.A.L.)
  • 7 ans après…, Guillaume Musso (P.A.L.)

Autres livres ayant une couverture bleue dans ma bibliothèque (liste non-exhaustive) :

Kisses !

Critique Coup de Cœur #1 : Qui es-tu Alaska ?

Hi !

Je n’avais pas vraiment envie de vous faire une critique classique pour ce roman qui s’est révélé être un véritable coup de coeur. De quel roman parle-je ? Mais de Qui es-tu Alaska ? bien sûr !
Premier roman de John Green, ce roman me faisait de l’œil depuis ça réédition. Regardez donc cette beauté de couverture !

Qui es-tu Alaska ? par John Green.

J’ai donc craqué pour cette sublime couverture recouvrant l’oeuvre d’un auteur que j’avais adoré dans Nos étoiles contraires. Ici, j’ai retrouvé le style de l’auteur que j’aimais tant dès la première phrase :

La semaine qui a précédé mon départ de Floride, où je laissais ma famille et ma petite vie insignifiante pour aller en pension dans l’Alabama, ma mère n’a eu de cesse de m’organiser une fête d’adieu.

Même si on sent que son style à évoluer depuis son premier roman, pour rappelle la première phrase de son dernier roman, Nos étoiles contraires, est :

L’année de mes dix-sept ans, vers la fin de l’hiver, ma mère a déclaré que je faisais une dépression.

On retrouve une réelle similarité et la première chose que j’ai pensé en commençant ce roman fut : « On ne m’aurais pas dit que c’était John Green, j’aurais dit que c’était John Green. Parce que c’est John Green. » Oui, ça fait beaucoup de John Green.

Vous l’aurez donc compris, j’ai était charmé dès le début. Dès le tout début même !

Et sans transition, passons aux personnages ! (Et pour faire une pseudo-transition : ) Que j’ai, eux aussi, adoré !

-Le Colonel ?
-Oui. Le Colonel. Et toi, on va t’appeler… euh… le Gros.
-Hein ?
-Le Gros, a confirmé le Colonel. Parce que tu es maigre comme un clou.

Vous venez de rencontrer deux des trois personnages principaux. Deux personnages que j’ai adoré, j’ai nommé Miles Halter, susdit le Gros, et Chip Martin (qui, au passage, à un nom de famille bien français…), susdit le Colonel.
J’ai adoré le côté perdu du Gros puis le voir commencer à comprendre le nouveau monde dans lequel il débarque. Et l’humour du Colonel ! Ah ! Franchement, c’est une personnage qui m’a fait mourir de rire. Peut-être pas autant que Julie mais tout de même…
Le troisième personnage principal, ou plutôt « la » devrais-je dire, que j’ai tout autant adoré est Alaska Young.

Moi, je les regardais, impressionné par la vigueur de la voix qui émanait de cette fille petite (mais aux courbes ô combien voluptueuses) et par les gigantesques piles de livres adossées aux murs.

Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, Alaska n’ai pas une grande lectrice… Elle amasse seulement les livres dans le but de les lire quand elle sera vieille.

D’autres personnages ont une belle influence dans ce roman, mais je vous laisse les découvrir en lisant l’histoire.

En ce qui concerne l’histoire justement, je n’ai pas vraiment envie de trop vous en parler. Personnellement, je n’ai même pas lu la quatrième de couverture avant de commencer le roman car je ne voulais absolument pas être spoilé. Je l’ai donc lu après… et je dirais que vous pouvez la lire sans risque.

La vie de Miles Halter n’a été jusqu’à maintenant qu’une sorte de non-événement. Décidé à vivre enfin, il quitte le cocon familial pour partir dans un pensionnat loin de chez lui. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les permières fois. C’est là aussi qu’il rencontre Alaska. La troublante, l’insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.

L’histoire est magnifique. Même si les personnages ne restent pas des « enfants-sages » longtemps… En réalité, on observe une magnifique description de l’adolescence, même si c’est une adolescence un peu trop dans l’excès…
Racontée à la première personne par Miles Halter lui-même, on a le droit à seulement ce qu’il sait, ce qu’il ressent, ce qu’il vit, c’est ce qui offre une deuxième partie excellente. Car oui, le roman est divisé en deux parties. Réellement, la séparation est marqué.

En réalité, je n’ai pas envie de m’appesantir sur ce roman, je crois qu’il faut le découvrir. Pour moi, ça a été un véritable coup de coeur. Pas à en détrôner Nos étoiles contraires mais il rentre haut la main dans mon top dix de l’année et je ne pense pas qu’il en sorte…

Et je terminerais pas un extrait qui représente parfaitement Alaska :

Elle a précisé que le fait de laisser la cuisine aux femmes était sexiste, mais qu’il était préférable de manger de la bonne cuisine sexiste plutôt que de la cuisine dégoûtante préparée par des garçons.

Et sur ce, je vous dit lisez ce livre, dites moi s’il vous a plu, et Kisses !

Le Jeudi c’est Jeu Livresque #12

Hi !

Vous vous êtes déjà fait tatouer ? Perso, non… Et j’ai pas vraiment l’intention, mais comme c’est le thème de la semaine… Allons jouer le jeu !

Le jeudi c’est jeu livresque !!!

Qu’est ce que c’est ?
Le jeudi c’est Jeu Livresque, c’est un rendez-vous pour jouer avec nos livres,
nos bibliothèques et nos romans préférés.
C’est un rendez-vous organisé par ce magnifique blog !

Et cette semaine, c’est :

Semaine 69 : Tatouage livresque.
Si vous deviez vous faire tatouer une citation, une image en rapport avec un livre, vous le tireriez de quel livre ? (et si vous avez le dessin ou la citation exacte en tête, n’hésitez pas à la rajouter)

tatouage livresque avant toi + nos étoiles contraires

Pour l’image, je pencherais sûrement pour la petite abeille de Lou, dans Avant toi, de Jojo Moyes. J’ai adoré ce roman (mais ça, vous devais le savoir) et je trouve l’idée de l’abeille trop mimi et assez discret ! Pour moi, ça passe !

Pour la citation, j’irais plutôt aller voir chez John Green et plus particulièrement dans son livre Nos étoiles contraires (pas besoin de vous dire à quel point c’est un coup de coeur…) avec celle-ci :

On est jamais sauvé que provisoirement.

John Green, Nos étoiles contraires.

J’aime bien celle-là aussi, d’un auteur que j’aime moins, Stephen King :

Stephen King.

Sur ce, Kisses !

Top Ten Tuesday #23

Hey !

Hier, je n’avais rien à vous dire. Aujourd’hui j’ai encore moins de choses à dire… Du coup, c’est parti pour les choses sérieuses !

Les 10 5 auteurs dont vous n’avez lu qu’un seul livre mais aimeriez en lire d’autres

Encore et toujours un petit rappel sur ce qu’est ce rendez-vous, complètement intégrer à mon blog :

Le Top Three Tuesday est une version abrégée du Top Five Tuesday qui est une version abrégée du Top Ten Tuesday qui est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur cet extraordinaire blog ;-).

Hum hum hum…. Voyons, voyons…

top ten 23

  1. John Green
    J’ai complètement adoré Nos étoiles contraires (mais ça, je crois que vous l’aviez compris) et plusieurs de ses livres me font vraiment envie (Le théorème des Katherine, Qui es-tu Alaska ?, Will & Will…) du coup, c’est vraiment un auteur dont j’aimerais lire un autre livre.
  2. Markus Zusak
    La aussi, j’ai beaucoup, beaucoup aimé La voleuse de livres et surtout le style de l’auteur du coup je voudrais bien le retrouver dans un nouveau livre mais je sais pas trop lequel par contre, parce qu’aucun autre ne m’attire vraiment…
  3. Jojo Moyes
    Qui ne sait pas encore à quel point j’ai adore son livre Avant toi ? J’avais tellement aimé ce livre que je m’étais de suite décidé à lire un nouveau livre de cette auteure. Et La dernière lettre de son amant m’attire bien… Bon, j’avoue la couverture joue aussi… Mais j’ai vraiment envie de retrouver la plume de l’auteure !
  4. R.J. Palacio
    Le gros problème, c’est que je crois bien qu’elle n’a écrit qu’un livre, que j’ai adoré, c’est à dire Wonder… Du coup, bah, va falloir attendre et espérer pour avoir un autre roman de sa part….
  5. Jean Failler
    Parce que je me replongerais bien dans Une aventure de Mary Lester….J’ai lu le tome 17, et j’ai plutôt bien aimé alors lire un autre tome… bah, je dirais pas non…

Vous remarquerez que 4 des livres cités font parti de mes plus gros coup de cœur de l’année… De toutes façons, mes coups de cœur de cette année sont quasiment tous écrit par des auteurs que j’ai découvert cette année…

Sur ce, dites-moi quels sont les auteurs dont vous aimeriez lire un nouveau livre (même si vous en avez déjà lu plusieurs, je m’en fiche, je ne vous en tiendrais pas compte !)
et Kisses !

Pause Movie : Nos étoiles contraires, de Josh Boone

Basé sur le livre du même nom, dont vous trouverez une critique ici, Nos étoiles contraires est un film réalisé par Josh Boone, réalisateur que je ne connais pas car je ne connais aucun réalisateur.

C’est chiant d’essayer de présenter un film objectivement… J’ai toujours préféré le subjectif….

« One sick love story. » (Une histoire d’amour de malade, accroche du film.)

C’est magnifique. C’est sublime. C’est une seconde claque. Et, pourquoi pas, le meilleur film de 2014. Pour le meilleur livre de 2014.
L’histoire est toujours aussi belle et parfaitement respectée. Les citations mythiques sont légèrement modifiée mais, surtout, pour faire plus « vrai ». Parce qu’on ne parle pas comme on écrit.

Putain, que ce film est magnifique. Putain que je suis contente de l’avoir vu. Sublime. Je l’ai déjà dit, je sais. Et je sais aussi que l’on sait de quel film je parle. Nos étoiles contraires. Quel autre film pourrait avoir un tel descriptif ?! Oui, il manque deux scènes « majeures » (avec de très très gros guillemets): celle de la balançoire (l’annonce de vente) et les deux des jeux vidéos (celle avec Gus qui se « suicide » et celle avec Isaac), ce qui fait un total de trois, tant pis ! Mais, putain, on s’en fou ! On ne voit pas passer les deux heures tellement c’est génial! Et fidèle, surtout ! Parce que j’ai toujours peur quand je vais voir un film tiré d’un livre que j’ai lu…
En plus, j’avais de tellement grosses attentes pour ce film-là. Putain, elles n’ont pas été déçues ! Le film est génial !

Les plus extraordinaire dans tout ça, c’est que le film m’a fait pleurer. J’en connais peu des films qui m’ont fait pleure. Surtout des films adaptés de livres (que j’ai lu), là aucun : aucun film ne m’a fait pleurer, encore moins quand le livre m’a arraché des larmes, jusqu’à celui-là.

Les critiques disent que c’est une claque. Oui, c’est une claque, tout comme le livre.

Finalement, il n’y a plus qu’une chose à faire : dévorer le livre et courir voir le film (oui, cela fait deux, mais sinon, je n’ai aucun problème avec les maths…).

C’est un peu, beaucoup même, mon coup de cœur de l’année.

Nos étoiles contraires, de Josh Boone, sur le roman de John Green.

Et vous, vous l’avez vu ce film ? Vous en avez penser quoi ?

Le Jeudi c’est Jeu Livresque #8

Hi !

Comme une bonne résolution n’arrive jamais seule, en plus de mettre remis au Top Ten Tuesday, je reprends le petit rendez-vous du jeudi :

Le jeudi c’est jeu livresque !!!

Qu’est ce que c’est ?
Le jeudi c’est Jeu Livresque, c’est un rendez-vous pour jouer avec nos livres,
nos bibliothèques et nos romans préférés.
C’est un rendez-vous organisé par ce magnifique blog !

Et cette semaine, c’est :

Semaine 64 : Vous êtes fangirl sans remord de….
Pas besoin de faire une liste complète, parlez-nous juste deux ou trois séries entièrement publiées que vous voudriez vraiment terminer.

NOS ETOILES CONTRAIRES !!!!

Calme-toi, calme-toi…

Donc, si on doit me trouver un fanatisme pour un bouquin, ça ne peut être que celui-là. Ça doit faire quatre mois voir plus que je soûle tout le monde à propos de la sortie du film et là, je suis en pleine dépression de ne pas avoir pu voir le film hier. Il faut que j’attende samedi, c’est horrible…

Nos étoiles contraires, de John Green

Je suis réellement archi-fane. Tous les prétextes sont bons pour en parler. Voyez à quel point : hier, en faisant de la vinaigrette, je sort l’huile de noisette sur laquelle est marquée « hazelnut oil » (huile de noisette en anglais). J’ai saoulé toutes les personnes qui ont eu le malheur de s’approcher de moi pendant plusieurs heures en leur montrant qu’il y avait écrit « Hazel ». Et quand on me disait « quoi ? », moi j’étais en mode « Non, mais c’est Hazel quoi ! Hazel Grace Lancaster ! De Nos etoiles contraires ! De John Green ! Non mais c’est trop bien ! *Danse de la joie* »

Voilà pour ma folie…

Et puis du coup, je vous fait (pas de) kisses et je vous dit « okay ? »

Les Préceptes de Lire #3

Coucou !

Et nous voici en août, déjà, le temps passe si vite !

Les Préceptes de Lire

Le Principe :
Chaque premier jour de chaque mois, un nouveau précepte, proverbe ou citation est proposé. On a alors jusqu’au premier du mois suivant pour écrire un cours texte (une quinzaine de lignes) sur ce que ce précepte nous inspire. [Ce n’est pas forcément une explication du précepte mais juste un petit texte PERSONNEL ! Je tiens à rappeler que la plagiat est interdit.] 

Je récoltes les liens vers vos textes ! Mettez-les en commentaires !

Le précepte du mois de août 2014 :

Toute erreur assumée devient un choix artistique

Bernard Werber, Troisième Humanité.

Le précepte du mois de juillet 2014 :

Et si c’était ça le bonheur, pas même un rêve, pas même une promesse, juste l’instant.

Delphine de Vigan, No et Moi.

Le texte du mois de juillet 2014 :

Bonheur. Chance. Félicité.Ravissement. Paix. Idéal. Plaisir. Allégresse. Béatitude. Joie. Veine. Euphorie. Gaieté. Sérénité. Volupté. Délice. Extase. Nirvana. Satisfaction. Bonheur. Bonheur. Bonheur.
B,O,N,H,E,U,R. Ces sept lettres ne sont pas grand chose. Du moins, toutes seules. Parce qu’une fois assemblées, elles ont l’air très importantes:  tout le monde leur court après. Elles doivent en avoir mare de temps à autre…
Être heureux. Bonheur. Le bonheur. On peut courir longtemps. Parce que finalement, le bonheur, lui, ne courre pas. Et à force de courir, on risque de le dépasser. Ne dit-on pas que le bonheur, c’est de vivre l’instant présent ? Je crois l’avoir déjà entendu… Et si c’etait plus complexe que ça ? J’aimerais demander à Albus Dumbledore :
« Albus, où peut-on trouver le bonheur ?
-Mais, vous savez, on peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres. (Harry Potter 3, J.K. Rowling)
-Ah oui ! Mais comment ?
-Il suffit de se rappeler d’allumer la lumière. (Harry Potter 3)
-Merci, Albus. »
Alors c’est simple. Allumer la lumière. Lumos ! 

©LireSansFrontiere
Ce premier texte a été écrit juste
après avoir fini de re-regarder Harry
Potter et le prisonnier d’Azkaban. Vous
comprendrez le forte inspiration…

Et vous, quels sont vos textes ? Donnez vos liens !

Kisses !

Les Préceptes de Lire #2

Coucou !

Puisque le mois de juin est terminé, celui de juillet commence. Ce qui veut dire que vous pouvez découvrir :

Les Préceptes de Lire

Le Principe :
Chaque premier jour de chaque mois, un nouveau précepte, proverbe ou citation est proposé. On a alors jusqu’au premier du mois suivant pour écrire un cours texte (une quinzaine de lignes) sur ce que ce précepte nous inspire. [Ce n’est pas forcément une explication du précepte mais juste un petit texte PERSONNEL ! Je tiens à rappeler que la plagiat est interdit.] 

Pour le mois de juin, il n’y a pas eu de texte vu que c’était la première édition. Maintenant,  je récolte les liens vers vos textes.

Le précepte du mois de juillet 2014 :

Et si c’était ça le bonheur, pas même un rêve, pas même une promesse, juste l’instant.

Delphine de Vigan, No et Moi.

Le précepte du mois de juin 2014 :

C’est ça, l’amour. C’est tenir sa promesse quoi qu’il arrive.

John Green, Nos étoiles contraires.

Le texte du mois de juin 2014 :

Tu sais, il y a des cœurs gravés dans les arbres et pourtant, ils ne veulent plus rien dire. Il y en a effacés dans les toilettes publics qui sont pourtant bien plus présent. Mais surtout, il y en a que l’on a jamais osé inscrire. Parce que l’amour c’est plus que ça. Regarde autour de toi. Combien de temps les premiers amours ont-ils duré ? Et leurs promesses ? Tu sais, il est bien simple de dire. Il est bien simple d’écrire. Il est bien simple de marquer. Mais si rien ne reste, s’il l’on change, alors tout cela n’aura servi à rien.
On n’oublie pas une promesse par plaisir. Un vrai serment nous lie. Mais on le brise parfois. Il ne faut pas oublier que l’Homme commet des erreurs. Nous sommes tous bien lâches des fois; et une promesse peut paraître trop grande, trop puissante. Et puis, parfois on l’oublie, tout simplement : on n’est pas à l’abri de notre mémoire. Elle n’est pas vraiment notre meilleure amie.
Oui, cela fait mal. Mais crois-tu que l’on veut de la souffrance ? Ce n’est pas une simple promesse oubliée. Mais si. Le temps est passé. On n’y peut rien. Tu sais, l’oublie est inéluctable. Il y a des fois où la mémoire vacille. Cela ne veut pas dire qu’il t’a oublié. Tu es toujours important. Seulement, c’est différemment; tu n’es plus aussi indispensable. Il faut comprendre, ton aide est requise ailleurs. Et si l’amour est une promesse, alors garde la bien précieusement. Mais n’oublie pas que même les promesses sont faites pour être rompues.

©LireSansFrontiere

Et vous, quels sont vos textes ? Donnez vos liens !

Kisses !

Les Préceptes de Lire #1

Bonjour tout le monde !

Il y a quelques temps, j’ai terminé Wonder, de R.J. Palacio, un livre que j’ai beaucoup apprécié et dont la critique ne devrait plus tarder. Ce livre propose un principe que j’ai beaucoup apprécié : les préceptes de M. Browne.
J’ai beaucoup réfléchi à comment utiliser cette idée merveilleuse et j’ai décidé de la mettre en place sous forme de rendez-vous mensuel; j’ai donc le plaisir de vous présenter la première édition de Les Préceptes de Lire !

Les Préceptes de Lire

Le Principe :
Chaque premier jour de chaque mois, un nouveau précepte, proverbe ou citation est proposé. On a alors jusqu’au premier du mois suivant pour écrire un cours texte (une quinzaine de lignes) sur ce que ce précepte nous inspire. [Ce n’est pas forcément une explication du précepte mais juste un petit texte PERSONNEL ! Je tiens à rappeler que la plagiat est interdit.] 

Pour le mois de juin, il n’y aura pas de texte vu que c’est la première édition. A partir du mois de juillet, je récolterais les liens vers vos textes.

Le précepte du mois de juin 2014 :

C’est ça, l’amour. C’est tenir sa promesse quoi qu’il arrive.

John Green, Nos étoiles contraires.