Archives du blog

C’est Vendredi, donnez votre avis ! #5 Semaine C

Hi !

Cela fait déjà une semaine que je devais lire mes deux nouvelles. Ai-je réussi ? Non. J’en ai lu qu’une…

c'est vendredi

Chaque vendredi, plusieurs livres vous sont proposés. Vous pouvez alors voter pour celui que vous voulez que je lise et dont je fasse une critique. D’après une idée originale de Iris.


  • Semaine A : Je vous propose deux à cinq lectures (livres, bd, manga, album) et, parfois, là dedans, viendras ce greffer un film. Parce que la vie est faite de film aussi.
  • Semaine B : Bilan des votes, remerciements (parce que je remercierais tous ceux qui auront voter !) et petit blabla sur la lecture à faire, parce que j’aime bien blablater.
  • Semaine C : Bilan de lecture et critique. En gros, la semaine C vous aurez deux articles pour le prix d’un : une critique, tous ce qu’il y a de plus vrai, de ma lecture (ou du film) et un « résumé de critique » avec un peu de blabla qui serviras de « vrai » C’est vendredi, donnez votre avis !, si on peut parler de vrai et de faux dans ce cas là…

J’ai donc lu Le serpent qui changea la face du monde, de Fabrice Colin.

 

10 façons de bouleverser le monde, d’un collectif.

Alors, qu’en ai-je pensé ?

Et bien très franchement, même si j’avais pas accroché plus que ça à De la part de Staline et Reich Zone, j’ai beaucoup beaucoup aimé celle-ci ! Simple tout en restant prenante et efficace, cette nouvelle se lit toute seule et est très plaisante à découvrir : avec un événement énorme qui change complètement la face du monde et une autre petit événement qui crée toute l’intrigue tout en ayant toute son influence sur la situation actuelle de la nouvelle.
Au final, c’est ouvertement ma nouvelle favori des trois pour le moment.

Je pense me lancer dans L’affaire Marie Curie, de Laurent Genefort dès que possible peut-être même avant la fin du mois…

Voilà ! Kisses !

Publicités

C’est Vendredi, donnez votre avis ! #5 Semaine A

Hey !

Euh… Pas grand chose à dire, alors je vais me taire…

c'est vendredi

Chaque vendredi, plusieurs livres vous sont proposés. Vous pouvez alors voter pour celui que vous voulez que je lise et dont je fasse une critique. Pour les échéances, c’est ici.
D’après une idée originale de Iris.

Cette semaine, je suis en grand manque d’inspiration pour cet article… Surtout que ma P.A.L de Novembre est plus ou moins carréifiée (oui, ça ne se dit pas mais j’ai pas de mots pour décrire mieux que ça…) du coup, euh…

Du coup, je vous propose que l’on ajoute une nouvelle à ma P.A.L. de Novembre ! Une nouvelle tiré du seul recueil que j’ai :

10 façons de bouleverser le monde, d’un collectif.

C’est une anthologie d’uchronie dont j’ai lu deux des nouvelles sur dix et qui m’a plutôt déçue pour le moment… Du coup, il me reste à lire :

  1. Après le déluge, de Pierre Pelot
    Point de divergence : L’arche de Noé
  2. Exode, de Jean-Marc Ligny
    Point de divergence : Rencontre entre Cro-Magnon et Néandertaliens
  3. Le serpent qui changea la face du monde, de Fabrice Colin
    Point de divergence : Cléopâtre
  4. Le petit coup d’épée de Maurevert, de Michel Pagel
    Point de divergence : Le XVIIe siècle
  5. Pax Bonapartia, de Johan Heliot
    Point de divergence : Destin de Napoléon Bonaparte
  6. L’affaire Marie Curie, de Laurent Genefort
    Point de divergence : La Première Guerre mondiale
  7. La mémoire en négatif, de Alain Grousset
    Point de divergence : Fait de société
  8. L’Homme-qui-allait-sauver-le-monde, de Chris Debien
    Point de divergence : LE Big Bug

Voilà ! A vous de voter ! Et comme je suis gentille, je vous laisse même voter pour trois nouvelles !!! Mais je ne lirais que celle qui a le plus de votes, je ne pense pas avoir le temps d’en lire trois…

Kisses !

No et Moi : Rencontre avec la rue, de Vigan

« Mademoiselle Bertignac, je ne vois pas votre nom sur la liste des exposés. » Delphine de Vigan, première phrase de No et Moi

Bannière

Enrobage : No et Moi, de Delphine de Vigan
Fève : France / No et Moi
Ecadossage : Elle avait l’air si jeune. En même temps il m’avait semblé qu’elle connaissait vraiment la vie, ou plutôt qu’elle connaissait de la vie quelque chose qui faisait peur. D. V.
Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu’au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Mais nul n’est à l’abri…
Ganache : Roman / Réaliste, Poétique
Tempérage :  250 pages /1,1 cm / Le Livre de Poche / 6€

On est capable d’envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l’espace, d’identifier un criminel à partir d’un cheveu ou d’une minuscule particule de peau , de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride , de faire tenir dans une puce microscopique des milliards d’informations . On est capable de laisser mourir des gens dans la rue.

Vous connaissez la poésie en prose ? Ce livre est un bon exemple.

Si l’histoire n’a rien d’exceptionnelle, même si elle est touchante, ce livre mérite tout de même d’être lu : au moins pour le plume de Delphine de Vigan et pour sa magnifique dénonciation : on fait des  choses extraordinaires comme envoyer des hommes dans l’espace mais on est pas capable de sauver une personne de la rue, de lui tendre la main, de vouloir l’aider.

No-et-moi-Delphine-de-Vigan

Couverture de mon édition de No et Moi

Avec une Pépite (surnom de la narratrice) très attachante et pleine de grand théorie sur le monde, on passe un moment excellent en essayant de sauver No, une sdf elle aussi attachante.
Et malgré l’histoire d’amour trop prévisible (l’intello et le bad boy), le roman est une pépite (sans mauvais jeu de mot) qu’il faut lire d’urgence ! Parce que l’écriture est magnifique et les personnages attachants et suffisamment réalistes : c’est à 13 ans qu’on veut sauver le monde, quand nos moyens sont les plus restreints…

Couverture : 2/3 => Une couverture qui représente bien le début du livre mais qui n’est pas plus belle que ça…
Ecriture : 6/6 => Une magnifique écriture poétique et belle : Delphine de Vigan a une plume exceptionnelle !
Personnages : 4,5/6 => Des petits personnages attachants et réalistes.
Histoire : 4/5 => Une histoire simple mais belle et qui donne une touche d’espoir au monde.

Bilan :  17/20=> Chocolat noir Supplément orange !
Supplément noisette de même les sorcières lisent

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?