Archives du blog

Half Bad, Tome 2 : Nuit Rouge, de Sally Green

Lire en… Anglais #10

Ce livre sort aujourd’hui en français (le 20 mai) et je l’ai lu en anglais fin avril.

« a crossbill calls »
Première phrase de l’édition anglaise

Couverture de mon édition

Le livre

Titre original : Half Wild
Auteur : Sally Green
Nationalité : Anglaise

Mon édition

Edition : Penguin Book
Langue : Anglais
Nombre de pages : 400
Épaisseur : 2,3 cm
Prix : £7.99

Résumé 

Nathan apprend à dompter son nouveau pouvoir. Il se retrouve face à un choix impossible : pour ne pas perdre Annalise, son amour secret, il doit tuer Marcus, son père.

Avis

3 étoiles

_J’attendais ce tome 2 avec impatience, ayant adoré le tome 1. J’ai donc pas trop trop tardé à le lire et avait prévu de vous faire une petite critique pour lorsque le tome 2 sortirais.
_Pour ceux qui n’aurais pas encore lu le tome 1 : foncez ! Je sais qu’on entend beaucoup d’avis mitigé sur la blogosphère, mais je pense que si vous aimez les histoires de magie, le côté intime avec les personnages, et les écritures originales, je vois pas ce qu’il y a à perdre… L’anglais est peut-être un peu plus dur à lire que d’autres, je ne recommanderais pas de commencer la VO avec, mais l’histoire est géniale, publiée en français et le tome 3 sort dans un an…

_Alors, ce tome 2 ? Côté personnage, on retrouve bien évidemment notre Nathan qui doit apprendre à gérer son pouvoir. Comme dans le tome 1, j’ai adoré ce personnage qui commence à s’ouvrir un peu plus aux autres. J’ai parfois l’impression que sa vision du monde, de sa magie, offre une petite métaphore de l’adolescence…
_On retrouve aussi pas mal d’autres personnages comme Mercury ou Gabriel ainsi que bien d’autres mais je ne voudrais pas spoiler. Il y a bien évidemment aussi de nouveaux personnages; et le fait que Nathan s’ouvre plus, face un peu plus confiance nous offre plus de proximité avec les autres personnages auxquels on s’attache (ou non) bien plus que dans le premier : on apprend à en apprécié certain, à douter d’autres…

_Pour l’histoire, je vais en parler en deux parties. D’abord le triangle amoureux (ceux qui ont lu le tome 1 voit de quoi je parles) et ensuite l’histoire en générale avec son action et touti touti.
_Donc côté amour d’abord. Vous le savez peut-être, ou peut-être pas, mais je ne suis pas particulièrement fane des triangles amoureux. Surtout que j’ai le don pour toujours préféré le couple qui ne sera pas choisi à la fin (Un petit exemple ? Je haîs Peeta. C’est pas ma faute, mais je peux pas le voir en peinture…). Du coup, on peut se dire : « bah, elle aime pas… » et justement, j’adore ce triangle. Parce qu’il y a un petit côté « amour impossible » (un peu à la Roméo et Juliette) d’un côté (certains diront aussi de l’autre) et un côté LGBT+ (bon, ok, juste GB mais déjà qu’avec le terme complet je suis pas sûre que tout le monde comprenne alors avec GB… J’ai pas envie qu’on me demande pourquoi il y a un petit côté Grande-Bretagne dans un des couple possibles…) de l’autre. Donc bon, vous imaginez bien que je préfère l’un des deux couples potentiels de ce triangle et je vous dirais pas lequel. Mais, sachez que au niveau de triangle (et comme à tous les autres niveaux) j’ai adoré ce tome. Je vous laisse le lire et devinez.
_Et pour la partie « action » de ce tome maintenant : la aussi, j’ai adoré. On a un bon mélange de temps pleins et de temps plus lents. Et surtout pas mal de retournements de situation auxquels je ne m’attendais absolument pas. (Voir la fin par exemple, ou même le « début » avec Mercury… Ou encore plein d’autres…). Je me suis fait surprendre plusieurs fois, et ça fait du bien ! De plus, le côté manichéen reste toujours aussi flou que dans le tome 1 : il n’y a pas vraiment de gentils ni de méchants même si on peut mettre certains personnages dans une case « gentil » et d’autres dans une case « méchant ». Néanmoins, quand on essaye de voir les choses du point de vue de tout et chacun, bah on se rend compte que c’est comme dans la vraie vie : les méchants et les gentils… bah, c’est les même en fait… Je résumerais en « tuer pour le bien » (soit le mal pour le bien et le bien pour le mal).

_Pour ce qui est de la plume de l’auteur, j’ai été un peu déçue de ne pas retrouver plus de passage à la deuxième personne du singulier mais j’apprécie tout de même beaucoup la plume de l’auteur (que je trouve toujours aussi dure à lire en anglais…). Elle utilise pas mal de vocabulaire que je ne comprends pas, mais bon, ça passe ! (Merci la contexte !) Et pour ceux qui voudrez, to dive = plonger.

_Bilan ? Le tome 2 est au moins aussi excellent que le tome 1 ! J’adore complètement cette série et je surveille déjà la sortie du tome 3 (pour mars 2016… trop long…) : j’adore l’univers que l’auteur à créer, les personnages, les idées de pouvoirs et la façon de les recevoir… Les avantages et les inconvénients de chaque camps, le fait que Nathan nous soit pas « parfait »…. Mais surtout, j’ai hâte de voir quelles possibilités offertes par ce tome 2 vont être utilisées dans le troisième et dernier tome. J’ai fini ce deuxième tome sur un « merde, mais ça peut pas s’arrêter là !! » ce qui m’arrive rarement et je crois que je suis vraiment accro à cette série.
_Qu’une seule chose à vous dire : lisez cette série, elle en vaut la peine ! A l’heure d’aujourd’hui, j’aurais du mal à dire qu’elle est mon histoire de sorciers favorite. Deux sagas se disputent la première place, et je pense qque je n’ai pas besoin de vous indiquer les deux quelles. (Un sorcier à lunette avec une cicatrice en éclair / Un sorcier avec des tatouages B0.5 un peut partout)

18/20
Chocolat noir Supplément orange !

Half Bad : Not mind is the trick, de Green

Lecture VO #4
Lire en… Anglais #8

« There’s these two kids boys, sitting close together, squished in by the big arms of an old chair. » Sally Green, première phrase de Half Life, book 1 : Half Bad

Bannière

Enrobage : Half Bad, Tome 1 : Traque blanche, de Sally Green
Fève : Angleterre / Half Life, Tome 1 : Half Bad
Ecadossage : You can’t read, you can’t write, but you heal fast, even for a witch
You get sick if you stay indoors after dark
You hate White Witches but love Annalise who is one
You’ve been kept in a cage since you were fourteen
All you’ve got to do is escape and find Mercury, the Black Witch who eats boys
And do that before your seventeenth birthday
Easy
Ganache : Roman / Fantasy, Young-adult05
Tempérage :  380 pages /3,8 cm / Penguin Books / 7.99£

« That’s the problem. It’s impossible to prove. » He dabs at his mouth with his fingertips. « Someone once said that the best way to find out if you can trust somebody is to trust them. » He carries on dabbing his mouth. But he’s smiling a little.
« Do you trust me? » I ask.
« Now I do. »

3 étoiles

Je veux la suite. Oui, la tout de suite, maintenant. Je ne peux pas attendre le 24 mars qu’il sorte !! Ha !!!

Ceci n’est qu’une toute petite crise passagère, ne vous inquiétez pas… C’est juste que j’ai vraiment envie de lire le tome 2, mais pas de panique, je vais essayer de tenir jusqu’à fin mars. C’est encore loin, beaucoup trop loin…

Bon, pour passer plus sérieusement à la critique, je vais commencer par vous signaler que j’ai lu ce livre en VO (en anglais!) au départ, surtout à cause d’une erreur, puisqu’on me l’a offert en anglais alors que je le voulais plutôt en français. Mais comme je voulais trop lire ce livre, je l’ai lu en anglais.
Pour le niveau d’anglais, même si c’est plus dur à lire que mes précédentes lectures en anglais, ça reste tout à fait accessible. Il est vrai qu’il y a pas mal de détails et/ou phrases que je n’ai pas vraiment compris mais j’avais toujours le sens général. En gros, je dirais que je ne serais pas capable de le traduire, mais j’ai compris l’histoire (et adoré). Les passages les plus complexes à comprendre, pour moi, étaient les passages au « tu ».
Car oui, il y a des passages à la deuxième personne du singulier. Et c’est génial, hyper original. Parce que même si ça a déjà été fait, c’est fait si rarement que ça apporte beaucoup au livre. Ça donne un côté hyper original et super sympa à lire.

Côte histoire, même si on sent que c’est un premier tome et que le rythme prend donc quelques pauses pour présenter le monde mis en place, c’est quand même hyper prenant et super sympa à découvrir. J’ai juste adoré l’histoire et j’attends avec plus qu’impatience la suite.
L’histoire ne tombe pas dans la simplicité et de ne définie pas clairement les bons et les mauvais. Il y a une sorte de réalité avec cette idée que le bien et le mal est très morale et dépend surtout du point de vue. Une même action peut être vu comme un acte de bien et de mal en même temps. Et l’auteur ne prend pas clairement position, même si on sent une légère tendance à nous poussez plus vers un personnage qu’un autre, ce qui est tout à fait normal, notamment pour créer un personnage principal appréciable.

Les personnages justement sont eux aussi géniaux. En fait je crois que tout est génial dans ce livre (non, ce n’est absolument pas un coup de cœur…).
Pour en revenir aux personnages, et plus précisément Nathan, personnage principal, on le sent vraiment à la recherche de lui, dans cette quête pour savoir à quel groupe on appartiens et dans la course à s’intégrer. On sent qu’il veut prouver qu’il n’est pas différent, qu’il bon mais qu’en même temps il veut faire de sa différence un point fort. Ça donne un personnage principal très vivant, surtout que c’est aussi le narrateur, sauf dans les passages au « tu »…
Ces passages justement, nous rapproche beaucoup du personnage de Nathan, amenant presque une complicité entre Nathan et nous. Surtout que le roman fait plutôt bien passé les émotions, on est très facilement proche de Nathan.
Pour les autres personnages, ils ne sont pas vraiment hyper développer, quoique chacun est un « soi-même ». Je pense qu’on peut l’expliquer par ses deux citations : « Trust no one. » et « the best way to find if you can trust somebody is to trust them » qui veulent respectivement dire « Ne fais confiance à personne » et « Le meilleur moyen de savoir si tu peux faire confiance à quelqu’un est de le lui faire. » (Traduction de moi, je ne sais pas vraiment ce qu’il est écrit dans la version française…). Autrement dit, Nathan ne sait jamais s’il doit réellement faire confiance ou non aux autres, ce qui fait qu’on n’en sait pas trop sur eux. Surtout que Nathan a aussi un petit côté solitaire.

Enfin, de ce livre, avant de fermer cette critique, je dirais que c’est un excellent premier roman, qui est ouvertement à découvrir. C’est pour moi une excellente lecture, l’auteure nous offre une histoire géniale, plutôt originale et surtout très abouti. Le personnage principal est un excellent personnage, et les autres sont sont très attachants, ou au contraire plutôt détestable.
Très franchement, je crois que je l’ai déjà dit plusieurs fois, mais ce roman est une tuerie et je suis quasi-sûre de lire le tome 2 dès que je l’aurais. De plus les couvertures VO sont magnifiques. Finalement, le seul problème, c’est que je ne sais pas comment je vais faire pour attendre jusqu’à la sortie du tome 2… J’adore Nathan, je veux trop savoir comment il va s’en sortir et puis juste en savoir plus sur les autres personnages et l’univers.

Franchement, et encore une fois, une excellente lecture. Et même un coup de cœur…

PS : Ca n’a aucun rapport avec cette critique, mais pour une fois, j’écoute de la musique en la tapant, et j’ai envie de le partager avec vous : Skip the use – Ghost.

Half Bad, Tome 1 de Sally Green. Couverture de Tim Green.

Couverture : 1,9/2 => Elle est trop belle. C’est une tuerie, comme le roman en fait… En plus, celle du tome 2 est encore plus belle !
Ecriture : 2,8/3 => L’idée de la deuxième personne est géniale. Excellent. L’écriture en elle-même reste fluide et compréhensible, même si j’avoue avoir eu quelques difficultés de temps à autres…
Personnages : 4,2/5 => Nathan est excellent. Les autres un peu moins développés mais tout de même suffisamment car finalement on ne les connait que des yeux de Nathan.
Histoire : 5/5 => L’histoire est excellente, il n’y a pas de méchants ni de gentils bien définis, il y a des idées excellentes (les tatouages mais franchement, il fallait y penser ! Et il y a plein d’autres trucs…), et putain qu’est-ce que c’est prenant !
Ma note : 5/5 => Coup de coeur !

Bilan :  18,9/20=> Chocolat noir Supplément orange ! C’est excellent, que voulez vous que je vous dise ?!

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?