Archives du blog

Le samedi, ça me dit ! #6

Coucou coucou coucou!

Le mois de septembre touche à sa fin… L’automne a débuté : que de la joie ! J’adore l’automne et l’hiver… Lire, un chocolat chaud entre les mains, bien emmitouflé sous les couvertures… J’ai presque hâte qu’il pleuve…

samedi

Le principe du « Le samedi, ça me dit ! » est de parler d’un ou deux livres faisant partis de sa wish-list et de dire pourquoi.

Et aujourd’hui, c’est…

Les 100, Tome 1, de Kass Morgan.

Synopsis :

Personne n’a posé le pied sur Terre depuis des siècles… jusqu’à aujourd’hui.
Depuis qu’une guerre nucléaire a ravagé la planète, l’humanité s’est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd’hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro… ou de mourir dès leur arrivée.
Clarke a été arrêtée pour trahison, mais son véritable crime continue de la hanter au quotidien. Wells, le fils du Chancelier, est venu sur Terre pour ne pas être séparé d’elle, cette fille qu’il aime plus que tout. Mais saura-t-elle un jour pardonner son parjure aux conséquences fatales ? Bellamy, au tempérament de feu, a tout risqué pour rejoindre Octavia à bord de la navette : tous deux sont les seuls frères et soeurs que compte encore le genre humain. Glass, elle, a accompli la manoeuvre inverse et est parvenue à rester à bord de la station. Elle va vite comprendre que les dangers qui la guettent sont au moins aussi nombreux que sur Terre.
Face à un monde hostile ou chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n’ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l’humanité.

Je sais que je suis sensée ne plus commencer de série. Mais celle-là me fait très envie, elle a l’air géniale ! De plus, j’ai quasiment terminé tous les sagas que j’ai commencés ou alors, je n’ai pas l’intention de les finir (CHERUB, plus ou moins terminé / Les filles en chocolat, terminé / Insaisissable & Chroniques de Zombieland & Geek Girl & Les effacés & …, pas l’intention de lire la suite / La Maison de la Nuit, un seul tome de retard, quasi-terminé / …)
En gros, question saga, je pense que je peux m’y remettre. Et c’est avec celle-là que j’aimerais le faire. Pourquoi ? Déjà, parce que c’est de la SF (je me demande même si ce n’est pas de la dystopie légèrement sur les bords…) et que j’adore ce genre même si j’en lis que très rarement… Ensuite, parce qu’on m’en a dit du bien. Je sais plus trop qui mais on me la conseiller. Peut-être pas sur la blogo, peut être dans la vraie vie mais comme je sais plus trop…. Bon, en tout cas, on m’a donné envie de le lire.

Et pour finir, je vais pas vous mentir, c’est aussi parce que j’ai envie de tester la collection R et parce que j’adore la couverture ! Trop belle…

Voilà !

En attendant, vous pouvez me proposer des titres de romances, de littératures asiatiques, de récits de vie, de fantaisies ou encore des livres atypiques ! Parce que je dois lire des livres de tous ces genres durant l’année 2015 (sauf fantaisie, c’est pour décembre 2014) et que je n’ai pas vraiment idée de quoi je vais pouvoir lire… Même si pour la romance, je penche un peu pour Jamais deux sans toi, de Jojo Moyes…
En gros, lâchez-vous ! Faites-vous plaisir ! Je suis sûre que vous allez me trouver de bons livres à lire !

Sur ce, Kisses !

Publicités

Alice au pays des Zombies : Vengez ceux que vous aimez, par Showalter

« Si quelqu’un m’avait dit que toute ma vie basculerait en un battement de coeur, j’aurais ri. » Gena Showalter, première phrase de Alice au pays des Zombies

Bannière

Enrobage : Alice au pays des Zombies (Chronique de Zombieland Tome 1), de Gena Showalter
Fève : Etats-Unis / Alice in Zombieland
Ecadossage : Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde… Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.
Ganache : Roman / Fantastique, Aventure
Tempérage :  521 pages /3,1 cm / Darkiss / 16€41

 Etes-vous entrain de suggérer que je suis de mèche avec les zombies? Que je les ai payés pour feindre de m’attaquer afin de vous obliger à me laisser rejoindre vos rangs?
– Est-ce le cas? à interrogé M. Holland.
– Mais évidemment, ai-je répondu d’une voix aigre-douce. Vous avez raison. J’ai dîné avec John Zombie la semaine dernière. On s’est régalés: steaks saignant et une bouteille de O positif. Il m’a révélé tous ses secrets, mais c’est bien dommage: je lui ai promis que je ne dirais rien. En échange, je lui ai demandé de réunir ses meilleurs potes pour me courir après dans le jardin de ma copine. Oh! Et puis, bien sûr, je leur ai dit que ça ne me posait aucun problème qu’il me prennent comme amuse-gueule. De toute façon, garder ses organes sur soi est totalement ringard, non?

Un bon livre, oui malgré quelques petits problèmes, pas si problématique que ça. Le plus gros problème est, pour moi, la mort des parents. On sait qu’ils vont mourir, la quatrième de couverture le dit, je ne vous spoile rien mais… comme ça… sans plus… et puis Alice fait son deuil si vite…
En fait, ils meurent trop tôt, on a pas le temps de s’attacher à eux, et on ne ressent rien lorsqu’ils meurent. Et le deuil, extrêmement raide d’Alice n’aide pas : presque, on se demande si elle les aimait.

Malgré cela, les personnages sont très attachants. J’adore Alice, elle me ressemble un peu, je trouve, mais surtout, j’adore Kat et Cole. Personnages principaux secondaires, je me suis vraiment attachées à eux.
J’aime l’égocentrisme de Kat : son air petit richousse sans problème qui se fout bien de son copain et sa sensibilité qu’elle cache dessous finalement. Au premier abord, je l’ai trouver trop égocentrique, trop « Moi, je… » mais finalement, le fait qu’elle rapporte tout à elle, qu’elle rappelle sans cesse qu’elle est la meilleure amie qu’on puisse avoir est sympathique : parce que l’auteure a su la faire venir juste ce qu’il faut pour qu’elle ne soit pas chiante.
Cole, lui, est le bad boy par excellence… jusqu’à ce qu’on le rencontre ! Et là, pour moi, c’est un coup de foudre : dictateur au petit soin, c’est un profil rare dans les livres que j’ai lu !
Et il y a Justin, parce que même si c’est le « méchant » (avec de très très gros guillemets), je l’aime bien. Même s’il joue avec les sentiments, qu’il est distant et tout et tout, je sais, il m’a fait un petit truc !
Ensuite, ils y a les zombies. Pas les zombies mangeurs de cerveaux, non, des êtres spirituels du Mal absolu ! Ils sont originaux, et ne respecte pas les critères près-établis de ces monstres apportant originalité à cette histoire.

Et puis, il y a la façon d’écrire, simple, à la première personne, très sympathique même si elle n’est pas extraordinaire. On est bien emporté même si elle ne rend pas accro. Le petit problème c’est qu’elle est classique et originale et que je n’ai pas grand chose à en dire.

Au final, l’histoire n’est pas exceptionnelle et je crois que je m’arrêterais à ce tome si je ne m’étais pas autant attachée au personnages… Sacrée moi…

Couverture de mon édition de Alice au pays des Zombies

Couverture : 2/3 => Simple, noire, compréhensible, juste comme je les aime. Mais il lui manque le petit truc en plus…
Ecriture : 4/6 => L’écriture est bonne mais n’ai rien d’exceptionnelle.
Personnages : 5/6 => Accro aux personnages ! Même si je reproche de ne pas avoir assez travaillé certains…
Histoire : 3,5/5 => Finalement, même si elle est très appréciable, l’histoire n’est pas si travaillé que ça et des doutes subsistent.

Bilan :  14,5/20=> Chocolat au lait !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?