Archives du blog

Janvier, Qu’as-tu fait ?

Coucou !

Voici le dernier article d’une longue série : j’ai publié un article par jour en janvier, et j’arrête ce challenge chronophage dès demain ! A partir de février, on reprend un rythme normal (et pour tout vous avouez, ça me fait peur car je n’ai aucun articles de prêt et énormément de retard dans mes critiques…)
Mais bon, pour l’instant, on est en janvier et on va faire le bilan de ce magnifique mois !

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Pour ce qui est des achats, on en compte neuf d’occasion. Un autre livre a rejoins ma P.A.L. en janvier, Eleanor & Park de Rainbow Rowell mais je vous en ai déjà parlé dans mon book-haul de Noël.

Mes achats de Janvier 2015

Mes achats de Janvier 2015

Et bim ! +9 dans ta P.A.L. !

Pour les lectures, on en compte neuf, dont deux qui ne faisaient pas parties de ma P.A.L. (relecture, emprunt) :

Les deux messieurs de Bruxelles, d’Eric-Emmanuel Schmitt

Emprunt
257 pages

Une plutôt bonne lecture : les différentes nouvelles sont très sympas et la plume de l’auteur aussi.

3/5

 

 

 

 

La voleuse de livres, de Markus Zusak

Relecture
558 pages

J’adore toujours autant le style de Markus Zusak dans ce roman…

 

 

 

 

 

 

Ensuite, j’ai donc lu sept livres de ma P.A.L. :

Lectures de janvier 2015.

Lectures de janvier 2015.

Toutes ces lectures ont été de très bonnes lectures. J’ai particulièrement adoré Half Bad et Boys don’t cry : un gentil coup de coeur pour le premier (j’attends la suite avec impatience) et un énorme coup de coeur pour le deuxième. Ça faisait longtemps que je n’avais pas pleuré ainsi pour un livre…

Et bim ! -7 dans ta P.A.L.

Bilan ? Ma P.A.L. a augmenté de 2 livres en janvier, on arrive donc à 60 livres…

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Et voilà ! En bonus exclusif, voici ma prévisionnelle P.A.L. de février :

  • Jamais deux sans toi, de Jojo Moyes
  • Harry Potter et la coupe de feu, de J.K. Rowling (Relecture)
  • Ne lâche pas ma main, de Michel Bussi
  • Le jeu de l’ange, de Carlos Ruiz Zafon
  • Percy Jackson, Tome 2 : La mer des monstres, de Rick Riordan
  • Love letters to the dead, d’Ava Dellaira (VO anglais)

Et en bonus, si j’ai le temps (et surtout, si je me fais une semaine de cinq livres comme j’aimerais bien…) :

  • Attentat, d’Amélie Nothomb
  • 100 pages blanches, de Cyril Massarotto
  • La fée carabine, de Daniel Pennac
  • Une vie ailleurs, de Gabrielle Zevin

Je me prévois un très gros mois en février, mais je devrais avoir un petit peu de temps pour lire (encore plus que ce mois-ci) et les quatre derniers sont de tous petits livres…

Kisses !

Publicités

Zut la P.A.L. en Top 15 !

Dzień dobry !
(Oui, j’essaie de varier mes formules de politesse. Ici, bonjour en polonais.)

Sinon, comme je suis toujours pas motiver pour vous faire le Book Haul de Noël ni le Top de l’année 2014 (faut vraiment que je l’ai fasse ces deux articles pourtant…), je vous fais un petit Top 15 (pour 2015) des livres qui sont dans ma P.A.L. et qui ni seront sûrement plus dans un an (en 2016, quoi !) Et au passage, ça fait très bizarre d’écrire 2016…

Alors c’est parti !

Jamais deux sans toi, de Jojo Moyes

  1. Jamais deux sans toi, de Jojo Moyes
    Programmé pour février, c’est sensé être ma première ou deuxième lecture du mois prochain. Comme ça, vous pourrez avoir la critique pour le Saint-Valentin, puisque c’est une romance…
  2. Boys don’t cry, de Malorie Blackman
    Très très bientot celui-là. Très très bientôt…
  3. Love letters to the dead, d’Ava Dellaira
    Déjà que je comprends pas comment il est encore là… Quand je pense qu’au moment où je l’ai acheté c’était le numéro 1 toute catégorie de ma wish-list…
  4. Le jeu de l’ange, de Carlos Ruiz Zafon
    Que je dois lire en février aussi…
  5. La 5° vague, de Rick Yancey
    Que je lirais très bientôt aussi. Mais je ne vais pas avancer de date : c’est tout de même un gros bouquin et j’ai énormément de truc à lire…
  6. Eleanor & Park, de Rainbow Rowell
    Je sais qu’il va y avoir des déçus, mais je l’ai reposé dans ma P.A.L. : j’ai plusieurs livres à lire obligatoirement avant fin janvier et comme il est en anglais, je n’aurais pas le temps de faire mes lectures obligatoires autrement…
  7. 1984, de George Orwell
    Un classique qui me fait envie depuis très longtemps…
  8. La fée carabine, de Daniel Pennac
  9. et La petite marchande de prose, du même auteur
    Parce qu’il faut que je continue et rende la saga
  10. L’oeuvre de Dieu, la part du Diable, de John Irving
    Là aussi parce qu’il faut que je le rende…
  11. 7 ans après…, de Guillaume Musso
    Encore un livre à rendre (après il n’y en a plus, promis !)
  12. Les Micro-Humains, de Bernard Werber
    J’ai adoré le tome 1, peut-être que je pourrais continuer cette saga, surtout que je l’ai dans ma P.A.L….
  13. Vango, le tome 1, de Timothée de Fimbelle
    Surtout parce qu’il faut que je découvre cet auteur
  14. Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…
    Que je vais bientôt devoir lire (puisque je dois le lire pour fin avril)
  15. Instinct, le tome 1, de Vincent Villeminot
    Parce qu’il faut avouer que cette série à l’air géniale !!!

Instinct, Tome 1, de Vincent Villeminot

Et voilà ! Vous avez donc quelques prévisions de lectures pour 2015 ! Bon, pas grand chose, j’avoue, mais c’est déjà ça…

Et vous, que prévoyez-vous de lire en 2015 ?

Kisses !

Les Ombres de la ville (Hantée, Tome 1) : Sur les traces de Jack, de Johnson

Happy Halloween !

« Londres avait Claire Jenkins à l’œil. » Maureen Johnson, première phrase de Les Ombres de la ville

Bannière

Enrobage : Hantée, Tome 1 : Les Ombres de la ville, de Maureen Johnson
Fève : Etats-Unis / Shades of London, Book 1 : The Name of the Star
Ecadossage : A Londres, un assassin hante les rues, réveillant la légende de Jack l’Éventreur. Malgré l’omniprésence des caméras, le tueur est indétectable.
Aurora, arrivée depuis peu sur son campus, se rend compte qu’elle est la seule capable d’apercevoir son ombre.
Accompagnée d’un mystérieux jeune homme, elle plonge au plus profond des brumes de la cité pour arrêter le meurtrier avant qu’il ne récidive. A moins que son don ne fasse d’elle la prochaine victime…
Ganache : Roman / Fantasy, Young-adult
Tempérage :  428 pages / 3,2 cm / Michel Lafont / 15€95

Il était planté devant moi, son visage à deux centimètres du mien. Je ne sentais aucun souffle émaner de lui, puisque bien entendu, il ne respirait pas. Il n’était qu’une masse glaciale. Je suis restée parfaitement immobile jusqu’à ce qu’il recule et s’éloigne…

3 étoiles

Dernier coup de cœur en date, ce roman a été un réel plaisir à lire : j’ai passé un excellent moment et j’ai tellement aimé que je l’ai laissé me voler mon sommeil pour me coucher vers trois heures du matin, une fois fini…

Ce roman traînait dans ma P.A.L. Depuis trois mois, voir plus, maintenant et même s’il me faisait envie, je n’arrivais pas à le retirer. Puis je me suis dit Jack l’Éventreur, Halloween, les deux vont bien ensemble, on va se le programmer en octobre comme lecture qui fait peur.
Bon, pour le peur, j’y croyais pas trop : faut dire, du young-adult qui fait peur… mais oui ! Mais bien sûr ! En réalité je me suis magnifiquement bien trompée : le livre est angoissant et à l’heure de me coucher, j’ai un petit peu flippé… Bon, c’est pas de l’horreur, mais l’auteur a vraiment créé une ambiance inquiétante, oppressante. Oh ! J’ai trop adoré !

Je situerais l’histoire à mi-lieu entre le thriller, le fantasy et le young-adult. On est vraiment embarquer dans l’enquête tout en gardant un style d’écriture très simple et en alliant, dans un très bon dosage, monde réel et paranormal.
Jack l’Éventreur est plus ou moins une excuse pour mettre en place l’histoire, les crimes auraient puis se passer sans lui mais c’est tout de même une bonne réécriture de la légende. Même si je ne sais pas si on peut vraiment parler de réécriture puisque la légende est garder telle quelle et que tout se déroule plusieurs années après.
On en découvre tout de même pas mal sur cette légende, surtout si, comme moi, vous ne la connaissiez que de nom.

Je n’ai pas vraiment de point noir à pointer dans ce roman : j’ai adoré l’histoire qui comporte des idées excellentes, le style est simple mais efficace et surtout (point extrêmement important quand je sort d’une romance assez niaise) il n’y a pas d’histoire d’amour à l’eau de rose ! On doit bien avoir deux lignes de romances mais c’est plutôt lointain et le triangle amoureux que j’ai cru voir apparaître à vingt milles kilomètres s’est révélé inexistant !

Pour les personnages, je les ai trouvé plutôt attachants et j’ai bien aimé que l’on en sache pas trop sur eux. Maintenant que j’y repense, on sait ce que l’héroïne sait, ou à quelques détails près. On arrive quand même rapidement à les cerner et l’histoire révèle vite que le trop pleins de personnages que l’on peut croire voir arriver ne sont en fait que des figurants. De plus, lorsqu’un personnage n’a plus d’importance l’auteure arrive à l’éloigner sans problème et sans étrangeté.

Alors voilà, je pense que vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman sous tous les angles ! Je ne sais pas encore si je lirais la suite, par contre, car j’ai trouvé ce tome très bien dans le rôle d’un one-shot. Je vous avoue tout de même que si le tome deux venait à me tomber dans les mains, je ne lui cracherais pas dessus. C’est tout de même pas une priorité mais qui sait, à Noël, il se peut que je me l’offre ou me le fasse offrir…

Couverture de mon édition de Hantée, Tome 1 : Les Ombres de la ville.

Couverture : 2,75/3 => Je suis juste fane de la couverture, elle est trop belle ! De plus, le dos et la quatrième de couverture sont dans le continuité de la première…
Ecriture : 4/6 => Assez simple mais facile à lire.
Personnages : 5/6 => Des personnages que j’ai bien aimé.
Histoire : 4,5/5 => Une histoire de fantôme plutôt angoissante qui revisite bien la légende de Jack l’Éventreur.

Bilan :  16,25/20=> Chocolat noir Supplément orange !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Toxicité maximale : Virus mortel, de Puard

« Ils se côtoyaient depuis six mois maintenant, sans faire attention les uns aux autres. » Bertrand Puard, première phrase de Toxicité maximale

Bannière

Enrobage : Les Effacés, Tome 1 : Toxicité maximale, de Bertrand Puard
Fève : France / Toxicité maximale
Ecadossage : Ilsa, Mathilde, Émile et Zacharie. Leurs parents respectifs ont été assassinés parce qu’ils en savaient trop. Eux ont échappé à la mort et n’ont plus d’existence légale. Ils ont un ange gardien : Nicolas Mandragore, ancien directeur de l’Institut médico-légal de Paris. Un personnage bien mystérieux dont on ne sait rien.Ils sont quatre, et vont tous lutter contre une société où seule la loi du plus puissant compte. Leur mission : rétablir la vérité sur des affaires trop vite classées par les autorités. Pour que les coupables soient châtiés. Et pour que jamais plus personnes ne soit « traité » au nom d’intérêts très controversés.
Ils sont les EFFACÈS.
Ganache : Roman / Jeunesse, Aventure
Tempérage :  360 pages /2,8 cm / Hachette / 14€50

Ce fut donc Neil qui rompit le silence.
-Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais ma situation craint. Je suis retenu prisonnier dans une villa paumée.
Zacharie, seul, sourit.
-J’ai bien tenté de m’évader sous l’orage tout à l’heure, mais je me suis évanoui d’un coup. C’était étrange. D’autant qu’à mon réveil, j’étais paisiblement allongé sur un canapé, les vêtements secs et, quelques minutes plus tard, mes geôliers m’invitent à partager leur petit-déjeuner… Alors, qu’est-ce que vous dites de ça ?

2 étoiles

Au moment où j’ai eu ce livre entre les mains, je m’attendais réellement à quelque chose semblable à CHERUB de Robert Muchamore. Ça n’a pas était le cas. Oui, les « héros » sont des orphelins engagés par une société secrète pour faire des missions, mais les ressemblances s’arrêtent là.
Si dans CHERUB ils obéissent au gouvernement britannique, ici ils ne dépendent de personnes d’autres que de Mandragore, le médecin qui les a « embauchés ». Je mets des guillemets car ils n’ont pas réellement eu le choix. On a aussi organisé leurs morts, et on parle donc régulièrement de leurs enterrements. Mais je n’en dirais pas plus pour éviter le spoil.

Mon avis sur ce roman, et premier tome au passage, est plutôt mitigé : si certains points m’ont beaucoup plu, d’autres m’ont gênés, voir parus complètement irréalistes, déplacés.
Avant de réellement parler du roman et de l’histoire en eux-même, je voudrais aborder la plume de l’auteur : je l’ai d’abord trouvé simpliste et assez étrange avant de m’y habituer et de bien l’apprécier. Oui, elle n’a rien d’extraordinaire mais se lis bien et nous permet d’entrer facilement dans l’histoire.
Pour ce qui est de l’histoire, certains points m’ont pas mal dérangés, points que je ne citerais pas pour ne pas spoiler, même si je dirais que ce sont surtout des sortes de « petits crimes » qui ne passent pas pour une organisation qui œuvre pour le bien. J’ai par contre bien aimé son déroulement avec ces multiples retournements de situations même si la plupart sont devinables d’avance.
Le rythme est quand à lui bon et plaisant et l’action presque omniprésente : il y a peu de repos mais ce n’est absolument pas déplaisant.

Les personnages sont par contre un point plutôt faible de cette série. J’ai trouvé Neil trop présent, on se centre un peu trop sur lui, au dépend des quatre autres Effacés… Ils sont aussi peu vivants : je ne me suis pas vraiment capable de décrire mentalement ni physiquement la plupart d’entre eux en sortant de ce roman.
Si Amandieu est plutôt bien présenter pour un méchant et qu’on arrive à le « cerner » pour ce qu’il est cernable, les autres personnages secondaires sont plutôt absent, voir inexistant.
Par contre, Mandragore m’a vraiment plu. On ne sais que le strict minimum sur lui, même un peu moins, et l’auteur a vraiment créé un personnage très mystérieux au point que l’on peut se demander qui il est vraiment… Si je devais lire le tome 2, ce serait seulement pour lui.

La fin est, quant à elle, excellente. Cela termine très bien le tome : déjà, elle est prenante et ensuite, sa fin (la fin de la fin, la dernière page au final) clôture génialement le tome : elle peut donner envie d’en lire plus, d’ouvrir le tome 2 comme elle peut être une fin en soi. Un très bon point, il faut le dire !

En bilan, je dirais que malgré un tome qui a ses défauts, ce livre a su presque me charmer, mais pas me convaincre de lire la suite…

Couverture de mon édition de Les Effacés, Tome 1 : Toxicité maximale

Couverture : 2,5/3 => La couverture est magnifique : un peu doré, bronzé, elle brille ! C’est trop beau !
Ecriture : 4/6 => L’écriture est simple mais plutôt sympa.
Personnages : 3/6 => J’ai eu pas mal de mal avec les personnages principaux mais j’ai adoré Amandieu et Mandragore.
Histoire : 4/5 => L’histoire est plutôt sympa malgré des points faibles mais avec de bonnes idées.

Bilan :  13,5/20=> Chocolat au lait !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Défi : Un week-end à mille : Bilan

Bonsoir !

Et voilà que ce week-end à mille s’achève, du moins pour moi…

Harry Potter, Tome 1 : A l’école des sorciers, de J.K. Rowling.

302/302 pages.

J’ai adoré ma lecture, retrouver Harry, ses amis et tout l’univers de J.K. Rowling a été un vrai plaisir. A tel point que le tome 2 devrait être une lecture très prochaine….

Vamp’in Love, Tome 2 : Saison 2, de Kimberly Raye.

0/318 pages.

Éternels, Tome 1 : Evermore, de Alyson Noël.

342/342 pages.

Les deux-cents premières pages se sont révélées d’un ennui mortel et d’une niaiserie hors du commun, mais la fin a largement rattrapée le tout !

Hantée, Tome 1 : Les ombres de la ville, de Maureen Johnson.

358/428 pages.

Pour l’instant ma lecture est géniale. J’adore l’univers avec une véritable angoisse qui se crée autour d’Aurora et le côté thriller young adult me plaid beaucoup ! J’aime.


Lecture :
1002/1390 pages

Total Défi :
1000/1000 pages
100 %

Temps écoulé :
52/53 heures
98,1 %


J’ai donc terminé avec une heure d’avance !!!! Ce qui me plaid bien !!!

En ce concerne mon week-end de lecture, j’ai plutôt bien aimé les lectures que j’ai faites, surtout si on fait abstraction des deux cents premières pages de Éternels. J’avais un peu peur de lire Hantée, je l’avoue, car j’avais vu pas mal de critique pas terrible et que c’est pas vraiment mon genre de prédilection d’habitude. Mais faut dire que pour l’instant j’adore !
Vous l’aurez remarqué, je n’ai pas lu Vamp’in Love pour la bonne et simple raison qu’il ne me faisait absolument plus envie au moment de m’y mettre. J’ai préféré me lancer dans Hantée.

Pour ce qui est du week-end en lui même, j’en suis plutôt contente et je me relancerais sûrement dedans à la prochaine édition même si je ne referais peut être pas  les milles pages.

Sur ce, je vous fait pleins de Kisses et à demain !

 

Défi : Un week-end à mille : Avancement #3

Hi !

Troisième et dernier avancement du défi avant le bilan ! Au final, Éternels s’est révélé prenant mais il a tout de même fallu attendre deux cents pages. Vous comprendrez que ce n’est pas vraiment un coup de coeur…

Harry Potter, Tome 1 : A l’école des sorciers, de J.K. Rowling.

302/302 pages.

Vamp’in Love, Tome 2 : Saison 2, de Kimberly Raye.

0/318 pages.

Éternels, Tome 1 : Evermore, de Alyson Noël.

342/342 pages.

Hantée, Tome 1 : Les ombres de la ville, de Maureen Johnson.

42/428 pages.


Lecture :
686/1390 pages

Total Défi :
686/1000 pages
68,6 %

Temps écoulé :
40,5/53 heures
76,4 %

Défi : Un week-end à mille : Avancement #2

Rebonjour,

Deuxième avancement du challenge. J’ai terminé Harry Potter (que j’ai adoré, ça fait tellement de bien de retourner à Poudlard par le biais de la plume de J.K. Rowling…) et très très bien commencé (70%) Éternels. Si ce livre s’est révélé être niais à mourir et l’ennuie total sur les 200 premières pages, il est un peu mieux !   J’aime bien la tournure qu’il prend.

Harry Potter, Tome 1 : A l’école des sorciers, de J.K. Rowling.

302/302 pages.

Vamp’in Love, Tome 2 : Saison 2, de Kimberly Raye.

0/318 pages.

Éternels, Tome 1 : Evermore, de Alyson Noël.

240/342 pages.

Hantée, Tome 1 : Les ombres de la ville, de Maureen Johnson.

0/428 pages.


Lecture :
542/1390 pages

Total Défi :
542/1000 pages
54,2 %

Temps écoulé :
25/53 heures
47,2 %

Défi : Un week-end à mille : Avancement #1

Coucou !

Je vous avez dit que je vous direz où j’en suis dans la matinée, voilà donc mon avancement :

Harry Potter, Tome 1 : A l’école des sorciers, de J.K. Rowling.

234/302 pages.

Vamp’in Love, Tome 2 : Saison 2, de Kimberly Raye.

0/318 pages.

Éternels, Tome 1 : Evermore, de Alyson Noël.

0/342 pages.

Hantée, Tome 1 : Les ombres de la ville, de Maureen Johnson.

0/428 pages.


Lecture :
234/1390 pages

Total Défi :
234/1000 pages
23,4 %

Temps écoulé :
17,7/53 heures
33,4 %

Défi : Un week-end à mille !

Hi !

Bon, voilà, Booknode propose un week-end à mille et comme j’ai plein de livre qui me font trop envie dans ma P.A.L. et que j’ai besoin de me requinquer en mangeant quelques bouquins, j’ai craqué : je participe !

Donc, le challenge commence maintenant, vendredi 17 octobre 2014 à 19h00 et ce terminera dimanche 19 octobre 2014 à minuit.

Mais que vais-je lire ?

Bon, j’ai décidé de le placer son le signe du mystère, de la magie… Cette ambiance un peu fantastique, fantaisiste, magique, surnaturelle… Et donc, j’ai choisi :

Harry Potter, Tome 1 : A l’école des sorciers, de J.K. Rowling.

302 pages.

Vamp’in Love, Tome 2 : Saison 2, de Kimberly Raye.

318 pages.

Éternels, Tome 1 : Evermore, de Alyson Noël.

342 pages.

Et pour combler les 38 pages manquantes, on rajoute :

Hantée, Tome 1 : Les ombres de la ville, de Maureen Johnson.

428 pages.

Ce qui fait un total de 1390 pages à lire en un week-end ! Je ne pense pas finir Hantée dans le week-end mais si j’y arrive, je ne vais pas cracher dessus !

S’il est sûr que je lise Harry Potter en premier, et donc vendredi soir, pour  Vamp’in Love et Éternels l’ordre n’est pas encore défini, il est possible que les deux swinguent. Par contre, Hantée sera vraiment pour finir les 38 pages.

Je me permets quand même de rajouter un livre dans cette P.A.L., un au-cas-où pour si l’une des lectures ne me faisait vraiment plus envie ou que je n’arrivais pas à le lire…

Le combat d’hiver, de Jean-Claude Mourlevat.

331 pages.

Et voilà ! Du coup, vous aurez un article « avancement » samedi matin, un samedi soir ou dimanche matin et un bilan dimanche soir. Les heures dépendront de mon avancement.

So, Kisses !

Les Gouttes de Dieu : Enquête de vins, de Agi & Okimoto

« Dans un verre de cristal Riedel si délicat qu’on le dirait sculpté dans de la glace… » Tadeshi Agi, première phrase de Les Gouttes de Dieu, Tome 1

Bannière

Enrobage : Les Gouttes de Dieu, Tome 1 & 2, de Tadeshi Agi et Shu Okimoto
Fève : Japon / 神の雫
Ecadossage : Fils d’un œnologue reconnu, Shizuku Kanzaki n’a aucun goût pour le vin. Malheureusement, son père décède et, alors qu’il pensait profiter tranquillement de son héritage, Shizuku découvre qu’il a un frère adoptif. Pire, le testament de son père les met au défi de découvrir douze grands crus ainsi que le meilleur de tous, Les Gouttes de Dieu. Shizuku est lancé sur une enquête d’un nouveau genre, au beau milieu des vins, des cépages et des saveurs…
Ganache : Manga / Seinen
Tempérage :  219 et 218 pages /1,7 et 1,7 cm / Glénat / 9€15
Le p’tit + de Blue Edel : Il faut savoir que le mangaka (? l’écrivain quoi !) est venu en France pour s’inspirer, goûter, s’imprégner et qu’il est totalement adepte et oenologue !

Extrait de Les Gouttes de Dieu, Tome 1.

2 étoiles

Si vous avez suivi mes C’est Lundi, que lisez-vous ? (il y a un peu de temps maintenant), vous savez sûrement que j’ai bien aimé le tome 1 alors que le tome 2 s’est révélé être un flop.

Dans le tome 1, j’ai beaucoup aimé les personnages qui n’étaient pas trop nombreux et suffisamment différents pour pouvoir au moins les reconnaître et savoir qui est qui. Si leurs caractères ne sont pas abouti, on comprend que c’est car on ne les connais pas encore suffisamment et que l’auteur laisse le temps de la « rencontre »
L’histoire, quant à elle, est prenante, avec un bon rythme qui fait que même si le thème principal ne vous intéresse pas plus que ça, on ne s’ennuie pas et on a envie de savoir le suite. De plus, le vin n’est que la trame de fond, on assiste au début d’une sorte d’enquête plutôt prenante et originale.
En réalité, je n’ai pas grand chose à reprocher au premier tome, qui en plus nous apprend pas mal de choses (sauf si vous êtes œnologue, je veux bien reconnaître que dans ce cas là vous n’apprendrez peut-être pas grand chose, mais ne l’étant pas, je sais pas vraiment…)

Le tome 2, quant à lui, regroupe bien des points négatifs et m’a réellement déçu après les attentes que le 1 avait créées.
Déjà, énormément de personnages font leur apparition et il devient compliquer de tous les différencier. Même si la plupart ne sont que secondaires, c’est assez déplaisant. De plus, certains personnages à qui ont donne un rôle important par leur forte présence ne servent à rien ou presque, et ne font pas avancer l’histoire.
L’avancement de l’histoire, parlons-en justement. Dans ce tome, l’histoire est déjà au point mort. Il ne se passe réellement pas grand chose…
Quand au rythme, lui deviens trop rapide. Enfin pas vraiment. La réalité est que certains dessins veulent donner un côté « speed » ou « fou » à des personnages mais n’apportent qu’un inconfort visuel et une difficulté à la compréhension.

Vous l’aurez compris, je conseille le tome 1 et peut-être le début du 2 pour avoir la réponse au questionnement final du 1, mais ce-dit tome 2 n’est en rien extraordinaire et gâche un peu le tome 1…

Couverture de mon édition du tome 1.

Couverture : 1,5/3 => Bon, on peut pas dire que c’est les couvertures qui m’ont attiré, mais j’ai vu pire…
Dessin : 3,5/7 => Dans le tome 1, ils sont plutôt sympas mais lorsqu’on passe au passage avec les personnages « speeds » du tome 2… C’est juste plus possible.
Texte : 1,5/2 => On a va pas craché sur le texte, même s’il ne m’a absolument pas marqué, je pense qu’on peut faire pire.
Histoire : 5/8 => L’idée est bonne, mais le tome 2 est une catastrophe.

Bilan : 11,5/20 => Chocolat au lait !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?