Archives du blog

Les fiancés de l’hiver : Hiver ailleur, de Dabos

« Au commencement nous étions un. » Christelle Dabos, première phrase de Les fiancés de l’hiver

Bannière

Enrobage : La Passe-Miroir, Tome 1 : Les fiancés de l’hiver, de Christelle Dabos
Fève : France / La Passe-Miroir, Tome 1 : Les fiancés de l’hiver
Ecadossage : Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.
Ganache : Roman / Fantasy, Jeunesse
Tempérage : 519 pages /3,9 cm / Gallimard Jeunesse / 18€00

– Vous sentez-vous capable d’endurer cela?
Reposant la théière d’un geste sec, la tante Roseline se redressa dans toute sa dignité.
– Si c’est dans l’intérêt de ma nièce, je me sentirai même capable de récurer votre pot de chambre.
Ophélie mordit le sourire qui lui vint aux lèvres. La tante avait une façon très personnelle de remettre les gens à leur place.

Passer les miroirs, ça demande de s’affronter soi-même, avait dit le grand-oncle. Ceux qui se voilent la face, ceux qui se mentent à eux-mêmes, ceux qui se voient mieux qu’ils sont, ils pourront jamais.

(Cette critique a été rédigé il y a environ deux mois. Je m’excuse de ne pas l’avoir publié plus tôt…)

Ce livre a fait pas mal de bruit il y a quelques temps maintenant. Et pour tout vous dire, c’était un livre qui ne me faisait pas plus envie que ça mais qui s’est tout de même retrouvé sur ma wish-list de Noël.
C’était aussi ma première lecture de l’année (ce qui veut dire que je n’ai pas du tout du tout de retard sur mes critiques…).

Ce livre a été un coup de coeur pour pas mal de monde. Personnellement, je ne le placerais pas à ce niveau-là mais j’ai tout de même adoré. De plus, énormément de monde a l’air de penser que ce tome 1 ce termine sur un énorme cliffhanger et personnellement j’ai eu l’impression qu’on pourrait presque s’arrêter à ce tome 1. Bon, j’avoue que j’aime peut-être bien les fins ouvertes…
N’empêche que j’ai tout de même l’impression que ce termine avec une vraie fin : on a une Ophélie de départ et une Ophélie de fin. Toutes deux sont un personnages complet et on sens qu’on a fini une part de l’évolution de ce personnage principal. En fait, j’ai eu l’impression que ce tome était très centré sur l’évolution d’Ophélie. Et c’est très plaisant car cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de livre avec un personnage dont l’évolution est aussi travaillé et aussi au centre du roman.
De plus, Ophélie est vraiment ce qu’elle dit être : elle se dit timide et on a réellement un personnage timide. Elle ne s’intègre pas trop vite dans sa nouvelle cité, nouvelle vie.

Pour les autres personnages, je les ai tous plutôt apprécié dans leur rôle de personnage même si je n’ai jamais réussi à avoir confiance en Thorn et sa tante… Je ne les sens pas… Tout comme la plupart des personnages en fait : je les aime beaucoup, ce sont de superbes personnages, mais personnellement, je n’ai pas confiance…

En ce qui concerne l’histoire, elle est plutôt centrée sur les personnages, la découverte de l’univers et la mise en place d’un complot. Cette mise en place est excellente et j’ai complètement adoré la découvrir.
L’univers, quand à lui, est magnifique, très original et plutôt développé : c’est un univers super sympa à découvrir, surtout en hiver vu qu’il y fait très froid !

Le dernier point à aborder est la plume de l’auteur et elle ne gâche absolument rien : c’est une plume très fluide mais aussi magnifique et extrêmement plaisante à lire.

Illustration : Laurent Gapaillard

Couverture : 2/2 => La couverture est réellement magnifique…
Ecriture : 2,5/3 => Une plume magnifique !
Personnages : 4,75/5 => De très bons personnages.
Histoire : 4,5/5 => Prenante, avec un univers magnifique et tout ce qu’il faut !
Ma note : 4,5/5 => J’ai adoré !

Bilan :  18,25/20=> Chocolat noir !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Publicités

Aux délices des anges : Pâtisserie de Noël, de Cassidy

« Nos dernières affaires ont été empaquetées. » Cathy Cassidy, première phrase de Aux délices des anges

Bannière

Enrobage : Aux délices des anges, de Cathy Cassidy
Fève : Angleterre / Angel Cake
Ecadossage : Je m’appelle : Anya
Mon âge : 13 ans
Je suis : tout juste arrivée de Pologne
Mon style : vieil uniforme acheté d’occasion
Je rêve : de commencer une vie géniale en Angleterre
Mon problème : rien ne se passe comme prévu, ni la vie en Angleterre, ni ma relation avec Dan, ce garçon rebelle pour qui je craque malgré moi…
Ganache : Roman / Jeunesse
Tempérage :  220 pages /1,6 cm / Nathan / 14€90

Même la cathédrale est affreuse. On dirait un cornet de glace renversé sur le trottoir, ou un vaisseau spatial échoué en plein ville. On est à des millions d’années des élégants clochers de Cracovie.

3 étoiles

Cathy Cassidy, avec sa saga Les filles au chocolat, c’est hissée au rang d’auteur doudou numéro un depuis longtemps chez moi. Même si je n’avais encore rien lu d’autre que sa première saga (sûrement parce qu’elle n’avait encore rien sorti d’autres…), j’avais toujours eu cette impression que je pourrais acheté ses livres les yeux fermés. Lorsque Aux délices des anges est sorti, il s’est donc très vite hissé dans ma wish-list urgente et n’a pas attendu très longtemps dans ma P.A.L.

Malgré les multiple ressemblance avec le tome un de sa célèbre série, j’ai adoré ce livre. Le sujet est un peu plus dur que dans ses autres livres, mais on retrouve tout de même ce côté « léger » et problèmes d’ado qui plaît tant aux fan(e)s…
Ici, on retrouve Anya qui nous vient de Pologne et le roman nous parle de l’immigration, l’amitié, l’amour et l’intégration. C’est une fois encore un roman plein de vérités simples, car l’auteur ne cherche pas non plus à faire un essai, mais seulement à créer un roman plaisant et accessible aux plus jeunes. Même ce livre s’adresse sûrement à un lectorat légèrement plus âgé que dans les premiers tomes de Les filles au chocolat.

Pour la plume, on retrouve celle simple et efficace que l’auteur use dans ses précédents livres. Malgré tout, je l’ai parfois trouvé trop simple (deux ou trois fois, j’ai eu l’impression qu’une tournure un poil plus complexe aurait été plus « juste ») mais j’ai quand même passé un superbe moment !
De plus, ce roman étant tout petit, et la plume faisant, il se lit très vite : se dévore !

Et ce n’est pas des personnages que je vais me plaindre ! Même s’il m’ont fait terriblement penser à ceux de la série Mickey Bolitar de Harlan Coben (dont je n’ai lu que le tome un pour l’instant), je l’ai ai beaucoup apprécié et pense mettre attaché à eux.
J’ai tout de mettre trouvé des points communs entre Lily et Honey (de Les filles au chocolat) surtout la Honey du tome un. Mais ce n’est pas vraiment un inconvénient : elle reste tout de même suffisamment différentes !

En réalité, je suis pas sûre d’avoir des mauvais points à donner à ce roman. Au même titre que tous les autres titres (justement) de Cathy Cassidy, c’est pour moi un roman doudou qui fait passer un bon moment tout gentiment. L’histoire d’amour à un côté classique mais est mignonne et l’amitié liant les personnages est tout de même très belle même si toute naissante !
Équation bilan ? J’attends encore avec impatience le prochain livre de Cathy Cassidy que je me ferais un plaisir de lire !
Et même si je ne l’ai pas encore écrit noir sur blanc, bien sûr que je vous conseille de lire ce livre ! Même si on n’a pas le droit aux petites recettes à la fin…

Couverture de René Brassart et Anne-Lise Dugat

Couverture : 1,75/2 => Je suis une grande fane de ces couvertures à croquer…
Ecriture : 1,5/3 => Plume simple et efficace : il y a tout de même eu deux ou trois moments où j’ai trouvé le vocabulaire trop simple…
Personnages : 4/5 => Des petits personnages à la Cathy Cassidy
Histoire : 4/5 => Même si elle me rappelle un peu le premier tome des Filles au chocolat, cette histoire est très sympa !
Ma note : 4/5 => Un livre doudou !

Bilan :  15,25/20=> Chocolat noir !

¿ Et vous, vous en avez pensé quoi ?