Archives du blog

Aux auteurs. Ceux que j’ai lu, et ceux que je n’ai pas lu. Ceux que j’ai aimé, et ceux que je n’ai pas aimé.

Merci.

Je n’y connais rien quand on parle de série télé, parce que je ne l’allume jamais. Pourtant, j’ai plus de film dans la tête que n’importe quel autre moldu.

Merci.

Je n’ai jamais mis les pieds dans plus d’un quart des pays de la Terre et sûrement que je ne le ferrais jamais. Pourtant, j’ai plus de paysage en tête que n’importe quel autre moldu.

Merci.

Je n’ai aucune cicatrice de guerre, n’ai jamais eu aucun œil au beurre noir et ne me casserais sûrement jamais aucune côtes. Pourtant, j’ai livré plus de bataille que n’importe quel autre moldu.

Merci.

Peut-être que je n’habite pas le district 13. Peut-être que je ne combat pas de leucémie. Peut-être que je n’écris pas de comédie musicale. Peut-être que je ne suis pas une arktanthrope. Peut-être que je n’ai pas survécu à un tsunami. Peut-être que je suis pas à moitié noire et à moitié blanche. Peut-être que je n’aurais jamais besoin de voler de livres d’un brasier. Peut-être que je ne rencontrerais jamais de zombis. Peut-être que ma voisine n’a pas l’air d’une chauve-souris. Peut-être que je ne suis pas une princesse égyptienne. Peut-être que je ne suis pas non plus un chat sauvage. Peut-être que je ne rencontrerais jamais aucun jeune avec une tentacule au lieu d’un bras. Peut-être que je ne me nourrirais jamais de sentiments humains. Peut-être que je ne suis pas victime d’une déformation faciale. Peut-être que je ne rencontrerais jamais de fantôme. Peut-être que je n’aurais pas de chien bleu. Peut-être que je ne serais jamais un agent secret qui n’existe pas mais parle trois langues. Peut-être. Et peut-être que j’ai déjà été tout ça.

Merci.

Merci à tous les auteurs.

Merci d’écrire.

On dira peut-être que je suis une rêveuse, mais je ne suis pas la seule. Et puis, je préfère vivre mes milles vies dans des livres plutôt que je rester pendu à ma télé.

Merci à tous les auteurs.

Merci de nous faire rêver.

Merci de rendre ces histoires réelles.

Parce que, peut-être que quand je te dis que je connais une licorne, que je suis une sorcière et que j’étudie dans une école de vampire tu as envie de rire. Mais ce n’est que la pure vérité. Peut-être pas dans ton monde, mais dans le mien si.

Peut-être que je ferais mieux d’allumer ma télé et perdre mon argent en achetant bonbons et fringues que je ne porterais jamais. Ou alors, je peux utiliser mon temps et mon argent pour apprendre à survivre après une apocalypse. C’est vrai, ça me servira jamais. Mais après tout, le théorème de Pythagore non plus, il ne me servira plus jamais après mon bac. Et pourtant, je suis heureuse de l’avoir appris. Et je remercie le professeur. Et puis, que savoir que Machin a trompé Truc. Ça ne va pas te servir beaucoup dans ta vie… Je préfère les mathématiques et la lecture. Quel mal à ça ? Quel mal à savoir qu’une liste peut finir en fusillade ? Même si la tienne ne finira jamais ainsi ?

Merci, merci à tous les auteurs.

Peut-être que certains trouvent cela « débile » que de lire. Moi, j’aime ça. Et je ne trouve pas cela débile. Je suis celle que je suis parce que je lis. Et je ne sais même plus pourquoi je lis. Alors, je me contente de prendre un nouveau livre et de me plonger dans l’histoire. De rencontrer Alice, Nathan, Harry, Sam, August, Laurel, Ophélie, Will, Kyle, Violette, Zoey, Summer, Thérèse…

Je suis une lectrice. Une lectureuse. J’apporte de l’intêret aux langues étrangères car elles me permettent de lire plus. Ma chambre ne connaît pas les posters. Mais elle apprécie les livres. Je parle des heures durant de romans. Parfois pour ne rien dire d’autre que c’est trop bien. Parfois juste parce que je suis déçue. Mais toujours avec le sourire. Parce qu’un roman, c’est une porte ouverte vers un autre monde.

J’ai appris à relativiser en lisant. J’ai appris à croire en lisant. J’ai appris à comprendre en lisant. J’ai appris à accepter en lisant. Je ne serais pas celle que je suis aujourd’hui sans les livres.

Alors, merci aux auteurs. Merci d’écrire.

Je ne pourrais jamais rédiger une liste complète des livres que j’aime. J’en aime trop.

J’aime l’espoir qu’il y a dans les romans. J’aime le bonheur qu’il y a dans les romans. J’ai l’humour qu’il y a dans les romans. J’aime les émotions qu’il y a dans les romans.

Merci.

Juste merci.

Juste mille merci.

Merci de m’avoir fait rire.
Merci de m’avoir fait pleurer.
Merci de m’avoir fait espérer.
Merci de m’avoir fait trembler.
Merci de m’avoir fait sourire.
Merci de m’avoir fait hurler.
Merci de m’avoir fait prier.
Merci de m’avoir fait lutter.

Merci de m’avoir fait exister.

Même si certains diront que lire, c’est vivre par prescription.

Merci de m’avoir fait vivre.

Je ne sais pas où je serais sans les livres,
alors MERCI.

Publicités

On va dire qu’on est le 31 mars…

Avant de commencer, je tiens à signaler aux queerphobes (homophobes, transphobes… et tous ceux qui sont contre la communauté LGBT+) que la petit croix en haut à droite de votre écran n’est pas là pour rien ! Je vous oblige pas à être d’accord avec moi et je vais essayer de rester tolérante envers vos idées, donc restez tolérants envers les miennes et tous les humains de la Terre !

Gay, Bi, Hétéro, mais surtout Humain.

 

Musulman / Gay / Noir 100% Humain. Les étiquettes sont pour les vêtements.

 

Nous sommes le 1er avril; mais je n’ai pas vraiment l’humeur à vous faire une blague (tout va bien, ne vous inquiétez pas !) et surtout, pas d’idée… Mais hier, était le 31 mars. Soit, le Transgender Day of Visibility. Bon, je pourrais vous dire que je n’ai pas eu le temps de faire cet article hier (ce qui ne serait pas complètement faux) mais la vérité est tout autre : je ne savais pas. Oui, voilà, je savais pas. Et maintenant je le sais. Donc j’en parle maintenant.
On va me demander pourquoi j’en parle. C’est vrai, je connais aucun transsexuel, transgenre… mais étant donné qu’ils font, au même titre que les homosexuels, bisexuels, pansexuels… , partis de la communauté queer (l’arc-en-ciel comme j’aime à l’appeler !) je me suis dit que c’était pas plus mal de leur offrir un article.
Je vais pas m’avancer sur ce que c’est qu’être trans… pour deux grandes raisons 1) c’est différent pour tout le monde, parce qu’on est tous différents et 2) je connais pas vraiment, sauf par le biais de vidéos, d’articles, de fictions et que je me vois mal en parler. Comme on dit : ne parlons pas de ce que l’on ne connais pas. Néanmoins, je tiens à rappeler ceci :

Le genre est dans la tête, pas dans le sexe.

 

Cet article risque de partir un peu dans tous les sens, et je m’en excuse d’avance. Mais j’avais besoin de parler, et peut-être même d’hurler à la face du monde qu’on peut être ceux qu’on veux ça ne change rien à la face du monde (avec une petite limite tout de même : on est tous bien d’accord qu’un meurtrier en série, un extrémiste religieux, un intolérant [et oui, j’ose les mettre au même niveau] ne sont pas vraiment ce qu’il y a de plus beau en ce monde. Je n’irais pas plus loin, pour ne froisser personne). Et, à la place du verbe vouloir, j’utiliserais être. Parce que ce n’est pas toujours un choix. Et comme on va parler plus particulièrement de la communauté queer (parce que si on ajoute le sujet nationalité, religion, couleur de cheveux, animal préféré, et collectionneur ou non de petshop, on risque de finir trop loin… Mais bon, ça veut pas dire qu’il faut pas assumer qui on est : perso, je suis une scientifique collectionneuse de livres un peu bizarre et on va s’arrêter là parce qu’ici n’est pas ma description personnelle.)

Donc, pour commencer, je vous propose la drapeau de la transidentité puis une super vidéo, dommage que la qualité soit pas terrible…

Drapeau Transidentité.

 

 

Ensuite, comme je n’arriverais pas à expliquer le genre avec simplicité, efficacité et justesse, je vais vous renvoyer vers des articles qui le font au moins mieux que moi :

  • Pour quelque chose de simple, et de plutôt super-compréhensible, ça doit être l’un des tous premiers que j’ai lu, je vous propose celui de Cordélia (au passage, je vous recommande aussi sa chaine youtube qui est très sympa ! Pour ceux qui aiment bien lire…) : http://mademoisellecordelia.fr/parlons-de-genre
  • Pour une image qui fait un récapitulatif rapide :

Bon, je vais essayer d’avancer dans les idées, et les choses dont je voulais parler. Parce que plus que du genre, c’est surtout de ce que j’appelle « l’homophobie du quotidien » dont je voulais parler. Pour tout vous dire, j’y ai jamais fait très attention… jusqu’à cette année. Et là, ça m’a fait peur. Est-ce qu’on se rend compte à quel point notre société est cissexiste et hétérosexiste ? Non, parce que c’est quand même grave le nombre de gens qui dise « Je suis pas homophobe mais, faut qu’en même avouer, c’est pas normal ?! » Hein ?! C’est quoi la norme ? Parce que, perso, au mieux la norme je l’établie comme « vivant quelque part dans l’espace« . C’est assez large, oui, je sais. Mais c’est ce que j’ai trouvé de moins intolérant. Parce que je ne supporte plus l’intolérance.

Il y a peu de temps, j’ai eu quelques envies de meurtre. Comment voulez-vous survivre quand on vous balance en pleine gueule :

  1. Que de faire parti de la communauté LGBT+ (les mots de la personne désignés plus précisément l’homosexualité mais comme la plupart des gens pensent que la totalité des queers sont homosexuels…) n’est pas normal, dans le sens naturel
  2. et que si un jour ton enfant a un/e (meilleur/e) ami/e dont les parents sont homosexuels c’est grave

Bon, je commence par quoi ? Le petit un ? On va faire court :

L’homosexualité existe dans plus de 1500 espèces. L’homophobie dans seulement une. Laquelle parait le moins naturel maintenant ?

Et pour le deux. En quoi, cela va changer quoi que ce soit à ta vie, à la vie de ton enfant que les parents d’un ami soit queers ? Répond moi franchement ? Parce que, au mieux, ça ne change rien, au pire, il deviendra tolérant. Oui, c’est grave. Beaucoup de gens meurent à cause de la tolérance. On ne le répète jamais assez : Il faut être intolérant. Non mais vraiment !!! 1) La tolérance est la plus belle chose qui soit et tout irais bien mieux si tout le monde était tolérant et 2) Non, l’homosexualité n’est pas une maladie. Non, elle ne s’attrape pas. Et ce n’est de la faute à personne si quelqu’un est queer. Il n’a pas fait ce choix, et personne ne l’y a obligé.

Je pense que je vais arrêter cet article là, parce que le sujet à pas mal dérivé et quand plus, je sens que je vais m’énerver si je continue. S’il y a bien une chose que je déteste c’est l’intolérance. Bien sûr, j’irais pas tuer quelqu’un parce qu’il est intolérant (ce serait de l’intolérance justement) mais c’est exactement le type de personne avec qui je ne pourrais jamais m’entendre.
Juste avant de clore, et absolument pas dans le but de lancer le débat mais juste parce que j’ai envie de le dire, qu’on le sache tous : j’ai toujours été pour le mariage pour tous au nom de l’égalité. Je suis pour l’adoption pour tous et la PMA pour tous au nom de ce même principe, l’égalité. Et par « pour tous » j’entend pour tous. Pas seulement pour les hétéros et les queers. Je veux dire pour tous. Parce que l’égalité c’est important.

Oh ! Et pour ceux qui ce demanderais, je ne répondrais pas à la question de mon genre, mon sexe biologique, mon attirance romantique et mon attirance sexuel notamment parce que ça ne vous regarde pas, et aussi, parce que je ne suis pas sûre de où je me situe, et que, pour l’instant, j’ai pas envie de me situer. Et deuxièmement :

« Tu support les droits des homosexuels donc tu dois être gay. » Je supporte les droits des animaux, ai-je l’air d’un putain d’alpaga pour toi ?

 

Je finirais avec un petit rappel à la cause trans… parce que c’était quand même leur journée :

La vie des trans a de l’importance.

 

Et n’oubliez pas : tolérance et égalité, c’est la clef d’un monde meilleur !

Kisses !

 

Edit de 19h48 :

Si tu es gay, c’est bon
Si tu es hétéro, c’est bon
Si tu balances entre les deux, c’est bon
Si tu es transgenre, c’est bon
Si tu es chrétien, c’est bon
Si tu es athée, c’est bon
Si tu es juif, c’est bon
Si tu es musulman, c’est bon
Si tu crois en quelque-chose d’autre, c’est bon
Si tu es un c*nnard de jugeur qui juge les autres 
sur qui ils sont, ce n’est pas bon

[Vlog] Ces trailers de livres que j’adore.

Coucou !

Cela fait quelques temps maintenant que j’aime bien traîner à la recherche de trailers de livres que j’ai lu ou non, qui me font envie ou non, que j’ai dans ma P.A.L. ou non… Voici donc quelques uns de mes derniers coups de coeur en date :

Un livre qui me fait envie mais sans plus… Mais j’aime bien le trailer…

Un livre que j’ai adoré (Half Bad !!!!) et je n’ai aucune idée de si je préfère la version courte ou longue du trailer…

Un livre qui a l’air génial (et qui devrait bientôt sortir en français, d’après ce que j’ai compris, mais j’en suis pas sûre…)

Et enfin, la série de 4 trailers racontant une sorte de préquelle à La 5e vague (du moins, de ce que j’en ai compris) :

Et voilà !

Y-a-t-il des trailers que vous, vous adorez ?

Kisses !

 

[Vlog] Finlande… à l’assiette !

Hyvää päivää !
(Bonjour, en finnois…)

Je vous avais dit il y a peu de temps, que je voulais vous faire un vlog. Un vlog sur un thème précis : le fait que j’ai essayé de manger finlandais. Pourquoi ? Surtout parce que ça me donnait une bonne excuse pour vous donner (et conseiller) le blog sur lequel j’ai trouvé la recette.

Donc, qu’est ce que j’ai mangé ? Un truc avec un nom imprononçable, mais descriptible : une sorte de tarte au riz cuit façon porridge. Pour la photo, j’en ai pas (Honte à moi ! Mais en même temps, mon résultat était franchement pas beau…).
Pour la recette, car je me rend compte que je vous l’ai toujours pas donné, c’est ici !

Et donc, moi, cette expérience, j’en pense quoi ?
Bon, très sincèrement, je ne sais pas si on peut vraiment dire que j’ai mangé finlandais car 1) j’ai remplacé la farine de seigle par de la farine de blé noir 2) j’ai fait cuire le riz n’importe comment… Oui, parce que moi, on me dit de faire cuire du riz dans de l’eau et du lait, je le fais cuire direct dans de l’eau ET du lait. Je mets pas d’abord l’eau puis la lait… Et puis, je l’ai aussi laissé seulement 10 min sur le feu…
Sinon, très franchement, à part le côté très bourratif (il y en avait un petit par personne et après plus personne n’avais faim…), c’est plutôt bon. Ça n’a rien de très extraordinaire, mais c’est quand même sympa.
Bon, une petite photo quand même, voici (d’après Google) à quoi c’est sensé ressembler (bien que c’est moi, c’était pas vraiment ça…)

Karjalan piirakka

Bon, et du coup, est-ce que je retenterais l’expérience ? Je pense que oui. Parce que plusieurs autres recettes ont l’air plutôt sympa et même si certains trucs ont l’air étranges, au mieux je les testerais quand même, au pire je les éviterais…

Bilan ? Je crois que vous pouvez essayer cette recette. A par le fait que c’est assez long à cuisiner (surtout si on fait cuire le riz assez longtemps), c’est plutôt simple à faire et ça permet de dire « Moi, j’ai déjà mangé finnois » même si, j’avoue, la recette n’est pas particulièrement exotique. De plus, c’est plutôt bon et il existe plusieurs variante (à tester) !

Voilà, et du coup, avez-vous déjà manger finnois ? ou un autre type de nourriture exotique peut connu (évitons le traditionnel mexicain, étatsunien, marocain, espagnol, allemand…) Si vous avez des recettes à me partager, je suis preneuse (c’est toujours compliqué de trouver quoi manger le soir sans mille répétitions…)

Et sur ce, Kisses !

Petite pause de Noël…

Coucou tout le monde !

Depuis quelques mois, vous êtes de plus en plus nombreux à visiter mon blog, et je vous en remercie. Malgré tout, ça ne m’offre pas plus de temps, et mes journées durent toujours seulement 24 heures… J’aurais pas dit non à 48, mais il parait que c’est impossible. J’ai quand même demandé au Papa Noël, on ne sait jamais…

Tous ça pour dire, que mon blog me demande beaucoup trop de temps, et que j’en ai vraiment pas assez pour l’instant (en même temps, entre la fin de l’année, Noël qui arrivent, la dose de travail, la fatigue due aux journées qui raccourcissent, la course aux cadeaux…). De plus, une petite flemme est venue toquée à ma porte, et bien entendue, curieuse que je suis, j’ai ouvert la porte. Mais quelle idée…
Le dernier petit détail, c’est que je suis malade, et que je préfère donc m’emmitoufler dans mes couvertures pour dormir que pour lire… Et même si j’ai lu plus que je ne craignais, ce n’est pas non plus glorieux…

Du coup, je vais faire une petite pause qui ira du 15 décembre 2014 au 31 décembre 2014. Je serais de retour pour la nouvelle année !

Je vous ferais tout de même un tag pour Noël (mais je ne sais pas encore le quel…) qui sera publié le 24 ou 25, ainsi que quelques points lectures le lundi. Le bilan du mois n’est, lui non plus, pas annulé.
Il n’y aura, par contre, ni critique de livres, ni critique de films ni top ten tuesday ni tout autre rendez-vous. Pour le dernier C’est vendredi, donnez votre avis ! no panic, lors de mon retour, on reprendra là où il se sera arrêter et donc il y aura la critique de Au bonheur des ogres (tu vois, aucune raison de pleurer, Blue Edel !).

Au final, je prends donc une pause que n’en ai pas complètement une vu que vous aurez tout de même une petite demi-douzaine d’articles durant ces quinze jours à venir !

Sur ce, je vous souhaite de belles lectures et vous dit Kisses !

Changements, changements, changements…

Hi !

Vous avez dû le remarquer, hier l’article du vendredi, c’est à dire le C’est Vendredi, donnez votre avis ! n’a pas été publié. Ce rendez-vous va bientôt revenir, mais je fais une petite pause.

La réalité, c’est que mon blog me demande trop de temps, et j’en ai plus assez. Déjà, rien qu’en Septembre je le remarque : je n’ai plus le temps d’écrire tous les articles qu’il faudrait, plus le temps de lire les fictions que j’aime suivre, plus le temps de regarder les booktubeurs et blogueurs dont j’apprécie le travail, plus le temps de dévorer autant de livres que je le souhaite… Et le problème c’est que j’en néglige des choses que je ne devrais pas : voir le soleil (qui est enfin là), travailler efficacement, entretenir mes amitiés… Bref, je m’éparpille, je n’ai pas à vous parler de ma vie.
Du coup, la seule solution que j’ai trouvé et de faire moins d’articles mais de bonne qualité et non fait à la va vite à 22h du soir, au détriment de mon sommeil. Je fais donc un test pour Octobre et dépendant comme cela se dérouleras, je verrais pour les mois suivants.

Voici donc les changements :

  • Le C’est Lundi, que lisez-vous ? va devenir bimensuel au lieu de semestriel : plus de livre à vous présenter, moins de semaines « vides ».
  • Le Le Jeudi c’est jeu livresque. va lui aussi devenir bimensuel : parfois je ferais les deux semaines en un article, parfois qu’une, parfois je prendrais des semaines non faites… En bref il reste mais pourras avoir des articles plus long même si moins réguliers.
  • Le Le Samedi, ça me dit ! devient lui aussi bimensuel mais aucun autre changement pour ce rendez-vous !
  • Les Top Ten Tuesday et C’est Vendredi, donnez votre avis ! restent, eux, hebdomadaire même si C’est Vendredi, donnez votre avis ! va connaitre quelques changements : une semaine c’est les votes, une semaine c’est les résultats et une semaine c’est la critique.
  • Pour les rendez-vous mensuels ou irréguliers, pas de changements ! On reste comme avant !

Voici donc le bilan :

Calendrier Octobre 2014

Calendrier Octobre 2014

Il faut bien sûr rajouter les critiques (tous les six jours, pas de changements !) et les rendez-vous mensuels : Les Préceptes de Lire, Book-Jar et Qu’as-tu fait ?.

Voilà ! J’espère que vous n’êtes pas trop déçus… Dîtes moi ce que vous pensez de cette nouvelle organisation !

Et sur ce, je vous fait plein de Kisses !